Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

Les 2 macaques sauvés de l’euthanasie finiront leurs jours en paix !

Si les 2 singes rescapés sont sûrs de finir leur vie en toute tranquillité, leurs 163 compagnons n'ont pas eu cette chance. ©Fondation 30 Millions d'Amis

Les macaques rescapés de la Pinède des Singes (40), Junior et Miguel, ont enfin rejoint un sanctuaire définitif en Eure-et-Loir, où ils finiront leurs jours en paix. Tandis que leurs 163 congénères porteurs du virus de l’herpès avaient été euthanasiés en mai 2017 sur ordre de la préfecture, les 2 singes rescapés avaient été transférés, grâce au soutien financier et opérationnel de la Fondation 30 Millions d’Amis, au Refuge de l’Arche en Mayenne.

La dernière étape d’une histoire bouleversante ! Tout avait commencé en mai 2017, avec la liquidation judiciaire de la Pinède des Singes, un parc animalier consacré aux primates dans les Landes. La Fondation 30 Millions d’Amis s’était rapidement mobilisée pour proposer aux autorités des solutions de replacement pour les 165 singes détenus par l’établissement. Malheureusement, une partie d’entre eux étant porteurs du virus de l’herpès B, la préfecture des Landes avait ordonné l’euthanasie… de l’ensemble des primates !

©Fondation 30 Millions d'Amis

Si 163 macaques n’ont pu échapper à ce triste sort, la Fondation 30 Millions d’Amis avait toutefois réussi à convaincre les autorités d’épargner la vie de deux petits rescapés. Nos équipes avaient organisé leur transfert vers le refuge de l’Arche (09/10/2017), où Miguel et Junior allaient rester en sécurité le temps de leur quarantaine. Après deux années passées dans de vastes enclos à l’air libre, les deux macaques de Java ont enfin rejoint un sanctuaire définitif – le zoo-refuge de la Tanière à Chartres (28) – où ils pourront finir leurs jours en paix.

Si la Fondation 30 Millions d’Amis se réjouit de cette fin heureuse pour les deux petits singes, elle ne peut que regretter l’euthanasie de leurs 163 congénères… dont elle s’interroge sur la réelle nécessité, alors que les rarissimes cas de transmission de ce virus à l’homme concernent, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire française (Anses), essentiellement des personnels de laboratoires d'expérimentation animale !

Commenter

  1. guilaine 80 06/11/2019 à 18:47:58

    Je suis très heureux pour c est 2 macaques sauvés malheureusement les autres on pas u cette chance. Merci à vous tous de sauver temps d animaux

  2. Bandy86 06/11/2019 à 01:43:29

    Ils ont été sauvés contrairement aux autres, quelle tristesse !!!! mais réjouissont nous pour ces deux singes et souhaitons leurs tout le bonheur possible et une vie tranquille.

  3. pouguy 05/11/2019 à 23:22:47

    euthanasier les animaux là on ne refusera pas, meme un animal que l'on peut soigner qui ne mérite pas la mort, mais une personne souffrante le martyre et que la médecine ne peut plus rien faire, là par contre on laisserait cette personne souffrir jusqu'à la fin de ses jours, c'est lamentables

  4. Clairette2 05/11/2019 à 16:16:26

    Cette histoire est bien triste, ça me donne envie de pleurer une fois de plus - la cupidité de l'être humain - En ce monde on se demande si l'homme à vraiment évolué ??? Tout ça me met en colère

  5. nanou2017 05/11/2019 à 15:10:03

    Euthanasiés mais dans quel but ??

  6. AnneV 31/10/2019 à 16:59:06

    Euthanasies comme d'habitude inutiles !!!! Plus qu'affligeant : sordide et stupide......