Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Des lions et tigres évacués d'Ukraine vers la Pologne !

Rescapés de maltraitance, six lions, six tigres, deux caracals et un lycaon ont été transférés de leur refuge en Ukraine vers un lieu sécurisé, en Pologne. ©UAnimals /Facebook

Des animaux sauvages - dont 6 lions et 6 tigres - ont pu être transférés d'Ukraine vers le jardin zoologique de Poznan, en Pologne, pour y être mis en sécurité. 30millionsdamis.fr revient sur la forte mobilisation qui a permis leur évacuation. 

Six lions, six tigres, deux caracals et un lycaon... Tous ces animaux (d’anciens rescapés de maltraitance) ont été transportés par camion sur près de mille kilomètres, depuis leur refuge à Kiev (Ukraine) vers le jardin zoologique de Poznan (Pologne). Les fauves sont arrivés à destination, après un périple long et dangereux.

Un transfert long et complexe

Dans la nuit du 1er au 2 mars, alors qu'il contournait la région de Jitomir – ville ukrainienne bombardée par les forces russes – avec les animaux à son bord, le conducteur du camion s'est retrouvé face à des chars du Kremlin : « Il a dû stopper pour se réfugier sous son véhicule », a déclaré Malgorzata Chodyla, porte-parole du parc zoologique polonais. Quant à la responsable du refuge ukrainien, Natalia Popova, «  elle a rejoint le convoi pour distribuer la nourriture aux fauves, car les membres de l'escorte ne savaient pas le faire ».

À la frontière ukraino-polonaise, les animaux ont été transférés du camion ukrainien à un transporteur polonais. Si l'organisation ukrainienne n'a pas pu obtenir les documents nécessaires au passage des animaux, les procédures administratives ont heureusement pu être contournées, grâce à l'assouplissement de la réglementation internationale prévue par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces menacées) et à l'efficacité du chef des services vétérinaires polonais.

De nombreux animaux encore sur place

Le parc zoologique polonais ne pouvant accueillir tous les animaux réfugiés, des négociations sont en cours avec des réserves d'Europe de l'ouest qui pourraient servir de lieu d'accueil pour les bêtes restées à Kiev. En Ukraine, alors que les réserves alimentaires s'amenuisent, 70 rescapés demeurent toujours au refuge de N. Popova... Le temps presse ; tout est mis en œuvre pour les mettre en sécurité dans les plus brefs délais.

(Avec AFP)

Commenter

  1. AnneV 04/03/2022 à 19:30:49

    D'un côté, un dingue (il aime les animaux parait il) et de l'autre, des saints qui tentent de sauver !!!! Nous aimerions tellemenent que animaux et humains soient sauvés !!!!!