Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Pour ce gouvernement, les animaux peuvent bien attendre…

Si les ministres E. Borne et D. Guillaume ont formulé des promesses sur le bien-être animal... toujours rien en vue ! ©Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Ces derniers mois, Didier Guillaume et Élisabeth Borne – respectivement ministre de l’Agriculture et de l’alimentation et ministre de la Transition écologique et solidaire – maintenaient le flou en reportant sans cesse leurs annonces, promettant des mesures concernant le bien-être animal « avant la fin de l’année ». A quelques heures de l’échéance, la Fondation 30 Millions d’Amis constate… qu’il n’y a toujours rien à constater ! Ou si peu.

On allait voir ce qu’on allait voir ! Face à l’insistance des ONG de protection animale pour que le gouvernement prenne (enfin) des décisions concrètes, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume annonçait au micro de France Inter le 30 octobre 2019 « des mesures fortes » en faveur du bien-être animal. Le 12 novembre 2019, également au micro de France Inter, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, assurait quant à elle « un plan sur le bien-être animal dans les prochaines semaines »…

Las ! Promesses non suivies d’effets, la montagne a accouché d’une souris. A quelques heures du passage à 2020, les protecteurs des animaux n’ont toujours rien vu venir. Ou plus exactement, pas grand-chose : après plusieurs mois de tergiversations, le Premier ministre Édouard Philippe vient de confier à Loïc Dombreval, député LREM, une mission parlementaire de 6 mois sur le thème de l’animal de compagnie, auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. La réflexion portera sur « la prévention de l’abandon des animaux de compagnie ; l’encadrement des critères de sélection de races dites "hypertypes" et l’interdiction des interventions douloureuses ; le suivi et la gestion des animaux mordeurs, des animaux dangereux ou errants ».

Des thématiques majeures de protection animale laissées sur la touche

Il ne s’agit évidemment pas de mettre en cause la légitimité, la compétence et l’engagement du député de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes (LaREM), président du groupe Condition animale à l’Assemblée nationale. Bien au contraire : réagissant à un post Twitter dans lequel le parlementaire se disait « honoré » de s’être vu confier ce mandat, la Fondation 30 Millions d’Amis s’est clairement positionnée à ses côtés comme « un partenaire engagé, déterminé, exigeant », l’incitant à tenir compte des 10 pistes législatives contre l’abandon qu’elle a formulé en octobre 2019.

Nonobstant, même s’il n’est pas dans les habitudes de la Fondation 30 Millions d’Amis de ne voir que le verre à moitié vide, force est de constater que la feuille de route fixée par le Premier ministre – qui reconnaît pourtant que « l’amélioration du bien-être animal apparaît chaque jour comme une attente toujours plus forte de la société » – s’avère restreinte, excluant des sujets majeurs tels que l’élevage intensif, le transport et l’abattage sans étourdissement des animaux de rente, l’élevage des animaux pour la fourrure ou encore le gavage des oies et canards… Autant de thèmes relevant de la compétence du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, qui au Grand Jury RTL-Le Figaro-TF1/LCI le 17 novembre 2019 déclarait toutefois que « la castration à vif [des porcelets serait] interdite fin 2021 », tout comme le broyage des poussins à identique échéance. Deux exceptions notables à une inaction politique… pour le moins exaspérante !

Aucune décision sur la captivité des animaux sauvages

Du côté du ministère de la Transition écologique et solidaire, les groupes de travail réunis au cours des derniers mois sur la captivité des animaux sauvages (cirques, zoos et delphinariums) avec des représentants d’associations de protection animale – dont la Fondation 30 Millions d’Amis – n’ont pour l’instant abouti à aucune mesure concrète de la part d’Elisabeth Borne. L’interdiction de la chasse à courre, l’instauration du dimanche sans chasse ou l’interdiction de la corrida et des combats de coqs ne semblent pas, non plus, à l’ordre du jour…

Si l’on peut encore espérer des annonces ambitieuses à l’approche des élections municipales de mars 2020, la Fondation 30 Millions d’Amis veillera néanmoins à ce que ces velléités dépassent la seule visée électorale.

Commenter

  1. AnneV 10/01/2020 à 18:32:36

    Sincèrement je pense que les Ministres de ce gouvernement se moquent de ces problèmes comme de leur 1ère brassière !!!! 80% de français sont contre la chasse à courre, il y a t'il eu abolition ? Une majorité veulent l'arrêt des fermes-usines, elles pullulent plus que jamais, les pesticides ? 20% d'augmentation depuis l'arrivée de Macron, les corridas, une opposition majeure = Elles continuent (alors qu'en Espagne la tendance est à l'arrêt) et ont comme fan club le Ministre du bien être animal (!!) entre autres qui savoure avec délectation sa petite séance d'hémoglobine etc, etc.....Côté blabla, ces gens là seraient capables de vendre des aspirateurs à des indiens d'Amazonie, côté actions fortes, que ce soit pour la terre ou les animaux, c'est le vide sidéral !!!! Je suis certaine que les manifestations et la colère actuelles ne sont pas uniquement liées aux retraites et pouvoir d'achat, c'est un tout ! Quelles que soient les corporations (P.A comprises) tout le monde est furieux ........

  2. jancia 08/01/2020 à 15:09:39

    Le bla bla habituel les promesses non tenues . Mettons à ces postes des gens concernés par la condition animal . Et cela bougera

  3. Bandy86 02/01/2020 à 22:54:34

    C'est un gouvernement de me*** qui ne pense qu'a lui, les animaux ils n'en ont rien a faire, ils ne savent pas les regarder et encore moins les aimer. Tant que ce sera comme ça, on n'arrivera à rien.

    C'est honteux de voir comment est la France vis à vis des animaux, heureusement qu'il y a quand même quelques personnes qui les aiment et les défendent.

  4. AnneV 01/01/2020 à 19:13:18

    Le problème en France est qu'aux élections, on se fait manipuler grave et que les gens se laissent avoir ! Que va t'il se passer aux présidentielles de 2022 ? Macron va s'arranger pour être en face de Le Pen au 2ème tour (quel choix !!!!) puisque l'abstention sera record au 1er tour, et nous aurons droit à 2 guignols "aimant" autant les animaux l'un que l'autre, et.......5 nouvelles années de galère ! Peut être sommes nous responsables de cette situation finalement ! 

  5. gavroche69 01/01/2020 à 16:28:03

    Il n'y a strictement rien à attendre d'un président qui est un défenseur de la chasse à courre et des corridas, rien à attendre de ministres qui prennnent leur pied en allant assister à la torture et au massacre de taureaux dans des corridas qui sont une honteuse escroquerie où tout est complètement truqué pour que les taureaux n'aient aucune chance comme chacun sait ou devrait savoir.

    Si le ridicule tuait il y a bien longtemps qu'il n'y aurait plus un seul torero en vie...

  6. Polluxopoil 01/01/2020 à 10:22:42

    restons solidaires et collectifs dans cette société parsemée d d'individualisme, notre combat et la persévérance sont nos forces pour les animaux , ils comptent sur nous au quotidien, continuons le combat , même si c'est difficile et démotivant face à nos cols blancs qui restent sourds-muets face à la souffrance continuons le combat , ensemble nous progressons

  7. anonyme 01/01/2020 à 10:10:28

    Chez moi on dit : Qui n'aime pas les bêtes n'aime pas les gens, et ce gouvernement l'a grandement prouvé depuis qu'il est en exercice. Permis de chasse moins chers, corrida avec présence de ministres, espèces d'oiseaux chassables malgré qu'ils soeint en voie d'instinction, rétablissement des chasses présidentielles, pesticides etc...Ce gouvernement de boutiquiers a été l'un des pires que la France est connue en matière de destruction de l'environnement et de la biodiversité.

     

  8. pouguy 31/12/2019 à 17:55:51

    nos ministres sont des im******* et rien d'autre, ils ne pensent qu'à leur personne et surtout à leur portemonnaie, ils sont la risée de la france, quelle honte

  9. invariant 31/12/2019 à 17:54:20

    Une belle brochette d'incompétents sortie du bois qu'elle n'aurait jamais dû quitter.

  10. Emilia324 31/12/2019 à 17:42:10

    Pour eux c’est normal les animaux c’est rien?! Moi je vais me battre pour l’égalité si on n’a réussi pour l’égalité des femmes on va réussir pour l’égalité des animaux je me battrai j’usqu’au bout !