Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Adoption

La famille Bergers Belges

Il y a quelques mois, les Chauvat ont accueilli Olliver, un Tervuren de dix ans dans le cadre de l'opération "Doyen" de la Fondation. Après quelques semaines un peu difficiles, le chien s'est fait à sa nouvelle famille.

Il y a quelques mois, les Chauvat ont accueilli Olliver, un Tervuren de dix ans dans le cadre de l'opération "Doyen" de la Fondation. Après quelques semaines un peu difficiles, le chien s'est fait à sa nouvelle famille.


Olliver se fait câliner sous l'oeil attentif de son nouveau compagnon

 

Olliver est un doyen de 10 ans. Il fait partie de ces chiens qui séduisent dans leurs tout premiers mois puis que leur propriétaire néglige, voire abandonne, parce que le chiot est devenu chien ; demande attention et entretien. En un mot : "encombre".
Le joli petit chiot Tervuren, couleur sable, s'est donc retrouvé dans un refuge. Il y passe un, deux, trois, quatre ans. Son âge avançant, les possibilités d'adoption diminuent. Olliver dépérit lentement derrière les barreaux de sa cage. Des toutous comme lui, il y en a des milliers. En dépit des soins que lui apportent les bénévoles, Olliver devient craintif, tombe malade, attrape tout ce que la nature compte de parasites.
La suite tient presque du miracle. Lorsque les Chauvat cherchent à adopter un deuxième chien pour tenir compagnie à leur vieux Groenendal, ils s'arrêtent sur la fiche d'identité d'Olliver sur le site de la Fondation 30 Millions d'Amis. Un Tervuren de dix ans, ça leur va très bien. Mais l'état du chien au moment d'aller le chercher les inquiète beaucoup. Olliver ne pèse que 17,8 kilos, se nourrit à peine, et son caractère peureux fait redouter qu'il ne tourne les crocs contre ses nouveaux maîtres. Les Chauvat ne se découragent pourtant pas et l'adoptent en mai 2008.
Avec force tendresse et compréhension, ils viennent à bout des peurs de l'animal et de son anémie. Olliver recommence à se nourrir, reprend du poil de la bête et accepte de se laisser soigner. Les jours passant, il recouvre totalement la santé. Aujourd'hui, il pèse 23 kilos et ressemble à une boule d'énergie. Ses nouveaux maîtres ont l'impression d'avoir adopté un tout jeune chien tant il déborde de vitalité au point d'entraîner le Groenendal, son nouveau compagnon de jeu. Chez les Chauvat, les Bergers Belges sont rois !

Commenter

  1. maudus 20/11/2008 à 09:19:01

    Quelle belle histoire, ce qui fait mal au coeur, ceux sont qui restent, si nos maisons étaient aussi grandes que nos coeurs, hontes à ceux qui inversent encore animal et objet !

  2. Aureliarose 19/11/2008 à 14:56:01

    Je trouve cela très chaleureux d'adopter des chiens et chats qui ont un âge avancé; souvent, ils finissent leur vie dans les refuges parce que personne ne veut les adopter.