Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Covid-19

Non, nos animaux ne sont pas un vecteur de propagation de la Covid-19 !

Contrairement à de fausses rumeurs, les animaux de compagnie ne jouent aucun rôle dans la transmission de la Covid-19. ©Adobestock

Contrairement aux annonces alarmistes de certains médias, les animaux de compagnie ne jouent aucun rôle dans la propagation de la Covid-19 ! Un constat partagé par de nombreuses études scientifiques que l’Anses vient de confirmer (19/11/2020). 30millionsdamis.fr rétablit la vérité sur ces fausses nouvelles dont les conséquences pourraient s’avérer dramatiques pour les animaux.

Non ! « Les animaux domestiques et sauvages ne jouent pas, à ce jour, un rôle épidémiologique dans le maintien et la propagation du SARS-CoV-2 au niveau national, voire mondial », rassure l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), dans un avis publié le 19 novembre 2020. Pour parvenir à ce résultat, l’Anses a analysé plusieurs données et études scientifiques disponibles à travers le monde, sur différentes espèces d’animaux de compagnie.

Des rumeurs aux conséquences catastrophiques pour les animaux

 

Aucune étude sérieuse n’a mis en évidence une quelconque contamination de l’Homme par un animal de compagnie.

B. Leblanc - vétérinaire

« A l’heure actuelle, aucune étude sérieuse n’a mis en évidence une quelconque contamination de l’Homme par un animal de compagnie, confirme le Docteur vétérinaire Brigitte Leblanc, contactée par 30millionsdamis.fr. Lorsque ce dernier est positif, c’est qu’il a été en contact rapproché et prolongé avec un humain positif et quand bien même, alors, il ne retransmet pas le virus. Seul le vison a cette triste particularité, et il le paie au prix fort ». 

Les annonces alarmistes reprises par certains médias sont donc erronées. Mais pire, elles pourraient entraîner des conséquences dramatiques pour les animaux : « De fausses rumeurs ou des informations incomplètes pourraient provoquer l’abandon et, à terme, l’euthanasie de nombreux animaux de compagnie », déplore la Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, Reha Hutin.

Au printemps 2020, la communauté scientifique alertait déjà contre ces fausses rumeurs. « Il n’existe aucune preuve que les animaux de compagnie ou d’élevage puissent être un vecteur du Sars-CoV2 et contaminer l’Homme, prévenait alors le journaliste scientifique Florian Gouthière dans Libération (06/04/2020). L’organisation mondiale de la santé animale souligne en particulier (…) qu’il n’est pas justifié de prendre des mesures à l’encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être ».

Mesures d’hygiène élémentaires et gestes barrière

 

Avec la pandémie de Covid-19, on redécouvre les règles d’hygiène… de base ! 

L. Barlerin - vétérinaire

En revanche, comme l’observe l’Anses, les animaux de compagnie peuvent être contaminés. Respecter les précautions élémentaires et appliquer les gestes barrières s’avère, à cet égard, indispensable... pour les protéger ! Dans le cas particulier des animaux dont le maître serait positif à la Covid-19, pour éviter tout risque – infime soit-il – de contamination, le malade doit éviter les contacts avec son animal, porter un masque en sa présence et se laver les mains plus fréquemment. En cas d’hospitalisation du maître, les pet-sitters devront laver l’animal dès le début de la garde. En somme, « Avec la pandémie de Covid-19, on redécouvre des règles d’hygiène… de base ! », conclut le Dr Laetitia Barlerin, vétérinaire, jointe par 30millionsdamis.fr.  

Et si, bien que minime, le risque de transmission par l’intermédiaire du pelage ne peut être négligé, « lorsque l’animal sort, il peut récupérer sur son pelage un certain nombre de germes, ce qui est déjà vrai en temps normal, explique le Dr Bruno Pelletier, vétérinaire référent au refuge 30 Millions d’Amis de la Tuilerie (77). Pour qu’il y ait une contamination par le coronavirus de cette manière, il faudrait que l’animal reçoive des gouttelettes [de salive ou nasale, NDLR] d’une personne infectée sur son pelage, puis que son maître le caresse à cet endroit précis avant de se toucher lui-même le visage ». Si une telle hypothèse est peu probable, il importe, pour annihiler tout risque d’infection, de se laver régulièrement les mains, notamment après un câlin ou une balade avec son animal. Et pour plus de sureté, en promenade, mieux vaut empêcher quiconque de toucher son chien.

Commenter

  1. kenzoamour 03/12/2020 à 23:39:42

    Par contre la bêtise humaine oui !!!

  2. pouguy 28/11/2020 à 19:01:29

    c'est une fausse idée, c'est pour faire peur au gens, les animaux ne sont pas porteurs, on nous dit et certains vont les abandonnés,

  3. AnneV 25/11/2020 à 18:01:40

    Les commentaires précédents me confirme qu'il vaut mieux incriminer les chiens ou les chats, qui ne peuvent s'exprimer comme nous, que ceux qui torturent et mangent tout ce qui leur tombe sous la main, les chinois qui massacrent les pangolins, les chauve souris, les mangent (!!) et qui ont sans doute transmis le virus (bravo ! belle vengeance!!!!) à force de faire joujou avec la planète, elle répond et du répondant, elle en a !!!! Arrogants, destructeurs, nous ne sommes rien et ne voulons pas l'admettre.

  4. nous pour eux 25/11/2020 à 17:16:42

     

    Non, nos animaux ne sont pas un vecteur de propagation de la Covid-19 ! Quand j’ai vu aux infos tous ces corps de visons partir dans des bennes c’est scandaleux ça m’a fait mal. Arrêtons de de tout reporter au Covid…. Mais jusque ou iront-ils ? On nous manipule déjà assez bien assez ! ARRETONS PLUTÖT TOUS CES ELEVAGES INTENSIFS CA IRA BEAUCOUP MIEUX AUSSI.... Pauvre France !

  5. Bandy86 25/11/2020 à 16:17:39

    Et allez on accuse encore les animaux sans savoir... Dans quel monde sommes nous ?? un monde de debiles !!!

  6. Millymagdalena 25/11/2020 à 11:02:13

    Il ne manquerait plus qu'on nous oblige à euthanasier tous nos animaux de compagnie .... sous prétexte de contamination, comme on vient de le faire pour ces pauvres visons de l'élevage d'Eure et Loir et au Danemark ou au Pays-Bas par millions. J'espère que les gouvernements ne vont pas encore donner des aides aux éleveurs de visons, pour qu'ils puissent reconstituer leur cheptel ... mais qu'ils vont plutôt les aider à se reconvertir. Elevages intensifs honteux et qui ne peuvent à terme que nous apporter des épidémies ! 

  7. invariant 25/11/2020 à 10:33:58

    Une journaliste d'une radio connue avait certainement trouvé intelligent de choisir un titre accrocheur selon lequel on s'interrogeait sur la propagation du virus par les chiens.

    De quoi paniquer certains imbéciles. Je lui ai demandé si elle pensait que 100.000 abandons annuels. ce n'était pas assez.

    Le sida aussi viendrait aussi des chiens peut être ?????

    Le Pays est tombé bien bas.

     

     

  8. AnneV 24/11/2020 à 18:48:04

    Pffff ! Les gens avalent n'importe quoi !!! Si seulement certains faisaient preuve d'un minimum de discernement (je fais plus confiance à l'intelligence animale !!!!!) mais n'oublions pas que nous sommes une espèce "supérieure" !!!!!