Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Que faire lorsqu’on trouve un animal errant blessé ?

La Fondation 30 Millions d'Amis vous indique la marche à suivre si vous trouvez un animal errant blessé. ©Menno Schaefer - shutterstock ©Studio - Marmilade

La Fondation 30 Millions d’Amis rappelle les bons réflexes à avoir lorsqu’on trouve un animal errant et blessé, qu’il soit domestique ou sauvage. Suivez le guide !

Vous avez trouvé un chien abandonné souffrant ? Un chat errant mal en point, ou peut-être un pigeon blessé ? La Fondation 30 Millions d’Amis reçoit régulièrement des appels ou des messages d’amis des animaux qui sont dans ce cas. Voici la marche à suivre :

1- Contactez la mairie

La mairie est responsable des animaux domestiques errants sur sa commune (article R. 211-11 du code rural et de la pêche maritime). Lorsque vous retrouvez un animal qui vous semble blessé, appelez la mairie qui préviendra la fourrière communale. La fourrière travaille avec un vétérinaire qui prendra en charge l’animal, qui sera soigné pendant son délai de fourrière (8 jours). Il pourra ensuite être recueilli par un refuge. S’il est trop malade, l’euthanasie sera envisagée.

Certaines mairies, qui n’ont pas de fourrière, ont passé une convention avec des cabinets vétérinaires afin qu’ils prennent en charge les animaux. Les frais seront ensuite réglés par la municipalité.

2- Si vous souhaitez gérer vous-même l’animal

Dans tous les cas, c’est au maire de prendre en charge les animaux domestiques trouvés errants sur le territoire de sa commune. Toutefois, si vous n’avez pas prévenu votre mairie mais que vous avez conduit vous-même un animal blessé chez un vétérinaire, que se passe-t-il ? « Les textes de loi ne prévoient rien, car ce n’est pas la marche à suivre. Il revient alors au vétérinaire de se débrouiller pour essayer de trouver le propriétaire (si l’animal est identifié), prévenir le maire et tenter de faire prendre en charge les frais occasionnés par les soins. Si une personne souhaite volontairement prendre en charge les frais vétérinaires, elle peut le faire. » détaille le docteur Marc Veilly, secrétaire général de l’Ordre des Vétérinaires.

De leur côté, les vétérinaires sont obligés de soigner les animaux malades ou blessés en péril pour lesquels le pronostic vital est engagé en cas de non prise en charge (code de déontologie des vétérinaires revu en 2015) : « Lorsqu'il se trouve en présence ou est informé d'un animal malade ou blessé, qui est en péril, d'une espèce pour laquelle il possède la compétence, la technicité et l'équipement adapté [...], il s'efforce, dans les limites de ses possibilités, d'atténuer la souffrance de l'animal et de recueillir l'accord du demandeur sur des soins appropriés. En l'absence d'un tel accord ou lorsqu'il ne peut répondre à cette demande, il informe le demandeur des possibilités alternatives [...], notamment pour éviter des souffrances injustifiées. » .

S'il s'agit d'un animal domestique et que le vétérinaire n'a pu identifier l'animal par un tatouage ou une puce, vous pouvez également déposer une annonce dans la catégorie Perdu - Trouvé du site 30millionsdamis.fr.

3- Le cas des animaux sauvages

Si vous avez trouvé un animal sauvage blessé, il faut contacter l'ONCFS, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui vous indiquera la marche à suivre selon les circonstances dans lesquelles vous avez trouvé l’animal (collision avec un véhicule, accident de chasse, braconnage…). Un livret détaillant toutes ces situations est consultable en PDF.

Dans le cas particulier où l’animal blessé appartient à une espèce protégée, seul l'ONCFS peut l’acheminer vers un centre de sauvegarde, ou bien récupérer son cadavre pour autopsie si celui-ci a malheureusement succombé à ses blessures.

En revanche, s'il ne s'agit pas d'une espèce protégée, vous pouvez vous-même conduire l’animal vers un centre de sauvegarde de la faune sauvage. A proximité immédiate de l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort (94), le CEDAF peut accueillir les animaux sauvages blessés. Toutes les régions possèdent de telles structures : la liste des centres de sauvegarde agréés est disponible sur le site de l'Union Française des Centres de Sauvegarde de la faune sauvage (UFCS).

Commenter

  1. milinavcd 23/01/2019 à 19:10:48

    ❤️❤️❤️

  2. ArianneDmsp 22/01/2019 à 17:49:16

    C'est vrai que c'est bien ce gerne de conseil car parfois on serait pas quoi faire c'est superbe fr l'expliquer !

  3. guilaine 80 18/01/2019 à 08:08:49

    Surtout fait tout ce qu'il faut pour cette bête mais si vous en trouvez un qui c est juste sauvé fait attention à ne pas avoir à le garder le temps de retrouver ses maîtres ma fille la fait elle la gardé 5 mois en faisant bien toutes les démarches avec un vétérinaire un petit chihuahua trouvé dans les rues en pleinne hiver elle avait 8 mois quand tout a coup c est maître se sont réveillé quel misère d avoir était obligé de leur rendre ils ont même dit que c était peut-être nous qui l avion voler il été en règle points de vue papiers alors nous l avons reçu sur Facebook cette petite mémère serre juste à la reproduction honteux

  4. Nono974 15/01/2019 à 13:05:12

    Merci pour c info car souvent on ne c pas quoi faire sa mes arriver il y a quelques mois avec un pigeons qui c t prit une vitre il a donc fait une hémorragie interne et on ne pouvait rien faire.????c t la première fois que je voyait et que j'entendais parler de sa .

  5. mesnard.gaelle@gmail.com 22/03/2018 à 23:13:41

    Bonjour a tous. 

    Je suis  dans un dileme difficile a résoudre ...vos avis me seront utiles... mon chat disparu depuis un an, pucé electroniquement et signalé  perdu depuis un an sur le site de l'Icad. Il a été retrouvé apparement très  mal en point par une dame qui l a emmené chez le vétérinaire où il a subit une chirurgie et des soins. Suite a quoi la dame a récupéré mon chat et l a mis dans un refuge type s p.a. elle a posté 3 semaines plus tard une annonce  sur internet pour dire qu elle avait trouvé un chat. J ai donc vu cette anonce et je suis entrée en contact avec elle qui m a expliqué l histoire et m.a dit que mon chat etait en refuge depuis un mois... Je rappelle qu il est identifié par puce et déclaré perdu !!!! Et ni le veterinaire ni le refuge ont jugé apparement bon de vérifier s il avait un maitre!!!! Resultat je suis allee au refuge et ils n ont pas voulu me rendre mon chat sous pretexte que la presidente de l'association veut me faire passer un entretien et appzrement me daire payer un mois de garde !!!! Alors que si ces gens avait fait leur travail.correctement mon chat serait au chaud xhez moi et pas enfermé dans une cage dans un refuge où il a dailleurs attrapé le coriza!!!! J enrage sérieusement !  Pourquoi je devrais payer des frais de garde pour mon chat  dû a une faute professionnelle de leur part (veterinaire et refuge)... une idée pour sortir de ce  petrin?  Bien sur le veto dit que ce n est pas sa faute et idem l association !  C est révoltant ! 

  6. julie.j.m@live.fr 10/01/2017 à 18:11:52

    Personnellement, j'ai trouvé un animal qui avait été heurté par une voiture (il est malheureusement décédé) il vivait encore lorsque je l'ai trouvé, le vétérinaire de garde m'a dit d'appeler les pompiers et en effet ce sont eux qui se sont déplacés pour ce chat. Comme il est décédé ils ont appelé les services de la voirie (l'astreinte) qui sont venu chercher le corps.

    Mais ils m'ont expliqué qu'ils auraient emmené le chat dans une clinique spéciale s'il avait été vivant. Attention il m'a aussi expliqué que les cliniques acceptaient plus facilement les chats pucés car elles savaient qu'elles pourraient être payées par les propriétaires. N'oubliez pas de pucer votre chat c'est très important !!!

  7. stefm51 13/09/2016 à 17:07:06

    eh bien c'est très simple, vous trouvez un animal blessé, vous devez vous même par vos propres moyens, essayez de l'emmener au véto et payer vous même la facture....j'ai un chat errant à qui je donne à manger depuis des mois, et qui est revenu après plusieurs jours d'absence avec une patte cassée. j'ai demandé de l'aide à 2 associations, l'une m'a dit que ce n'était pas possible, l'autre m'a dit "ok pas de soucis, on va vous aidé, c'est moche ce qui arrive à ce pauvre chat, promis on va vous aidé..." que de belles paroles. mon pauvre chat a toujours la patte cassée depuis 1 1/2 mois. je n'arrive pas à l'attraper puisqu'il est sauvage. il a mal. il souffre. et je n'ai l'aide de personne. alors dites moi concrètement quoi faire...

  8. JHC 06/09/2016 à 13:54:11

    J'ai connu cette situation samedi dernier : jai récupéré une chatte  blessée, sûrement tapée par une voiture dans la nuit, et l'ai emmenée chez mon vétérinaire (j'ai 1 chat et 2 chiens) qui l'a prise en charge pour les 1ers soins, notamment une piqûre pour soulager la douleur car elle avait une fracture de la mâchoire. La véto m'a informée que dans une telle situation (j'avais trouvé ce chat en rentrant la nuit) je pouvais appeler les pompiers, le sauvetage des animaux faisant partie de leurs missions. Ca dépend effectivement de la commune. Au final, les proprios de cette chatte l'ont retrouvée le lundi et ont décidé de mettre fin à ses souffrances. En tout cas, je n'aurais pas pu la laisser souffrir et mourir sur le bord de la route. C'était inconcevable pour moi, tant pis si j'avais dû payer le véto...

  9. malitorne 27/08/2016 à 08:58:19

    je partage les commentaires des précédents intervenants, je vis en campagne dans le bas de l'Eure et ce n'est pas bisounours avec les animaux, la mairie n'est ouverte que qq heures par semaine et je sais par expérience qu"elle ne bougerait pas le petit doigt pour un animal trouvé dans la commune, il en va de même pour le véto du coin qui pour un oiseau, hérissons, etc, ne lèverait pas le petit doigt, le seul centre de soins pour la LPO se trouve vers Rouen, alors on euthanasie, les lois ne sont pas appliquées et en campagne le vivant doit RAPPORTER autrement ça ne les intéresse pas, regardez dans les champs, combien de bêtes au pré ont de l'eau, combien de chevaux sont seuls toujours sans eau, combien de chien ne connaisse que la chaîne, dans ma campagne ils en sont pour certains à titrer les merles pour "les bouffer" comme il disent n'hésitent pa s à tirer les chats qui gratouille le potager, etc;  non la sensibilité est majoritairement en ville et il y aurait beaucoup à faire, en fait je crois dur comme fer que c'est l'homme le plus grand prédateur

  10. Gulysse 23/08/2016 à 23:51:43

    Hélas, la réalité est bien différente de tout ce que vous annoncez. Trouver un chien blessé un samedi soir, trouver un véto de garde, qui vous répond en hurlant "ici, ce n'est pas la SPA", traverser la ville, et présenter le pauvre chien bien amoché, s'entendre dire: il est bien trop mal, il n'y a rien à faire sinon le soulager, chien non pucé, bien sûr, que nous avons,mon mari et moi, abandonné lâchement à ce vétérinaire assassin. Cela fait 2 ans, nous y pensons toujours.