Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Bien-être animal : L. Dombreval sensible aux préconisations de la Fondation 30 Millions d’Amis

Après 6 mois de travaux et l’audition de 250 acteurs de la protection animale, Loïc Dombreval présente un rapport ambitieux pour le bien-être des animaux de compagnie./©Adobe Stock-iwavephoto

Le député Loïc Dombreval (LaRem) a remis son rapport sur le bien-être des animaux de compagnie et des équidés au Premier ministre (23/6/2020). Interdiction de la vente dans les animaleries et les petites annonces, durcissement des peines pour maltraitance ou encore stérilisation obligatoire des chats libres, la Fondation 30 Millions d’Amis se réjouit que la plupart de ses propositions aient été reprises par le parlementaire. Il appartient désormais au gouvernement de les mettre en œuvre.

Des dispositions précises qui doivent être suivies d’actions concrètes ! Fort de 121 propositions, le rapport sur le bien-être des animaux de compagnie et des équidés rédigé par Loïc Dombreval a été remis au Premier ministre (23/6/2020). Après 6 mois de travaux et l’audition de 250 acteurs de la protection animale, le député des Alpes-Maritimes (06) présente un document ambitieux.

Les recommandations de la Fondation 30 Millions d’Amis reprises

Premier organisme à avoir été auditionné à l’Assemblée nationale, la Fondation 30 Millions d’Amis a tissé une relation de confiance et une collaboration fructueuse avec le parlementaire. A tel point que l’ensemble des propositions phares transmises par la Fondation ont été reprises dans le rapport du député.

Parmi les propositions de la Fondation 30 Millions d’Amis retenues par le député, l’interdiction d’acquérir un animal de compagnie dans une animalerie ou via les petites annonces sur les sites tels que Le Bon Coin ou Facebook. « Nous devons suivre l’exemple de la Grande-Bretagne sur ce sujet, affirme le rapporteur. Avoir un chien ou un chat, c’est un mariage de 10 à 20 ans. Il faut précisément savoir comment l’animal a été élevé, le voir avec sa mère. Pour limiter les achats compulsifs, de telles mesures me semblent nécessaires. » Ainsi, comme l’a demandé la Fondation 30 Millions d’Amis, l'acquisition d'un animal de compagnie devrait passer soit par un refuge, soit par un éleveur digne de ce nom.

Des peines plus sévères pour les actes de maltraitance

 

Au gouvernement de mettre en œuvre ces recommandations.

Reha Hutin

Autre proposition de la Fondation 30 Millions d’Amis qui figure dans la mission parlementaire, le renforcement des peines pour sanctionner la maltraitance animale. Sur le plan pénal, on passerait de 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende. « Aujourd’hui, on est davantage puni quand on casse une statue que quand on tue un chien, regrette Loïc Dombreval. Un animal est moins qu’un objet ! Je souhaite a minima réaligner les peines sur la dégradation des biens. » Par ailleurs, un numéro vert national serait mis en place pour signaler les actes de maltraitances.

Par ailleurs, comme l’a souhaité la Fondation 30 Millions d’Amis, le vétérinaire veut l’obligation de la stérilisation des chats libres. « L’un des moyens de lutter contre l’abandon, c’est qu’il y ait moins d’animaux, analyse le député. Il faut que les vétérinaires jouent pleinement leur rôle de protecteurs des animaux, y compris des plus démunis. »

Création d’un fonds national pour les refuges

Pour les chiens dits dangereux, Loïc Dombreval veut « réformer la loi de 1999 » car « les chiens qui mordent le plus ne sont pas ceux qui sont catégorisés ». « La stupidité de cette loi est qu’elle se base sur les races et non sur les comportements, tranche l’ancien maire de Vence. Je propose qu’à un an, tous les chiens passent une analyse comportementale avec quatre niveaux du plus inoffensif au plus dangereux. »

 

Tout est possible dès lors que la volonté politique est au rendez-vous.

Reha Hutin

Plus largement, le groupe d’étude a inscrit la création d’un fonds national dédié à la protection animale pour aider les petits refuges. « Ces structures font un travail de service publique incroyable et indispensable ! rappelle Reha Hutin. La Fondation 30 Millions d’Amis est au chevet de plus de 200 de ces refuges partout en France et les aide à hauteur de plus de 2 millions d’euros par an, insiste sa présidente. Mais nous sommes bien seuls… ce fonds sera le bienvenu. »

Enfin, Loïc Dombreval estime nécessaire « l’incarnation du combat pour la protection animale » en imaginant un secrétariat d’Etat dédié ou un délégué interministériel, une idée qu’il emprunte à Robert Badinter. Si cette initiative « va dans le bon sens », encore faudra-t-il être attentif à ce que cette incarnation ne soit pas « sous contrôle » des ministères de l’Agriculture & de l’Ecologie : « leur marge de manœuvre serait réduite à néant et l’on n’y gagnerait rien », avertit la Fondation 30 Millions d’Amis.

Le gouvernement doit désormais passer aux actes

« C’est un travail inédit, confie à 30millionsdamis.fr le rapporteur du document remis au Premier ministre. Qu’une telle mission soit réalisée dans le cadre gouvernemental est une première. Cela envoie de bons signaux quant à la volonté du gouvernement de changer les choses. »

Attention toutefois à ce que « la montagne n’accouche pas d’une souris », prévient la Fondation 30 Millions d’Amis. « Il appartient désormais au gouvernement de mettre en œuvre ces recommandations – mais malheureusement les ministres en charge de la protection animale (Agriculture & Environnement) n’ont pas brillé sous ce quinquennat pour leur politique volontariste et audacieuse en la matière ! » s’inquiète Reha Hutin. « Tout est possible dès lors que la volonté politique est au rendez-vous. Ce gouvernement sera jugé sur ses actions et ses décisions, pas sur de simples (bonnes) intentions », met en garde la présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Commenter

  1. Emilia CLÉ 28/06/2020 à 22:34:39

    Pouguy, tu a en effet raison mais au moin c’est un début espérons que cela dure...

  2. Luluphiphi 27/06/2020 à 06:57:17

    Ce sont d’excellentes « nouvelles » ! Il faudrait effectivement que le gouvernement ouvre les yeux et se préoccupe de ses multiples points. Mais c’est déjà un bon début d’avoir cette homme qui a l’aire ouvert d’esprit et sensible à ce sujet. Vivement la suite et en espérant que ça aille dans le sens des animaux

  3. AnneV 26/06/2020 à 20:07:40

    Quoiqu'il en soit ce député est courageux et je répète, que fait il dans cette galère LREM ? 

  4. pouguy 24/06/2020 à 18:50:55

    c'est bien beau ça ! mais à quand une loi pour et une justice qui la respectera, car celle que nous avons aujourd'hui est lamentable quand on voit les peines encourrues aux personnes qui maltraitent leurs animaux

  5. Bandy86 24/06/2020 à 13:43:22

    Bien on avance !!!! mais maintenant, il faut que le gouvernement suive et tienne parole, que ce ne soit pas du vent.

    On est pas encore au bout de nos peines, il y a tellement à faire pour le bonheur et la tranquilité des animaux..

  6. chatmama 24/06/2020 à 13:22:59

    M. Dombreval est si sensible qu'il ne s'est pas battu contre le décret donnant le droit aux propriétaires de chieens ou de chats de les vendre à des lboratoires d'expérimentation animale !

  7. trexelife 24/06/2020 à 12:38:51

    BRAVO , à ce député ! La défense des animaux est à présent la dernière étape à réaliser par homo sapiens  avec la protection de la Terre .Notre espèce s'est imposée  en écrasant toutes les autres( animales et végétales ) , y compris au sein de sa propre espèce .

  8. potala 24/06/2020 à 12:09:36

    Moi, pour une fois, je veux être positive... Et je remercie mr Loïc Dombreval de faire ces propositions de loi, pour défendre nos amis... Maintenant, il faut que ce gouvernement agisse !!!

  9. nous pour eux 24/06/2020 à 10:27:14

     

    Il ne devrait pas être seul à lutter ! Ils sont nombreux ceux qui pourraient agir mais non ils préfèrent rester bien tranquille à se graisser les pates !

     

  10. Eric75003 24/06/2020 à 09:24:17

     Ce député est bien naïf ce gouvernement ne fera rien pour la cause animale