Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Excellentes nouvelles des équidés des Deux-Sèvres

Excellentes nouvelles des équidés des Deux-Sèvres

En septembre 2012, la Fondation 30 Millions d’Amis et le Chem* procédaient au retrait d’une trentaine de chevaux privés d’eau et de nourriture près de Niort (79). Aujourd’hui placés dans différentes pensions équines, ils reprennent progressivement vie.

En septembre 2012, la Fondation 30 Millions d’Amis et le Chem* procédaient au retrait d’une trentaine de chevaux privés d’eau et de nourriture près de Niort (79). Aujourd’hui placés dans différentes pensions équines, ils reprennent progressivement vie.

Les photos sont éloquentes : d’une maigreur alarmante lors de leur saisie il y a 6 mois, ce sont des équidés méconnaissables qui s’ébattent aujourd’hui dans les prés. Béchamelle, Loupi, Sopie, Vitonix et les autres - 33 équidés en tout - ont bien changé. Correctement nourris, quotidiennement soignés, ils passent leur journée au grand air avant de rentrer dans leur box pour y passer la nuit, bien au chaud. Une vie de cheval somme toute normale, mais qui leur a été refusée pendant des années, jusqu’à la privation d’alimentation.

Plainte pour « mauvais traitements »

Tous reviennent de loin. En septembre 2012, les autorités enquêtent sur un éleveur de chevaux dont les exploitations sont situées sur les communes de Parthenay et Saint-Martin-du-Fouilloux (79). Sept cadavres d’équidés sont découverts, et le reste du troupeau, composé de 18 chevaux, 12 poneys, 2 mules et un âne, tente de survivre sans eau ni nourriture. La saisie de tous les animaux est alors ordonnée par le parquet de Niort, et une plainte est déposée pour « mauvais traitements » (25/9/12).

Si tous les chevaux ont pu être soignés, certains garderont des séquelles à vie : paralysie faciale, boiteries, problèmes respiratoires... Et les conséquences de ces années de maltraitance ne seront pas seulement physiques : « Certains sont très craintifs envers l’homme, explique Laëtitia Bos, présidente du Chem. D’autres conservent une forme d’agressivité du fait des privations ».

Recherche familles d’accueil

Le Chem est toujours à la recherche de familles d’accueil qui seraient disposées à prendre soin de ces chevaux : « Ces animaux ont beaucoup souffert, explique la jeune femme. Il faut beaucoup de patience, d’expérience et de connaissances pour s’en occuper ». A l'instar de tous les équidés pris en charge par le Chem, aucun ne peut être monté.

Le propriétaire, déjà condamné pour des faits similaires en 2010, n’a pas encore été jugé. 30millionsdamis.fr vous tiendra informé de la tenue de son procès.

Pour tout renseignement, contacter le Chem au 01 45 62 54 77.

*Centre d’Hébergement pour Equidés Maltraités

Photos : © CHEM

Commenter

  1. fafafafa 03/04/2013 à 13:11:51

    "des faits similaires " encore et encore qu'elle honte ! pourquoi n'y a t il pas de suivi administratif face à ces imbéciles notoires qui sont des incapables a tous les niveaux pour la vie , j'appelle cela des  pauvres types   il faudrait les retourver et leur foutre une bonne b.........