Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Les plantations de thé, dangereuses pour les éléphants en Inde

Chaque année, des dizaines d’éléphants juvéniles perdent la vie ou souffrent de multiples blessures après être tombés dans une tranchée de plantation de thé / ©Flickr-Ganesh Raghunatha

Les populations d’éléphants d’Asie ne cessent de baisser en Inde, pays qui ne compterait plus que 30 000 individus. L’une des principales causes de ce déclin : l’activité humaine. En danger d’extinction, le pachyderme se retrouve également fragilisé par les plantations de thé, où bon nombre d’animaux laissent la vie. Explications.

L’éléphant d’Asie est l’une des victimes collatérales de la production du thé, l’une des boissons les plus consommées au monde. Deuxième plus gros producteur après la Chine, l’Inde multiplie les plantations, en oubliant de protéger ses éléphants, déjà menacés en raison de la perte de leur habitat au profit de l’homme.

Les juvéniles, principales victimes des fossés des plantations de thé

Afin d’améliorer la culture du thé, les agriculteurs n’hésitent plus à creuser des fossés de drainage. Des fossés qui mettent directement en danger les éléphants utilisant ces plantations pour se déplacer entre les zones d’alimentation ; profonds et étroits, ils se révèlent très difficiles à traverser. Notamment pour les plus jeunes. Chaque année, des dizaines d’éléphants juvéniles perdent la vie ou souffrent de multiples blessures après être tombés dans une de ces tranchées. Si aucun chiffre officiel n’est encore avancé, plusieurs provinces tirent la sonnette d’alarme. Dans l’Etat d’Assam (Est de l’Inde), sur la centaine de décès d’éléphanteaux, il y aurait entre 8 et 10 % de mortalité causée par les fossés des plantations de thé. Les vétérinaires de Wildlife Trust of India, une ONG de préservation de la nature, affirment sur National Geographic avoir traité dans leur centre de réhabilitation du village de Borjuri « 181 éléphanteaux pour divers problèmes, dont 42 sont tombés dans ces fossés ». Si certains meurent, d’autres sont abandonnés par le troupeau.

Empoisonnement et électrocution, autres causes de mort

 

Croissance de la population et agriculture sont 2 des défis les plus importants pour la faune sauvage.

J. Stein, Elephant Friendly Tea

De même, de nombreux animaux sont retrouvés morts électrocutés à cause des clôtures électriques mises en place pour protéger ces plantations de thé. Outre les infrastructures, les agriculteurs utilisent des pesticides et des herbicides particulièrement toxiques, contaminant l’eau dans laquelle boivent les éléphants. « Il existe un certain nombre de cas documentés de décès d’éléphants après l’ingestion de substances chimiques », déplore Lisa Mills, porte-parole chez Elephant Friendly Tea, initiative de l’ONG de protection animale Wildlife Friendly qui distribue un label aux marques qui aident à protéger les animaux.

Au-delà des plantations de thé, c’est la perte constante de l’habitat des éléphants qui pose problème. « A mesure que les infrastructures humaines se développent, lespace des animaux se réduit, regrette Julie Stein, co-fondatrice d’Elephant Friendly Tea. La croissance de la population et lagriculture sont deux des défis les plus importants pour la faune sauvage. Nous devons réduire les menaces sur les animaux en multipliant les meilleures pratiques. Les marques et les consommateurs ont un rôle à jouer. »

Un label pour aider les éléphants

Pour remédier aux accidents au maximum, Elephant Friendly Tea propose un label aux marques qui s’engagent à prendre en compte le bien-être animal. « Cela représente une réponse critique aux menaces de lindustrie du thé sur les éléphants, estime Julie Stein. Nous travaillons directement avec les personnes souhaitant œuvrer pour la mise en place de meilleures pratiques, afin de réduire la mortalité des éléphants et les nombreux incidents nés du conflit entre humains et pachydermes liés aux établissements de thé. » L’une des solutions serait d’incliner les tranchées de drainage afin de permettre aux jeunes éléphants d’accéder à l’eau en toute sécurité. 

L’éléphant d’Asie est en danger : sa population aurait chuté de moitié au cours de 75 dernières années. Il resterait 30 000 éléphants d’Asie en Inde selon les dernières estimations, ce qui les classe « En danger » pour l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Commenter

  1. AnneV 17/03/2020 à 19:57:27

    Quand l'humain va t'il enfin se rendre compte que son empreinte sur la planète et les animaux va être fatale......à tout le monde !!! Cherchez des solutions intelligentes nom d'une pipe ! Montrez que vous avez une cervelle et pas seulement un appât du gain qui finira par vous détruire !