Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Echappés d’un élevage, 20 cerfs seront abattus !

En France, les chasseurs sont prêts à débourser des sommes exorbitantes pour tuer un cerf en enclos./©Pixabay

Enfuis d’un enclos où ils étaient élevés pour leur chair, une vingtaine de cervidés seront tués suite à une décision du préfet du Doubs (25) pour éviter des « risques accrus de dégâts agricoles et forestiers » (20/01/2020). En France, une dizaine de milliers de cerfs sont élevés pour la boucherie ou la chasse. Les explications de 30millionsdamis.fr.

Évasion en règle ! En septembre 2018, une centaine de cervidés élevés pour la consommation se sont échappés de leur enclos d’un élevage à Vernierfontaine (25) ; le grillage ayant été volontairement découpé. Si nombre d’entre eux - appâtés avec de la nourriture – ont rapidement pu être récupérés, 24 individus sont restés dans la nature. Plus d’un an après, le préfet du Doubs ordonne leur abattage par des tirs de nuit... Quelques jours après la publication de l’arrêté préfectoral, 4 animaux ont déjà été tués.

Une décision préfectorale motivée pour éviter tout risque de dégâts agricoles et forestiers : ce sont donc des dommages purement hypothétiques qui justifient pour les autorités la mort de 18 biches et 6 daguets ! « Le but est d’éliminer le surnuméraire par rapport à la population naturelle », précise la Direction Départementale des Territoires du Doubs. En d’autres termes, des animaux élevés par l’humain, pour sa consommation, devraient être abattus au motif qu’ils sont trop nombreux dans la nature… après s’être échappés ! Ubuesque.

Qui plus est, impossible de savoir si les cervidés abattus seront ceux issus de la captivité ou des animaux sauvages. Par ailleurs, si le nombre d’ongulés « en fuite » est estimé à 24, le préfet n’a pas inscrit dans son arrêté de limite relative au nombre d’individus pouvant être tués.

Entre 1 000 et 1 250 € pour tuer un cerf mâle

« L’évasion d’ongulés détenus dans les parcs et enclos de chasse est un phénomène répandu et récurrent, explique Madline Rubin, directrice de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS). Il s’explique par l’existence de nombreux points de non-étanchéité des grillages dans beaucoup de structures ». Le manque de vigilance des éleveurs serait donc à l’origine de l’évasion de nombreux ongulés et, souvent à terme… de leur abattage en milieu naturel.

En France, 15 000 cerfs élaphes seraient détenus en captivité dans 600 structures. Un nombre excessivement élevé auquel il conviendrait d’ajouter 1 800 cerfs sika progressivement introduits dans l’hexagone depuis le 19ème siècle et actuellement détenus dans 129 structures (source : ONCFS). L’ensemble de ces cervidés sont élevés pour la boucherie (59 % des cerfs élaphes et 37 % des cerfs sika), la chasse en parcs et enclos (38 % des cerfs élaphes et 59 % des cerfs sika) ainsi que le transfert vers d’autres élevages (entre 3 et 4 %). Un millier de cerfs a donc été spécialement introduit dans notre pays… pour des chasseurs qui n’hésitent pas à débourser des sommes exorbitantes à cette fin (entre 1 000 et 1 250 euros pour tuer un cerf mâle !).

En septembre 2019, la Fondation 30 Millions d’Amis s’était indignée de l’existence des parcs et enclos, révélée par l’ASPAS. Entre 50 000 et 100 000 animaux d’élevage y sont enfermés pour y être traqués et tués par des chasseurs.

Commenter

  1. Emilia324 08/02/2020 à 15:52:42

    Pourquoi ?! Ils ont rien fait de mal et ils aident l’écosystème ! A la fin ils ont pas intérêt à se plaindre parce qu’ils ont disparu

  2. pouguy 06/02/2020 à 18:20:56

    je trouve ça scandaleux de les abattre, car ces animaux ne sont pas dangereux pour l'homme, et puis ce ne sont pas une vingtaines de biches qui vont détruire les terrains agricoles et forestiers, c'est plutot les pesticides

  3. camisha 06/02/2020 à 17:13:32

    Une ignominie de plus en France, pauvre pays.

  4. nous pour eux 06/02/2020 à 13:57:31

    C'est vraiment du n'importe quoi les élever pour les abattre ! Il est bien dommage que l'on puisse pas en faire autant à tous les C - - S qui sont partout [***]. C'est vraiment la facilité de régler les choses... Bandes de viandars

  5. tarzan58 05/02/2020 à 22:12:02

    Elever des cerfs pour les tuer, j'appelle cela de la chasse en boîte comme en Afrique ! et ceux qui les tuent sont des viandards puisque ces animaux n'ont aucune chance de pouvoir s'enfuir de leur enclos aussi grand soit-il. Ces friqués n'ont donc rien d'autre à faire de plus utile dans leur vie ? Heureusement la mort les attend aussi dans leur VDM. [***]

  6. Jocrise 05/02/2020 à 19:00:50

    Je ne sais plus qoui penser de toute cette cruauté envers ces pauvres animaux sans défense, massacrés sans aucun état d'âme. Cette violence est inacceptable, il faut à tout prix PUNIR,PUNIR et appliquer les lois et celles qui sont inexistantes les mettre en place. Tous ces viandars, ces avides de sang, qui tirent sur tout ce qui bouge, ça SUFFIT. Il faut les sanctionner comme ils méritent.

  7. icare7 05/02/2020 à 16:59:36

    Tous ces politiques m'écoeurent pour leur manque de sensibilité envers les animaux quels qu'ils soient : ils préférent faire tuer, abattre ! Triste monde !

  8. wik 05/02/2020 à 16:50:08

    pk les tués laissez les vivre vraiment des assoiffés de sang [***]

    INJUSTICE comme d habitude

  9. Bandy86 05/02/2020 à 16:13:45

    TUER, qu'elle horeur, et les chasseurs qui se disent protecteurs de la nature, ce ne sont que des viandards qui ne respectent rien et qui sont fiers de leurs actions.

    Dans cette situation, quel mal vont faire ces cerfs et biches et quand ils vont être tués, est ce que ce sera bien ceux qui se sont évadés ou ceux qui étaient dans la nature.

    Bravo Mr le Préfet du Doubs, vous ne valer pas mieux que tous ces criminels. Vous vouler paraître comme beaucoup, mais vous êtes petit, très petit aux yeux de nous qui défendons les animaux que nous aimons et que nous respectons.

  10. ramakuzhou@gmail.com 05/02/2020 à 15:47:57

    Ceci est strictement "dégueulasse": en quoi ces animaux sont-ils responsables de la mauvaise tenue de leurs enclos?

    [***]