Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

Sauvetage de 350 bovins et ovins : un éleveur fait « disparaître » son troupeau

Les ovins qui devaient être secourus étaient en mauvais état. © DR

A la demande des autorités, la Fondation 30 Millions d’Amis et l’OABA devaient intervenir à Perpezat (63) pour secourir plusieurs centaines de vaches et de moutons en état d’urgence sanitaire (18/03/2016). Une fois sur place, elles constatent que les animaux se sont volatilisés…

Une ferme vide. C’est ce qu’ont trouvé la Fondation 30 Millions d’Amis et l’OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs) arrivées sur les lieux du sauvetage à Perpezat, dans le Puy-de-Dôme (18/03/16). Environ 150 bovins et 200 ovins détenus par un agriculteur devaient être secourus à la demande de la DDPP* du 63. Les animaux devaient être confiés provisoirement à l’OABA par un arrêté préfectoral à compter du 18 mars 2016.

Mais malheureusement, sur place, les deux organismes ont dû constater qu’il ne restait plus aucun animal. Toute la ferme a été vidée. « L’éleveur a peut-être réussi à vendre son troupeau avant notre arrivée malgré l’état déplorable des animaux » s’interroge Arnauld Lhomme, enquêteur de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Des animaux très maigres

Selon les constatations des services vétérinaires avant l’intervention, les animaux évoluaient dans de très mauvaises conditions dans des boxes souillés de fumier, d’excréments et de lisier. Très maigres, ils manquaient visiblement de nourriture, mais aussi de soins comme en témoignaient leur pelage et leur toison sale et abondante. De nombreux cadavres avaient également été découverts sur les lieux.

Une procédure est en cours contre l’auteur présumé des faits, car plusieurs infractions ont été constatées.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui a déposé plainte pour « abandon d’animaux », sera partie civile au procès.

* Direction Départementale de Protection des Populations

La ferme, trouvée vide à Perpezat. © Fondation 30 Millions d'Amis.

Commenter

  1. guilaine 80 20/12/2018 à 20:33:53

    Se pauvre mouton qu'elle horreur j'ai pas de mot pour en parler tellement je suis dégouté de voir sa il faut les ***** c'est quand même des ***** il faut arrêter d avoir de la pitié pour certains êtres humains et sévir

  2. Bully 26/04/2016 à 17:50:26

    Y a t'il du nouveau, est que les animaux ont étés retrouvés ? Ils doivent etre dans des états lamentables et en souffrance. Q'est donc devenu ce troupeau? c'est trés inquiétant quand même surtout pour ces pauvres bêtes.

  3. Mlle A 03/04/2016 à 12:48:58

    J'ai cru que j'allais pleurer en voyant la photo de ce mouton affamé..

    Je ne sais pas, et je ne comprendrai sûrement jamais comment certaines personnes peuvent en arriver à maltraiter à ce point des êtres vivants. Pour moi, ce ne sont pas des animaux d'abbatoirs mais des animaux tout court et c'est donc encore plus incompréhensible... Mais n'oublions pas que la France est encore un pays engagé à certains points de vue, même si les droits des animaux sont parfois bafoués. En tout cas, un grand merci à l'association pour son engagement!

  4. mariehappy 19/03/2016 à 00:30:32

    merci a la fondation de  tout le travail accompli pour tous ses animaux ! les gens deviennent completement fous et vraiment degueulasses ! pas assez  punis ! 

  5. benet.isabelle29@gmail.com 18/03/2016 à 20:38:11

    franchement je ne pense pas que les animaux ont été vendu...s'il en a rien a faire de les maltraiter, faut pas croire qu'il se soit fait c*** à les vendre! Il a pensé à son c** et a ce qu'il risquait surtout! Pauvres bêtes.. Ce n'est pas parce que ce sont des animaux d'abattoir qu'il faut les maltraiter!!!!!!!!

  6. laurencebousquet-galvan@orange.fr 18/03/2016 à 20:25:02

    Triste histoire. La France est un pays où nous arrivons malheureusement toujours trop tard. Peut être, l'enjeu financier était il insuffisant? Les gens qui se désintéressent du sort des animaux sont souvent incapables d'aimer les êtres humains.

  7. fafafafa 18/03/2016 à 13:02:32

    on va les retrouver et il va payer mais que font les services véto ils ne sont pas assez rapides c'est pas digne des vétérinaires qui y travaillent .

  8. frimousse 18/03/2016 à 12:54:27

    Quel S***** !! Et l'autre qui lui a repris les animaux est aussi coupable !! Peut-être que c'est même un abattoir qui a acheté ces pauvres bêtes qui auront une fin terrible, vraiment pas de chance pour eux durant toute leur vie de merde !!

    Une question tout de même : pourquoi avoir mis autant de temps à réagir, quand on voit l'image de ce pauvre mouton, il a dû se passer beaucoup de temps !! Je parle ici des services vétérinaires ! Toujours pareil, en France on attend la dernière limite, quand c'est trop tard ! Ça m'énerve !!!