Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Coup de coeur

Élevé pour être tué pour sa fourrure, un renardeau miraculeusement sauvé !

Exploité pour sa fourrure, le petit renard était promis à un destin de souffrance. Désormais, il profite de la quiétude d'un sanctuaire. ©Andrew Skowron /Otwarte Klatki

Secouru dans une ferme à fourrure en Pologne par une association, un jeune renard polaire souffrait d'une plaie à la patte arrière et a dû être amputé. Désormais en sécurité dans un sanctuaire, Maciek profite d'une existence sereine aux côtés de Klara, la chienne avec laquelle il a grandi. 30millionsdamis.fr a contacté celle qui a sauvé cet animal au destin émouvant.

Peur, curiosité, émerveillement ! Lorsqu'un animal découvre la neige pour la première fois de son existence, l'émotion est généralement au rendez-vous. Surtout lorsqu'il s'agit... d'un renard polaire, rescapé d'une ferme à fourrure où son destin se résumait à l'enfermement suivi d'une mort brutale. « Selon la loi polonaise, les organisations de protection des animaux peuvent intervenir, y compris dans les fermes, explique Bogna Wiltowska, directrice des enquêtes de l'ONG Otwarte Klatki. Dans les cas où la vie ou la santé d'un animal est en danger, nous pouvons le sauver et le retirer à son propriétaire. Nous devons ensuite déposer une plainte au tribunal pour maltraitance animale. C'est un processus long et compliqué, mais qui aboutit de plus en plus souvent. »

Recroquevillé dans sa cage, le petit renardeau – victime d'une grave blessure à la patte – a immédiatement attiré l'attention des enquêteurs lors de leur visite, en septembre 2019, dans une ferme à fourrure déjà sous surveillance. « Nous voulions utiliser le moyen légal pour le sauver, mais nous voulions également que le propriétaire réponde devant un tribunal pour maltraitance animale. Nous avons vu cela comme une opportunité de fermer l'exploitation, confie la responsable à 30millionsdamis.fr. Ce fut un succès : trois mois après notre intervention, la ferme était définitivement fermée. Et un an plus tard, toutes les infrastructures (cages, clôture, etc.) ont été démantelées. » L'affaire est toujours en cours d'instruction auprès des tribunaux.

Le renardeau en consultation vétérinaire juste après son sauvetage. ©Andrew Skowron /Otwarte Klatki

Malgré les soins prodigués par les vétérinaires de l'ONG, le renardeau – baptisé Maciek – a malheureusement dû être amputé de sa patte arrière afin d'éviter une issue fatale causée par l'infection. Depuis l'opération, l'animal vit dans un sanctuaire de l'association, faisant preuve d'une résilience spectaculaire au regard de son handicap. « Les animaux ont une incroyable capacité d'adaptation, précise Bogna Wiltowska. Maciek se débrouille très bien, il est capable de maintenir son équilibre grâce à sa queue, basculée du côté de la patte manquante. » Seule différence par rapport à ses congénères, le renardeau reste toutefois incapable de sauter. Ce qui ne l'empêche pas de s'amuser !

Pour l'accompagner dans son quotidien, Maciek peut en effet compter sur son amie Klara, une jeune chienne douce et espiègle aux côtés de laquelle il a grandi. « Pendant son traitement contre l'infection, Maciek devait être maintenu dans des conditions stériles. Mais pour éviter qu'il ne soit seul, nous avons essayé de le mettre en contact avec Klara chaque jour, se souvient sa bienfaitrice. Je n'oublierai jamais le moment où ils ont pu courir ensemble pour la première fois. » Les deux compagnons sont, depuis ce jour, inséparables ! « Maciek et Klara adorent jouer, courir et creuser : ils font tout ce que les chiens et les renards aiment faire. Les renards sont des canidés, ce qui explique que de nombreux comportements soient très similaires. Il est très triste que la fourrure détermine leur destin cruel. »

Maciek et son amie Klara jouent dans la neige. ©Andrew Skowron /Otwarte Klatki

6 millions d'animaux tués pour leur fourrure en Pologne

 

Personne ne permettrait que des chiens soient maintenus dans les mêmes conditions que les renards dans les fermes à fourrure.
Bogna Wiltowska, Otwarte Klatki

Pour l'association, le renardeau est devenu l'ambassadeur des animaux exploités pour leur pelage en Pologne, le pays se plaçant sur le sinistre podium des principaux producteurs de fourrure dans le monde – après la Chine et le Danemark – avec plus de 6 millions de renards, visons et lapins abattus chaque année. « Montrer la vraie personnalité des animaux de ces fermes est une partie très importante de la lutte pour leurs droits, explique la directrice des enquêtes. L'amitié entre Maciek et Klara prouve à quel point les renards sont peu différents des animaux domestiques, qui ont plus de droits et sont perçus différemment. Personne ne permettrait aux chiens d'être maintenus dans des conditions telles que celles des renards dans les fermes à fourrure. Alors pourquoi la loi le permet-elle ? »

En septembre 2020, un projet de loi visant à interdire l'élevage des animaux pour leur fourrure a été voté par le parlement polonais, sous l'impulsion du parti conservateur au pouvoir et après plusieurs décennies de mobilisation des associations de protection animale. « Lors du vote, j'ai eu l'occasion d'être présente et d'y assister en direct. L'émotion était vraiment énorme ! Nous en avons pleuré, confie Bogna Wiltowska. Malheureusement, après deux votes, l'amendement à la loi sur la protection des animaux a été mis de côté. Les politiciens font actuellement face à la pandémie, et l'interdiction de la fourrure est passée au second plan. J'espère qu'il sera possible de revenir sur la question en début d'année prochaine. [...] Les animaux ne peuvent plus attendre. »

Fourrure : à quand une interdiction dans toute l'Europe ?!

La Grande-Bretagne, l'Autriche, les Pays-Bas, la Croatie, la Slovénie, la Norvège, la République tchèque, le Luxembourg et la Belgique ont déjà banni les fermes à fourrure sur leur territoire. En France, la ministre de la Transition écologique et solidaire Barbara Pompili a quant à elle annoncé la fin de l'élevage de visons pour leur fourrure dans l'hexagone d'ici 5 ans. Un engagement qui répond à une demande citoyenne forte : 91 % des Français s'opposent au commerce de la fourrure d'origine animale (Baromètre 30 Millions d'Amis – Ifop, janvier 2020), un marché lucratif qui cause la mort de 100 millions d'animaux exploités puis abattus à cette fin chaque année dans le monde.

Vigilante sur la mise en application des mesures annoncées par le gouvernement français, la Fondation 30 Millions d'Amis réclame désormais la fermeture des élevages d'animaux pour la fourrure dans toute l'Europe.

Commenter

  1. phoenix35 28/12/2020 à 08:56:25

    Il est grand temps de fermer toutes ces fermes immondes et de mettre un terme à cette industrie odieuse !

     

  2. azilyse 19/12/2020 à 09:59:40

    En France, la ministre de la Transition écologique et solidaire Barbara Pompili fait l'inverse d'une éthique écologique. Attendre 5 ans pour abréger des souffrances, pauvre france. 

    Comme beaucoup, une fois en place, ils font toujours attendre les actions positives.

     

     

  3. CorinneV 16/12/2020 à 18:23:38

    Merci pour ce renard !

    Il faut que ça cesse ces fermes à fourrure, trop de cruauté !

  4. tius 16/12/2020 à 18:08:25

    POURQUOI ATTENDRE 5 ANS ? MACRON ET SES COPANS NE SERONT PLUS LA ET IL FAUDRA TOUT RECOMMENCER ET AINSI DE SUITE.

    C EST DROLE L'MPOT SUR LES GRRANDES FORTUNES S'EST REGLE EN DEUX COUPS DE CUILLERE A POT !

    BIZARRE NON .... IL EST VRAI QUE LES EPOUSES DES RICHES PATRONS N'AIMENT PAS LE FROID, PAUVRES ETRES FRAGILES ET SENSIBLES.

  5. nous pour eux 16/12/2020 à 15:18:57

    Tout est dit !

  6. chatmama 16/12/2020 à 14:02:26

    Oui la Pologne est en avance sur la France. Ce n'est pas le cas chez nous, dans 3 élevage srestants de visons, aucun contôle de maltraitance par des vétérinaires de l'état français si ce n'est la caméra cachée de L214.

  7. trexelife 16/12/2020 à 10:37:13

    La Pologne est en avance sur la France ...

  8. LILIPOP 15/12/2020 à 18:32:36

    ???????????? TOUT EST DIT !!

  9. AnneV 14/12/2020 à 19:02:57

    Que sont devenus les animaux de cet élevage fermé en Pologne ?