Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

NAC

Animaux : soigner naturellement le mal des transports

Votre chien chercher à happer l'air à la fenêtre ? Il a le mal des transports... © Pixabay.com

Votre chien est très stressé en voiture ? Votre chat a la nausée dans le train ? Remédiez à son mal des transports avec quelques solutions naturelles. Les conseils de 30millionsdamis.fr

Les manifestations du mal des transports sont très variables selon les animaux : certains vont simplement haleter davantage quand d’autres vont vomir à répétition. Tous les animaux peuvent être touchés (chiens, chats, NACS) mais certains y seront plus sensibles que d’autres !

Pour apaiser ces symptômes, plusieurs solutions naturelles s’offrent à vous : homéopathie, phytothérapie… voire acuponcture !

Selon l’intensité des troubles, il faudra ensuite réajuster les traitements. D’où l’importance de faire quelques tests avant… « Si possible, il vaut mieux faire un essai pour voir si le traitement est assez fort. Je conseille donc de faire un petit trajet en voiture avant d’entreprendre le grand voyage ! » précise le Dr Anne Bardavid, vétérinaire spécialiste des médecines naturelles. Seul obstacle : l’avion… Impossible de tester en amont et de savoir si le traitement a été efficace.

L’homéopathie, une solution efficace

Bonne nouvelle : pour traiter le mal des transports des animaux, l’homéopathie est l’une des solutions naturelles les plus efficaces et sans contre-indications. « Cela convient particulièrement aux chats, même les plus méfiants, car les granulés homéopathiques peuvent se diluer facilement dans de l’eau » indique la vétérinaire.

Pour les symptômes psychologiques :

  • animaux angoissés, qui « pleurent » ou miaulent avant et pendant le trajet : 4 gouttes de Rescue Pets®, à base de fleurs de Bach. « Commencez la veille et renouvelez entre 4 à 6 fois par jour pendant le trajet. Pour les plus stressés, débutez 2 jours avant le départ. » conseille-t-elle ;
  • animaux qui ont peur du trajet : 3 granules de Gelsenium 9 CH à donner la veille du départ, le jour J et pendant le voyage.

Pour les symptômes physiques :

  • animaux qui font de l’hyper-salivation et sont sensibles aux mouvements de montée et de descente (mer, chemin de montagne…), 3 granules de Borax  5 CH ou 7 CH ;
  • animaux qui ont nausées en voiture, améliorées si l’animal mange un peu avant le trajet : 3 granules de Petroleum 5 CH ou 7 CH ;
  • Pour ceux qui ont des nausées et ont besoin de mettre la truffe dehors pour se soulager ou qui vont mieux lorsqu’ils ferment les yeux : 3 granules de Tabacum 5 CH ou 7 CH ;
  • animaux malades lorsqu’ils sentent les odeurs d’essence ou d’huile : 3 granules de Colchicum autumnale5 CH ou 7 CH.

A renouveler tous les heures pendant le trajet, si la prise n’est pas un stress supplémentaire !

Vous n’avez rien de tout cela sous la main ? « Sachez que vous pouvez utiliser la préparation Cocculine® des laboratoires Boiron que l’on donne aussi aux enfants. Cela peut fonctionner sur certains types de vomissements notamment lorsque l’animal est sensible aux mouvements » explique le Dr Anne Bardavid.

Habituez votre chat au transport en voiture. © Africa Studio - Fotolia.com


La phytothérapie, à utiliser avec précaution

« Les anxiolytiques comme la Passiflore, la Valériane (valable pour les chiens, mais qui va au contraire exciter les chats), la Mélisse… sont efficaces chez les animaux. Mais mieux vaut consulter un vétérinaire qui vous fera une prescription personnalisée » avertit la praticienne.

L’acuponcture, la solution de dernière chance

Votre chien ou votre chat est vraiment très angoissé pendant un trajet ? Et pourquoi ne pas tenter l’acuponcture ? La vétérinaire propose de tester une séance avant un voyage.

Les traitements classiques

Lorsque les solutions naturelles ne fonctionnent pas, il reste la méthode classique ! « Ayez toujours sur vous un comprimé de Cerenia® en cas de besoin. C’est un anti-vomitif. ».

Un petit calmant à base de protéine de lait, le Zylkène ®, est aussi efficace : « doublez la dose la veille » recommande A. Bardavid.

Mal des transports, avoir de bons réflexes

« En cabinet, les consultations pour un mal des transports concernent le plus souvent les chats » constate la spécialiste. Et pour cause, ils n’ont pas l’habitude d’être transportés… sauf pour aller chez le vétérinaire ! « Cela explique en partie leur angoisse. Pour les "déconditionner", n’hésitez pas à les installer dans leur cage de transport de temps en temps à la maison. Faites aussi un petit trajet pour les balader, sans les emmener chez… un vétérinaire ! » conclut Anne Bardavid.

Enfin, n’oubliez pas d’alléger le repas de votre animal avant le départ.

Bon voyage !

Retrouvez tous nos conseils pour des vacances réussies.