Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

La Fondation prend en charge un singe en Seine-Saint-Denis

Photo : © DR

La Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue ce dimanche 16 novembre 2014 pour secourir un singe trouvé errant au Blanc-Mesnil (93). Elle lui cherche actuellement un lieu d’accueil adapté, alors qu’une enquête est en cours pour retrouver son éventuel propriétaire.

Après le gros félin - qui n’a toujours pas été retrouvé - le singe ! C’est en effet un primate qui a mobilisé hier, dimanche 16 novembre 2014, les autorités, averties par un habitant du Blanc-Mesnil (93). Vers 11h30, la police est sollicitée car un petit singe est repéré sur le muret d’un pavillon. Les pompiers de la brigade cynotechnique de Saint-Denis le capturent facilement à l'aide de filets et d’un lasso. Très rapidement, la Fondation 30 Millions d’Amis est à son tour prévenue, et elle prend en charge l’animal, qui est acheminé dans une pension située à Tremblay-en-France.

Espèce protégée

Une enquête est en cours pour déterminer l’origine de l’animal, un macaque de Barbarie ou magot. Une source policière, citée par l’AFP, indique qu’il est « âgé d'un an et demi ou deux ans et d'une taille d'environ 80 centimètres ». « L’animal est docile et habitué à la présence des hommes » précise Arnauld Lhomme, enquêteur à la Fondation 30 Millions d’Amis.

Le magot est une espèce protégée par la convention de Washington. Sa détention est à ce titre soumise à une réglementation stricte. Victime du trafic illégal, il est, le plus souvent, vendu sur les marchés nord-africains et transporté illégalement en Europe : des particuliers se rendent coupables, en adoptant cet animal sans entreprendre les démarches nécessaires, d’une infraction grave.

La Fondation 30 Millions d’Amis cherche actuellement un lieu d’accueil approprié pour l’animal. Le Natuurhulp Centrum (Belgique) et le sanctuaire AAP (Pays-Bas), deux centres spécialisés dans la protection de la faune sauvage, comptent parmi les pistes envisagées.

La semaine dernière, Cookie, un primate similaire détenu illégalement par un particulier avait déjà été recueilli par la Fondation 30 Millions d’Amis et confié au centre Natuurhulpcentrum en Belgique.

Commenter

  1. christel.tesoriere@yahoo.com 19/11/2014 à 01:01:35

    Bonjour,

    Je cherche une solution pour une petite guenon Magot de l'Alas comme celle que vous évoquez dans votre article.

    Il s'agit d' une jeune guenon d'un an d'après les dires de ses "propriétaires".

    Elles est enchaînée depuis 6 mois aux barreaux rouillés d'une bâtisse en ruine et les gens veulent s'en débarrasser.

    Elle est en banlieue nord de Tunis.

    Comment peut-on procéder pour la retirer "légalement" de cette prison et lui offrir un lieu approprrié.

    Merci d'avoir l'amabilité de me répondre et de m'apprter des solutions concrètes car ici les associations ne sont pas efficaces malheureusement!