Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

8 daims sauvés de l’abattage grâce à la mobilisation collective !

Huit daims ont échappé de peu à l'abattage grâce à la mobilisation des habitants de la commune de Chauray. ©La Nouvelle République Deux-Sèvres /Facebook (capture vidéo)

Destinés à être abattus, huit daims ont été sauvés dans les Deux-Sèvres (5/04/2022). Un heureux dénouement rendu possible grâce à la mobilisation collective. 30millionsdamis.fr salue cet élan de solidarité sans lequel les animaux n’auraient pas survécu.

Echappés de peu à la mort ! Huit – des douze – daims de la commune de Chauray (79) étaient promis à l’abattage : un arrêté préfectoral du 23 mars 2022 ayant mis en demeure la commune de « réduire l’effectif de daims à maximum quatre animaux ». Une décision motivée par la reproduction incontrôlée des animaux.

C’était sans compter la mobilisation des habitants qui, choqués par l’annonce, ont œuvré pour trouver des alternatives à cette décision radicale.

Des daims appréciés des promeneurs

Hébergés depuis 1996 dans un petit parc de la ville en bord de Sèvre, les daims font le bonheur des passants, ravis de pouvoir observer ces animaux à la robe joliment tachetée et aux bois palmés. « La population chauraisienne y est très attachée, concède le maire Claude Boisson (La Nouvelle République, 4/04). Les enfants aiment bien leur amener du pain ! »

Pour preuve ! « Nous avons reçu beaucoup de réactions pour qu’on ne les abatte pas et nous croulons aussi sous les propositions pour prendre les huit daims dont nous nous séparons, confie le maire (La Nouvelle République, 5/04). Je ne m’attendais pas à ce qu’on reçoive des offres ».

Des particuliers volontaires pour les accueillir

Effectivement, de nombreux particuliers – bénéficiaires de l’agrément – sont prêts à accueillir les rescapés. Parmi eux, certains ont déjà des daims qui, espérons-le, apprécieront la compagnie de nouveaux congénères ! « Nous allons les rappeler pour étudier les choses plus précisément, rassure le maire. Nous allons pouvoir les recaser sans difficulté aucune ». Une bonne nouvelle.