Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Iphone

Mode d'abattage : les eurodéputés persistent et signent !

Mode d'abattage : les eurodéputés persistent et signent !

Contre toute attente, les eurodéputés ont voté un amendement imposant l'étiquetage des viandes d'animaux abattus sans étourdissement préalable, malgré l'opposition de la Commission européenne. La Fondation 30 Millions d'Amis salue ce pas décisif ayant pour objectif une meilleure information du consommateur à l'égard de la souffrance animale.

Contre toute attente, les eurodéputés ont voté un amendement imposant l’étiquetage des viandes d’animaux abattus sans étourdissement préalable, malgré l’opposition de la Commission européenne. La Fondation 30 Millions d’Amis salue ce pas décisif ayant pour objectif une meilleure information du consommateur à l’égard de la souffrance animale.

Mode d'abattage : les eurodéputés persistent et signent !Conformément à leur vote en première lecture, les députés de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire du Parlement européen ont adopté, en seconde lecture, différents amendements relatifs à l’étiquetage des denrées alimentaires (19/4/11). L’un d’entre eux rend obligatoire l’indication du mode d’abattage des animaux - avec ou sans étourdissement - sur les paquets de viande. Résultat : 57 voix pour, 4 voix contre et une abstention, et ce malgré l’opposition de la Commission européenne sur le sujet. La partie relative à l’étiquetage des viandes avait en effet été retirée du texte initial par la Commission en dépit du vote favorable du Parlement (13/6/10).

Une pratique qui se généralise

Cette mention permettrait ainsi d’informer chaque consommateur sur les conditions dans lesquelles les animaux ont été abattus. Aujourd’hui, si l’étourdissement des animaux est obligatoire en France, une dérogation permet néanmoins de contourner cette obligation dans le cas des rites religieux. « Chaque personne doit pouvoir consommer en accord avec ses croyances, indique Frédéric Freund, directeur de l’OABA*. Pour autant, on assiste à une immense dérive de l’abattage sans étourdissement. Certains industriels veulent toucher tous les marchés et généralisent ainsi cette pratique sans que le consommateur en soit informé. » Pointés du doigt, les professionnels de la filière qui profitent de l’opacité du marché et du manque de contrôles vétérinaires dans les abattoirs pour tuer les animaux sans recourir à l’étourdissement préalable.

Cette dérogation est régulièrement remise en question du fait de la longue agonie que l’abattage sans étourdissement préalable cause aux animaux. Au-delà du combat des associations de protection animale pour sa suppression pure et simple, l’étiquetage constituerait - à minima - un premier pas vers une meilleure information du consommateur. « C’est ensuite aux associations de protection animale d’informer les consommateurs sur la réalité de l’abattage sans étourdissement et de les sensibiliser à cette souffrance » poursuit Frédéric Freund.

Un chemin semé d’obstacles

L’adoption de cet amendement n’est cependant pas acquise, en dépit de la volonté indéniable du Parlement de lui faire voir le jour. Le texte doit encore être adopté en session plénière par les eurodéputés, peut-être en juillet 2011. Puis être ensuite voté par les Etats européens, qui pourront à leur tour le modifier et l’adapter aux différentes législations nationales : « Si les eurodéputés semblent avoir pris la mesure du problème, nous craignons que la France, une fois de plus, ne bloque le processus », dénonce le directeur de l’OABA.

Le ministre de l’Agriculture, Bruno Lemaire, s’était déclaré, lors des Rencontres Animal et Société, « réservé » sur l’étiquetage du mode d’abattage (25/3/11). Quant au PPE, le Parti populaire européen - dont fait partie l’UMP - il a clairement appelé à voter contre cette mesure lors de sa seconde lecture. Pourtant, Frédéric Freund est optimiste : « Il y a 10 ans, nous nous sommes battus pour l’étiquetage des œufs, afin que les gens puissent exclure les œufs provenant des élevages en batterie. Et cela a porté ses fruits. Les consommateurs sont plus responsables et les élevages industriels ont diminué au profit des sites en plein air. »

Certains pays, à l’instar de l’Islande, de la Norvège ou de la Suède, ont interdit l’abattage sans étourdissement, sans prévoir aucune dérogation. Si une telle décision paraît à court terme difficile à imaginer dans notre pays, l’étiquetage serait une première étape pour que chaque consommateur puisse acheter et consommer en toute conscience.

*Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs

Photo : © Juice Images - Fotolia.com

Commenter

  1. janick 22/03/2012 à 09:58:10

    Le saviez vous?

    Même les croquettes que nous donnons à nos chiens et chats,  sont testés dans des conditions atroces,   par des "chiens et chats"    de laboratoire.     j'ai trouvé cela sans chercher........     dès qu'on regarde des sujets sur les animaux, on ne  voit que des horreurs sur ce que l'homme leur fait subir,           ça s'arrêtera donc jamais?   ici nous sommes devenus végétariens,        on ne peut pas supporter de voir dans notre assiette,    le resultat de tant d'ignominie,   il n'y a même plus de mot,   faut AGIR

  2. CianOcéane 06/05/2011 à 20:25:11

    pour répondre, il me semble qu'il y a des chiens et des chats qui sont végétariens, à cause de leur santé, sur avis vétérinaire, alors certes c'est rare et c'ets médical, mais si ces animaux survivent sans manger de viande cela veut dire que c'est possible ! alors ça ne se ferit pas en un jour, loin de là, l'évolution prendrait des siècles mais je suis sûre que l'on pourrait aller vers un monde végétarien !

    En attendant, il faut bien que les animaux se nourrissent, et pour eux aussi, exigeons des viandes provenant d'animaux abbatus avec étourdissement, c'est la moindre des choses.

     

    Et puis si au moins tous les humains arrêtaient de manger de la viande (car eux c'est sûr qu'ils peuvent sans passer dès aujourd'hui) et bien ça sauverait des milliers de pauvres bêtes ! il y aurait moins de naissances de vaches, cochons, poulets et etc, mais il y aurait moins de souffrances surtout, c'est ça qui compte.

  3. Helloise3453 04/05/2011 à 02:04:24

    Quelque chose m'interpelle ... ceux et celles qui prônent une alimentation sans viande : les végétariens et les végétaliens.

    En ce qui me concerne, je ne mange que très peu de viande, mais je donne des croquettes et des boîtes de pâté pour mes animaux domestique "à base de viande" bien sûr !

    J'aurais envie de demander à ces personnes qui militent contre le fait de manger de la viande : que donnez-vous à manger à vos chiens et chats ?

    On ne peut bien évidemment pas leur donner à manger des céréales, du maîs, du blé, du soja ou autres légumes!?

    • Il est évident que l'on ne pourra jamais stopper l'élevage et l'abattage des animaux destinés à la consommation.

    Désolée, mais il faut bien accepter cela !

    Par contre, il faut "exiger" que l'abattage de ces animaux soit fait sans souffrance, avec étourdissement au préalable.

    Cela me semble "le minimum" pour le respect de l'animal d'élevage destiné à nourrir notre animal domestique !

  4. anonyme 03/05/2011 à 01:09:40

    comme quoi toutes les crises sanitaires et alimentaires n'auront pas servi de leçon,j'ai revu encore l'époque quand il y avait la crise de la vache folle

    C'est complétement idiot de donner des médicaments à des animaux alors qu'ils sont en bonne santé.au risque de choquer ce n'est pas de la viande que les gens mangent ce sont des cadavres

  5. clarine3873 02/05/2011 à 12:19:32

     

    Je trouve que c'est un petit avancement dans notre lutte pour que les animaux soufrent  un peu moins, dans notre monde de "bouffe".

    S'il y a des étiquettes sur nos produits de consommation courante, il y aura des personnes responsables qui les liront.

    A elles de faire le choix sur une viande "sans étourdissement avant abattage" ça me fais vomir, ou autre.

    Il me semble que depuis quelque temps, il y a un nouveau marché pour les abattages "..", les animaux passent de longues heures à mourir, et ça , ce n'est pas une raison de croyance, c'est d..........

    Bravo à l'Islande, la Norvège et la Suède, pour avoir le courage de leur opinion, et avoir interdit l'abattage sans étourdiseement.

    Notre gouvernement serait-il moins courageux que le leur???

     

     

  6. wiwige 01/05/2011 à 17:21:47

    La cruaute et la barbarie ne devrait avoir aucune derogation!!rites religieux ou autres! C est inadmissible!!!

  7. so.caplap@laposte.net 01/05/2011 à 11:56:08

    Que dire, une nouvelle fois, du manque de consideration de l'espece humaine face au sort cruel et plein de souffrance de l'animal industriel ? C'est juste pitoyable... Personnellement, je mange peu de viande et celle-ci provient d'un eleveur bio (les vaches sont dans un champ de 170 hectares) qui emmene une vache et un veau par mois a l'abattoir (les vaches ont entre 5 et 10 ans) : ce n'est pas l'usine ! Et bien entendu (je m'en etais assuree), les vaches sont etourdies avant leur abbattement... Et la viande est tellement tendre que l'on sent que la vache n'a pas ete "stressee" avant sa mise a mort. Bref, tous ceci pour dire que c'est a nous : "consommateurs-acteurs" de faire bouger les choses en choisisant soigneusement ce que nous consommont car les industriels restent dependant d'un marche ; et ce marche c'est nous qui le faisont ou defaisont... Alors encore une fois, bravo a la fondation 30 millions d'amis pour sa mobilisation a defendre cette cause et d'essayer d'en faire prendre conscience au plus grand nombre :)

  8. Helloise3453 30/04/2011 à 02:46:34

    Une meilleure information pour le consommateur sur le mode d'abattage des animaux d'élevage serait un progrès, mais il doit y avoir une interdiction pure et simple des abattages sans étourdissement, qu'ils soient rituels ou non ! 

  9. CianOcéane 30/04/2011 à 00:39:58

    Il doit y avoir une sacrée bande d'enf***** à cette Comission Européenne ! Très heureuse que les eurodéputés aient montré un intérêt certain face à cette chose primordiale qu'est de savoir ce que l'on mange !!!!!!!

    Malheureusement je reste très pésismiste quand je vois les abrutis complétement lâches que nous avons au pouvoir en France ! Dois-je encore mettre une majuscule au mot France ? non je ne crois pas, un pays aussi décadent ne mérite plus de majuscule ! Dans d'autres pays on ne fait pas de soit disant dérogations ! (oui parce qu'une dérogation ça doit rester une exception normalement et là... je n'ai pas l'impression que se soit le cas ! ...)

     

    De plus, je trouve cela extrêmement choquant de voir des gens comme Bruno Lemaire ne pas vouloir dire la vérité au consommateur !!! De quel droit et depuis quand le consommateur n'a t-il pas le droit de savoir ce qu'il mange ! c'est vraiment très très grave ! Toutes les salop***** que l'on nous fait avaler c'est effroyable ! et toutes les horreurs que l'on encourage sans le savoir c'est abominable ! nous ne sommes que des pions ridicules aux yeux de ces sales pervers et il y en a vraiment marre !

     

    Merci à toutes les personnes qui se battent contre ces infâmes mensonges, pour notre santé et pour le bien-être animal ! Je suis de tout coeur avec vous !

     

  10. nanaki 29/04/2011 à 14:48:12

    c'est un bon debut, mais on ne devrait même avoir a les tué !! manger un animal n'est en aucun cas une nécessité !