Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

San Francisco interdit la vente d’animaux d’élevage en animaleries

Les chiots issus d'élevages dans les animaleries à San Francisco, c'est interdit ! © praphab144 - Fotolia.com

La ville de San Francisco, aux Etats-Unis, proscrit la vente d’animaux issus d’élevages dans les animaleries, au profit des chiens et chats des refuges. 30millionsdamis.fr revient sur cette initiative.

Sans interdire la vente d’animaux en animalerie, la ville de Sans Francisco a adopté une réglementation plus éthique. A l’image de Los Angeles, San Diego, Chicago ou encore Boston, la vente d’animaux dans les animaleries non-issus de refuges est interdite (14/02/2017). Ces magasins ne pourront donc pas vendre de chiens et de chats provenant d’élevages « intensifs ».

Cet amendement proscrit également la vente de chiots âgés de moins de 8 semaines.

Une grande nouvelle pour les associations de protection animale qui dénoncent depuis longtemps les conditions d’élevage terribles des animaux revendus dans ces magasins spécialisés !

Une mesure préventive

Toutefois, cette mesure n’aura aucun impact concret aujourd’hui… puisque San Francisco ne compte aucune animalerie de ce type. Elle a donc été publiée à titre préventif pour qu’aucune enseigne ne puisse à l’avenir s’installer et revendre des animaux issus d’élevages.
Les éleveurs agréés et déclarés officiellement pourront néanmoins continuer de vendre leurs animaux directement au public.

Cet amendement représente toutefois un engagement fort en faveur de la protection animale : « La ville a reconnu que les animaux ne sont pas de la marchandise. Avec ce vote, San Francisco prouve qu’elle est une ville d’amour pour les millions de chiens et chats qui recherchent désespérément un foyer » a félicité Mimi Bekhechi, de l’organisation PeTA.

Quid des animaleries en France ?

La Fondation 30 Millions d’Amis milite depuis de nombreuses années pour interdire la vente d’animaux en animaleries. Ces magasins se sont multipliés, encourageant et suscitant les achats impulsifs d’animaux. De plus, les animaux sont souvent importés de l’étranger, principalement des pays d’Europe de l’Est où ces pauvres chiots et chatons sont élevés dans des conditions déplorables.

La Fondation 30 Millions d'Amis a donc engagé des discussions avec le ministère de l'Agriculture pour débattre de l’avenir de ces commerces. Elle rappelle également que l'adoption, c'est mieux que l'acquisition : n'achetez pas, adoptez ! N'hésitez pas à consulter les fiches de nos animaux en attente d'adoption.

Commenter

  1. cm92370 05/03/2017 à 19:11:51

    Entierement d accord c est la seule possibilitee contre la maltraitance car l elevage en batterie est pour moi de la maltraitance pourquoi maitre et bete ❓car il est courant d observer que la bete est bien souvent mm tres souvent plus intelligente que le maitre Je suis a la retraite aussi beaucoup de temps a consacrer a 1 petit chien chienne et je suis prete pour famille d acceuil si c a vous interresse

  2. pouguy 01/03/2017 à 21:23:57

    les hommes politiques n'aiment pas les animaux, car s'ils les aimaient vraiement , il y aurait un ministère, l'animal n'est pas un objet donc ne doit pas se vendre dans un commerce et les gens ne pas en faire une machine à fric. car beaucoup de personnes font faire des petits à leurs femelles chiens ou chats toutes les années pour s'enrichir.

  3. malotruf 28/02/2017 à 11:31:06

    Idem. A quand pour la France ? Pour une fois que l'on a un exemple positif à prendre des USA, allons y.

  4. yoyo83 23/02/2017 à 16:07:15

    super initiative. j'espère que la France va suivre cette exemple. 

  5. juliapin88 22/02/2017 à 20:06:28

    Très bonne initiative, à quand pour la France ?

  6. iwanjoy 22/02/2017 à 15:49:05

    Les États Unis sont bien plus en avance sur la France on devrait en prendre exemple.

  7. lotus2003 21/02/2017 à 13:21:02

    si en France, il y avait plus aucunes animaleries, j\'en serais ravie. mais c\'est un rêve. San Francisco est une ville qui aime nos amis et qui les respecte. il faut en finir avec ses achats coups de coeur car les animaux sont pas des jouets