Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

Les supermarchés belges arrêtent la vente de viande de kangourou !

Si les supermarchés belges arrêtent de vendre la viande de kangourous, en France, la grande distribution continue d'en commercialiser. © /Fondation 30 Millions d'Amis /Adobestock

Les grandes surfaces belges ne commercialiseront plus de viande de kangourou, l’espèce animale la plus chassée au monde (17/01/2020). La Fondation 30 Millions d’Amis, qui salue cette décision, déplore que les grandes enseignes françaises continuent – elles – d’en proposer à leurs clients.

632 tonnes de viande de kangourou, soit 180 000 animaux ! C’est ce qu’importe, chaque année, la Belgique, premier importateur mondial de cette denrée alimentaire : « 27% de la viande de kangourou exportée par l’Australie arrive en Belgique », s’indigne Ann De Greef, directrice de l’association belge de défense des animaux Gaia. Après une longue campagne de dénonciation, l’organisation a réussi à obtenir des supermarchés outre-quiévrain l’arrêt de sa commercialisation.

Une chasse qui condamne les kangourous à l’agonie… et leurs bébés !

Carrefour Belgique, Makro, Cora, Match et Spar rejoignent Delhaize, Colruyt, Lidle et Aldi pour mettre fin à ce business que réprouve une bonne partie de l’opinion. « La viande de kangourou est le résultat d’une chasse particulièrement cruelle : les kangourous sont chassés de nuit au fusil, fustige A. De Greef,. Rarement touchés à la tête, ils sont condamnés à une longue agonie ».

Une pratique d’autant plus cruelle qu’elle impliquerait en outre, chaque année, la mort de plus d’un million de victimes « collatérales » que sont les « joeys » (jeunes kangourous). Les bébés kangourous dans la poche de leur mère, tout comme les petits capables de se déplacer - mais trop faibles pour survivre seuls - sont voués à une mort certaine. Et « Lorsqu’ils ne sont pas abandonnés à leur sort, les joeys sont abattus en leur cognant violemment le crâne. Les bébés (…) sont quant à eux décapités, s’insurge la directrice de Gaia. Ces méthodes brutales de mise à mort sont légalement autorisées ». L’association appelle désormais les politiques à s’emparer de ce problème pour bannir l’importation de viande de kangourou en Belgique.

La France, 5ème importateur mondial

Les supermarchés français - tels qu’Auchan, Carrefour France et Cora - continuent de proposer dans leurs rayons des produits dérivés de ces animaux. 47 000 kangourous seraient tués, chaque année, pour la consommation des Français. Ce nombre démesuré fait de notre pays le 5ème importateur mondial de cette viande (Australian Bureau of Statistics, 2017).

À la cruauté liée à l’abattage des kangourous, s’ajouteraient d’éminents problèmes sanitaires. Découpés dans la nature, les cadavres d’animaux seraient ensuite acheminés dans des véhicules ouverts, en l’absence de toute supervision sanitaire. La viande de kangourou serait ainsi systématiquement contaminée par des bactéries infectieuses : en témoignent la présence d’E.coli et de salmonelle, révélée par de nombreuses analyses. Pire encore, l’industrie de la viande de kangourou utilise de l’acide acétique et de l’acide lactique pour éliminer toute trace de contamination ! Un procédé dangereux et proscrit par la réglementation de l’Union européenne.

Les kangourous ne sont pas les seuls animaux exotiques dont la chair est vendue en France. En décembre 2018, la Fondation 30 Millions d’Amis s’était insurgée contre la vente de viande de zèbre d’Afrique du Sud, une espèce menacée d’extinction. Elle demande aux pouvoirs publics de se saisir de la question pour interdire légalement l’importation et la commercialisation de ces viandes. Dans l’attente d’une telle réforme, il appartient aux « consommacteurs » et à la grande distribution de prendre leurs responsabilités.

Commenter

  1. pouguy 06/02/2020 à 18:57:17

    c'est une très bonne idée, après ce qui c'est passé en australie où beaucoup d'animaux ont péris, d'autres pays devraient faire pareil

  2. phoenix35 02/02/2020 à 20:40:09

    Très bonne nouvelle, en espérant que la France prenne exemple sur la Belgique !

     

  3. Christian.galliano@wanadoo.fr 31/01/2020 à 13:44:37

    Bravo aux grandes surfaces belges. Nous français, les grandes gueules du monde , on prend les belges pour des gens naïfs avec nos blagues stupides, mais eux au moins ils prennent des décisions au niveau national pour le bien être animal, je tiens à vous rappeler qu' en Belgique la chasse à courre est abolie depuis 1995, l'élevage des animaux pour la fourrure est interdit, le gavage des animaux est interdit etc....... tandis que chez nous en France rien est fait pour limiter la souffrance animale bien au contraire la souffrance animale est en augmentation dans notre pays.

  4. lilinuchette 29/01/2020 à 17:24:10

    je ne peux pas hélas tout commenter, mais cette nouvelle ci est vraiment excellente ! bravo les belges, vous interdisez la vente de viande de kangourous, bravo !

  5. Littleyorky 29/01/2020 à 17:07:59

    Lorsqu'après l'apparition du fameux "coronavirus on se permet de critiquer les moeurs chinoises concernant leurs marchés de tous bestiaux vivants voués à être consommés par les asiatiques en général; On se doit d'être irréprochables et déjà de "balayer" devant notre porte avant de vouloir donner des leçons aux autres. La France est loin d'être exemplaire dans le traitement des animaux dits de "boucherie" et encore moins concernant les importations de viande de kangourous, d'autruches, de bisons et autres espèces d'animaux sauvages. Alors faisons nous discrets ou dénonçons haut et fort nos propres "dérives" .

  6. Bandy86 29/01/2020 à 15:10:19

    Pour une fois que la Belgique fait quelque chose de bien.

    La France sera la dernière comme toujours !!!

  7. Urushi 29/01/2020 à 14:28:13

    Pour satisfaire la surpopulation humaine alors on mange n'importe quoi, on brûle les forêts, on envahit la nature, on détruit la biodiversité pour satisfaire une population humaine non gérée et simplement prétentieusement destructrice. Laissons les peuples dits "sauvages" vivre cans leur hutte - ils n'ont pas besoin de HLM aux humains dévastateurs. Ils sont plus raisonables que les "dits civilisés".

    On doit "au contraire" protéger ces animaux d'Australie qui sont morts par milliers - alors essayons plutôt de les sauvegarder pour les réintroduire dans ce pays dévasté. 

    Régulons la population de l'animal humain et nous retrouverons de la paix. Mais attention à ne pas utiliser des méthodes barbares pour exécuter ces pauvres animaux qui paient chers l'estomac humain et le porte-monnaie des intermédiares et des politiques heureux de s'en mettre plein les poches au nom de la cruauté.

    Le pire animal sur cette terre qui sombre, est l'humain.

  8. nous pour eux 29/01/2020 à 13:12:06

    Ah enfin une bonne nouvelle ! Mais doit-on vraiment y croire ????

  9. Emilia324 26/01/2020 à 13:28:22

    Oui! On doit les protéger ! Depuis qu’ils ont eu cet incendie même bien avant !

  10. gavroche69 25/01/2020 à 08:53:10

    Au nom de la cuisine et plus particulièrement de la gastronomie on commet depuis toujours les pires horreurs sur bien des animaux. Je doute que cela cesse un jour.

    Et oui, le besoin naturel de se nourrir (comme tous les êtres vivants) est souvent revendiqué pour justifier le plaisir inutile de faire souffrir...