Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Consommation

Pâques : laissons les agneaux dans les prés !

115 000 agneaux devraient être abattus pour Pâques en France. ©Pixabay

Tradition oblige, plus d'une centaine de milliers d'agneaux seront sacrifiés cette année encore pour Pâques. La Fondation 30 Millions d’Amis encourage les citoyens à épargner ces animaux.

Séparé de sa mère dès la naissance, engraissé, malmené, entassé dans un camion de transport puis tué dans un abattoir à des centaines de kilomètres de chez lui… Voici le récit de la courte et terrible vie d’un agneau. Et pour Pâques, cette année encore, plus de 115 000 agneaux pascals seront servis sur les tables*.

Selon les données du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, entre février et mars 2018, le nombre d'agneaux abattus en France est passé de 262 104 à 460 849, soit une augmentation de 75 % à l'approche de Pâques. Au total, plus de 3,6 millions d'agneaux ont été abattus en 2018, un chiffre relativement stable par rapport à 2017.

Des tout-petits dans les abattoirs

Le nombre d'agneaux abattus en France augmente de 75 % à l'approche de Pâques.
Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, données février-mars 2018.

Et malheureusement, le sort réservé à ces agneaux, qui symbolisent les vertus d’innocence, de douceur et de bonté dans la religion, n’aura rien de tendre. Comme tous les autres animaux destinés à la consommation, ils seront tués dans des abattoirs, dont certains négligent totalement le bien-être animal. Les récentes vidéos tournées dans les abattoirs d’Alès et du Vigan en sont la terrifiante illustration.

D’ailleurs, selon des chiffres communiqués par le ministère de l’Agriculture à la Cour des comptes en 2012, « un établissement de boucherie sur seize ne répond toujours pas aux normes européennes » cite Anne De Loisy dans son livre Bon appétit (Presses de la Cité)... Sans compter les terribles conditions de transport des nombreux ovins importés du Royaume-Uni et de la Nouvelle-Zélande pour servir le marché français.

Mangeons moins de viande !

Si le choix d'épargner les agneaux pour Pâques constitue déjà un engagement fort, la Fondation 30 Millions d’Amis tient aussi à rappeler qu’il est important de manger moins de viande tout au long de l’année.

Et si vous avez prévu d’acheter quelques œufs pour Pâques, n’oubliez pas de bien les choisir ! 69 % des poules pondeuses en France vivent entassées dans des cages de batterie, selon l’association L214. Alors pour épargner ces pauvres poules, veillez à bien regarder le chiffre apparaissant juste devant la mention « FR » : Le nombre 0 assure que les oeufs sont certifiés bio, et le 1 indique que la poule a été élevée en plein air. Quant aux numéros 2 et 3, ils sont à proscrire : ils stipulent que les poules ont été élevées en batterie.

La Fondation sauve des animaux de ferme

Depuis de nombreuses années, la Fondation 30 Millions d’Amis agit pour l’amélioration des conditions d’élevage des animaux destinés à la consommation : poules, cochons et autres vaches sont élevés dans des élevages intensifs puis abattus dans des abattoirs industriels. La Fondation vient d’ailleurs régulièrement en aide aux cheptels en détresse aux côtés de l’OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs).

* Chiffres de l’OABA concernant les abattages en France, avril 2015. A titre de comparaison, 200 000 ovins sont égorgés durant la fête de l’Aïd-el-Kébir, selon l’OABA.