Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Enquête

Mort de 28 requins-marteaux : Nausicaá en eaux troubles

Le requin-marteau est un animal classé en danger sur la liste rouge de l'IUCN. / ©wildestanimal-Fotolia

Nausicaá est au centre de la polémique depuis les révélations par La Voix du Nord de la mort de 28 requins-marteaux, prélevés dans leur milieu naturel en Australie par l’aquarium de Boulogne-sur-Mer (62). La Fondation 30 Millions d’Amis dénonce cette débauche de vies animales aux seules fins de divertissement du public.

Les faits sont affligeants. Pour « offrir » des requins-marteaux à la vue de ses visiteurs, « le plus grand aquarium d’Europe » est allé les prélever…  dans la nature ! C’est au large de Cairns, à proximité de la Grande barrière de corail au Nord-Est de l’Australie, que des dizaines de requins-marteaux ont été capturés pour le centre Nausicaá de Boulogne-sur-Mer (62), par l’intermédiaire d’une société australienne fournissant des animaux marins aux aquariums du monde entier. 30 individus au total, dont seuls deux ont survécu… Depuis fin janvier 2019, l’un nage dans l’aquarium pendant que l’autre est reclus dans un bassin.

C’est en 2011 que Nausicaá obtient l’autorisation de prélèvement en milieu naturel et demande la capture de 20 requins-marteaux. Selon « La Voix du Nord », l’aquarium a ensuite décidé de les élever dans une réserve aquariologique construite pour l’occasion. « Peu de temps après, il ne restait qu’un seul animal, explique Julien Castelli, le journaliste à l’origine de ces révélations. Les explications de la direction de Nausicaá étaient que les requins s’étaient entretués. Ils parlent de sélection naturelle... Mais il semblerait que ce soit plus compliqué. » 

Sur 30 requins-marteaux arrachés à la vie sauvage, seuls 2 survivent...

 

Ces requins sont très fragiles et particulièrement sensibles au stress.

Johann Mourier, spécialiste des requins au CNRS

En avril 2018, rebelote ! Nausicaá fait cette fois venir 10 bébés requins-marteaux via Cairns Marine qui se décrit sur son site Internet comme « le plus grand collectionneur et fournisseur de vie marine d’Australie ». Là encore, seul un animal survit, portant à 28 le nombre de morts, sur un total de 30 prélevés dans la nature ! « Statistiquement, ils étaient condamnés dans leur milieu naturel. Dans la nature, c’est un requin-marteau qui survit sur 200 », se justifie cyniquement Philippe Valette, Directeur général de Nausicaà. Selon La Voix du Nord, Nausicaá a dépensé la bagatelle de 3,3 millions d'euros entre l'acquisition des animaux (à hauteur de 33 000 euros le requin) et la construction du bassin d'élevage (2,4 millions d'euros).

Contacté par 30millionsdamis.fr, Johann Mourier, spécialiste des requins au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), réfute la ligne de défense de l’aquarium et l’argument selon lequel les animaux marins se seraient « entretués ». « C’est très étrange comme justification, confie le scientifique. La raison la plus probable de la mort de ces jeunes requins-marteaux doit se concentrer sur les conditions de transport ou de détention. Il est difficile de garder une bonne qualité d’eau et de réguler la température en fonction de l’animal. Cela peut aussi être lié au stress des animaux après un long voyage. Ces requins sont très fragiles et particulièrement sensibles au stress. En captivité, il y a une forte mortalité. C’est la raison pour laquelle il y en a très peu dans les aquariums. »

Un taux de mortalité supérieur à 90 % !

 « Un environnement ‘fabriqué’ de toutes pièces pourrait créer des comportements agressifs, explique de son côté Amandine Marie, chercheuse qui a réalisé une étude poussée sur les requins-marteaux juvéniles halicornes aux Îles Fidji. Mais honnêtement, cela m’étonnerait pour cette espèce de requin. Quoi qu’il en soit, je ne vois pas comment un aquarium veut faire de l’élevage de requins-marteaux avec un taux de mortalité supérieur à 90%. Cela n’a aucun sens. »

Sollicité par 30millionsdamis.fr à propos du taux de mortalité ahurissant de 93 % concernant ses requins-marteaux, Nausicaà n’a pas donné suite. Pour rappel, l'animal apparaît « en danger » sur la Liste rouge de l’IUCN et sur l’Appendice II de CITES concernant les « espèces menacées ».

En dépit de la polémique suscitée par cette affaire, la Commission européenne vient de décider l’investissement de 17 millions d’euros dans le centre de Boulogne-sur-Mer. De l’argent public qui permettra à l’aquarium de s’étendre et de viser l’univers polaire à l’horizon 2023… Sombre perspective.

Commenter

  1. anaelle841 24/02/2019 à 15:59:24

    c'est horrible

  2. petitpoussin 18/02/2019 à 12:00:05

    quelle honte, il faut continuer à combattre ces gens ignobles juste avides d'argent et combattre aussi tous ces visiteurs d***** qui ne se posent aucune question et qui sont la première source de souffrance des aniamux, car sans visiteurs, pas d'aquarium.

  3. pouguy 13/02/2019 à 19:08:29

    je trouve  ça bizarre, où sont les controles ?

  4. Marie Bllrd 13/02/2019 à 11:34:49

    Rassembler le plus de monde possible pour protester devant nausicaà ! Une pétition ne suffit pas. Il faut agir !

  5. chatmama 12/02/2019 à 21:15:57

    la Commission européenne vient de décider l’investissement de 17 millions d’euros dans le centre de Boulogne-sur-Mer. De l’argent public qui permettra à l’aquarium de s’étendre et de viser l’univers polaire à l’horizon 2023 je suis indignée !

    La Commission européenne le paiera le 26 mai prochain !

  6. Bandy86 12/02/2019 à 19:50:54

    Je suis scandalisé par ce que je viens de lire, on est en France !!!! comment à Boulogne sur mer peut on faire venir des requins dans des conditions déplorables, les stressés et les laisser mourir. C'est normale !!!!!! mais bien sur, c'est normale d'enlever ces animaux à leur milieu naturel pour les laisser mourir pendant le trajet ou dans des bassins. Tout ça pour faire plaisir à des personnes qui n'en ont rien a faire de la vie des animaux. C'est HONTEUX, SCANDALEUX. ça me révolte, je déteste tous ces parcs qui profitent des animaux pour se faire de l'argent, et cet imbécile d'être humain qui ne comprend rien à rien, et qui paye bêtement pour voir souffrir des animaux.

  7. clara1949 12/02/2019 à 16:13:16

    Je suis allée visiter Nausica car on me l'avait recommandé. J'ai été choquée, très choquée quand j'ai vu les requins qui constamment tournaient en rond - les gens étaient en admiration, moi pas. je n'ai pu m'empêcher de le faire remarquer à nos amis qui nous avaient conseillé d'y aller. j'ai dû me faire passer pour une emmerdeuse mais maintenant je savais que j'avaisvu juste et je ne suis pas du tout étonnée de lire cette horrible nouvelle.

  8. Baz 09/02/2019 à 16:23:09

    C'est assez dit la baleine, les requins ne sont pas du tout mais alors pas du tout des cétacés, les cétacés sont de mammifères, pas les requins qui sont ... des poissons.

  9. mugiwara76000 08/02/2019 à 21:32:43

    S'il s'agissait de préserver une espèce pour éviter son extinction ce serait plus justifiable. Malheureusement ce n'est pas le cas. Tout cela pour du profit et soit disant pour faire découvrir la faune marine. Si les personnes veulent en apprendre plus, c'est à eux de se déplacer et non aux animaux de venir à nous.