Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Zouzou le renard restera avec ses maîtres !

Zouzou en cassation !

Des poursuites ont été engagées contre une famille qui a sauvé un renardeau livré à lui-même. Le sort de l’animal - qui risque l’euthanasie - est désormais entre les mains du délégué du procureur de Bergerac (24). La Fondation 30 Millions d'Amis appelle les autorités à renoncer à cette cruelle issue.

Mise à jour (24/01/14) : La saga judiciaire de Zouzou le renard s’achève après 3 ans de rebondissements et une longue procédure. La préfecture de Dordogne (24) vient de rendre une décision permettant au petit renard roux de rester dans sa famille d’adoption. Un épilogue qui ravit la famille Delanes : en juin 2013, la cour d’appel de Bordeaux (33) avait confirmé le jugement rendu en première instance par le tribunal de Bergerac ordonnant la confiscation définitive de Zouzou et la condamnation du couple à une peine de 300 euros d’amende, estimant qu’il n’avait pas entrepris les démarches imposées par la justice pour pouvoir conserver cet animal sauvage. « Zouzou est (…) un membre à part entière de cette famille, qui l’a sauvé d’une mort certaine », avait expliqué Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis au début de ce feuilleton judiciaire. Parfaitement sociabilisé, l’animal ne pourrait survivre à l’état sauvage.

Zouzou se nourrit de croquettes pour chien, répond à l’appel de son nom, côtoie chaque jour les poules de la propriété de la famille qui l’a recueilli. Seul hic, Zouzou est... un renard. Et à ce titre, sa captivité est interdite. Raison pour laquelle les Delanes ont été verbalisés à la suite d’un contrôle des agents de l’ONCFS* (6/3/11). Si la justice décide de retirer Zouzou à ses maîtres - ce qui est fort probable - il sera au mieux placé dans une structure d’accueil, au pire euthanasié. Véritable membre de la famille Repéré il y a un an au bord d’une route de Dordogne, près du cadavre de sa mère, le renardeau - alors âgé d’une quinzaine de jours - est pris en charge par Didier Delanes et sa femme, Anna-Paule, qui le sauvent ainsi d’une mort certaine. Elevé comme tous les autres animaux de la propriété, l’animal sauvage s’adapte rapidement à son nouvel environnement et devient un membre à part entière de la famille : « Il joue, jappe, vient à notre rencontre et se montre très sociable avec les enfants », témoigne Anna-Paule. Aujourd’hui, seule une dérogation accordée par autorisation préfectorale et soumise à des critères extrêmement restrictifs, pourrait permettre à Zouzou de rester dans sa famille d’accueil. Des démarches que sont prêts à effectuer les Delanes : « Mais la Direction départementale et territoriale refuse de nous faire remplir le dossier, dénonce Anna-Paule. Nous n’avons pourtant qu’un souhait, être dans la légalité pour garder Zouzou à la maison. »

Considéré comme un nuisible

Comme le sanglier ou le raton laveur, le renard est, selon le code de l’environnement, considéré comme un animal « sauvage et nuisible ». A ce titre, il peut être chassé, mais ne peut pas être élevé en captivité. Pour Reha Hutin, la situation actuelle à laquelle est confrontée les protecteurs de Zouzou est tout simplement aberrante : « On menace cet animal d’euthanasie alors qu’une famille a simplement voulu le sauver et le protéger » dénonce-t-elle. « Contrairement à ce qu’avance l’ONCFS, Zouzou n’est pas dangereux et n‘est pas agressif en période de rut » certifie Anna-Paule, en opposition à l’un des arguments avancés par l’Office National de la Chasse pour motiver la procédure lancée à l’encontre des Delanes. Un argument également contesté par Pierre Athanaze, président de l'Association pour la protection des animaux sauvages : « En France, de nombreuses dérogations sont accordées à des dresseurs de renards, dans le domaine du cinéma notamment, indique-t-il. Et s’il est vrai qu’un renard peut être agressif, c’est également le cas d’un bouc ou d’un chien. C’est un raisonnement qui ne tient pas. »

C’est à présent au tribunal de grande instance de Bergerac (24) de trancher sur l’avenir de Zouzou. La décision sera rendue le 11 mai prochain. La Fondation 30 Millions, par l’intermédiaire de Maître Eva Souplet, son avocate, a écrit au parquet de Bergerac afin de le sensibiliser au sort de l’animal et de lui éviter ainsi l’euthanasie. Deux pétitions sont actuellement accessibles à tous sur le réseau communautaire Facebook et sur le site petition.be.

*Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Commenter

  1. mc1340 14/02/2014 à 10:07:37

    ZOUZOU DOIT RESTER AVEC SES MAITRES IL EST HEUREUX SmileENFIN UNE BONNE DECISION JE TE FAIS UN GROS BISOUS ZOUZOU PETIT RENARD .

  2. dolmia 09/02/2014 à 18:36:24

    bravo pour ceux qui ont jugé cette affaire. il y a tellement d'animaux qui souffrent  a cause de l'homme et a qui on ne leur fait rien. tellement de cruauté, de maltraitance, et là on laisse ce renard a sa famille c'est super, de toute façon il n'y avait pas d'autres solutions. profitez bien de votre petit animal et attention  aux chasseurs car eux n'auront pas de pitié.

  3. louve687 08/02/2014 à 19:17:36

    Un grand merci à cette famille d'accueil pour Zouzou. Je lui envoie plein de câlins et de bisous à la famille. Je suis bénévole dans une SPA et je suis heureuse de voir des choses positives. Chapeau.

  4. josse34 06/02/2014 à 20:07:56

    voilà une heureuse nouvelle, je suis contente pour cette famille, comme quoi faut jamais abandonner et se battre jusqu'au bout dans ce cas là çà valait vraiment la peine, longue vie à ce petit renard, et qu'il apporte toujours beaucoup d'amour à ses maîtres

     

  5. Fab46 04/02/2014 à 20:28:14

    les grosses brutes ne manquent dans le sud-ouest, culture de la chasse, maltraitance et cruaute!

     nos magistrats manqueraient-ils de courage ou plutot sont-ils eux-memes coupables.Laissons cette famille tranquille, et Zouzou vivre de beaux jours! Ne nous trompons pas de cible, je sais qui serait a euthanasier!!!

     je souhaite que la fondation nous informe et nous communique des dates de jugements. exemple cas de saint gery dans le lot., afin que les amis des animaux puissent se faire ENTENDRE.

  6. litchou 02/02/2014 à 21:53:41

    La décision de laisser Zouzou dans sa famille est très bien.  C'est un membre de la famille et il doit rester avec ses maîtres.  Pour une fois que la justice est juste.

    C'est une bonne nouvelle. 

  7. capucine1003 26/01/2014 à 18:23:55

    Enfin une bonne nouvelle ! C'est rare quand il s'agit de justice vis-à-vis des animaux pour le signaler. Allez Zouzou va pouvoir continuer à bénéficier d'une vie heureuse auprès de ses adoptants.

  8. Sauvons-les-tous-ensemble 26/01/2014 à 15:25:56

    Zoulou est heureux avec eux savez vous que les chinois mangent du chien il faut ré sinon bientôt ce sera les chien qui seront en voie de disparition peut-être même les escargot   RÉAGISONS DÈS MAINTENANT 

  9. kenzoamour 26/01/2014 à 11:21:03

    j' espere que la justice aura du coeur pour ce petit renard la famille et pour tous ceux qui ont de l' amour pour les animaux.

    cette histoire me revolte ! je pense qu' il y a d' autres problemes bien plus grave a regler au lieu ! d' aller en chercher la ou il n' y a pas .

    Il ferait mieux de s' occuper de ceux qui souffrent dans les cirques ! de la maltraitance ! que l' animal ne soit plus considere comme un objet !

  10. noisette11 26/01/2014 à 10:08:44

    Bonjour à tous,

    Je n'ai qu'une chose à dire le seul être nuisible sur la terre et qui comporte un réel danger c'est L'HOMME!!!!!!!

    Je vous souhaite de tout coeur de garder Zouzou près de vous et heureusement qu'il y a des gens comme vous merci pour Zouzou

    Merci aussi à trente millions d'amis