Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Bientôt une nouvelle « ferme des 1000 vaches » dans l’Eure ?

Dans l'enfer des élevages-usines, les animaux vivent en permanence à l'intérieur de bâtiments. ©L214

Un exploitant agricole de l’Eure a décidé de doubler son cheptel… pour le porter à 1069 vaches ! Sa demande d’autorisation préfectorale fait l’objet d’une enquête publique jusqu’au 15 octobre 2019. La Fondation 30 Millions d’Amis s’indigne d’un tel projet, alors que plus de 8 Français sur 10 sont opposés à l’élevage intensif. Elle appelle les citoyens à se mobiliser et le préfet de l'Eure à ne pas autoriser l'agrandissement de l'exploitation.

Mise à jour 04/10/19 : l'enquête publique a été prolongée jusqu'au 15 octobre.

Horreur dans l'Eure : c’est par un mystérieux tract anonyme que les habitants de Houlbec-Cocherel (27) auraient appris la nouvelle… L’exploitant d’une ferme de 530 vaches laitières située sur la commune prévoit de construire de nouveaux bâtiments, portant son troupeau au double, soit 1069 bovins. Le préfet de l’Eure, qui doit rendre sa décision finale sur le projet d’ici la fin de l’année 2019, a lancé une enquête publique jusqu’au 4 octobre. Une première réunion s’est déjà tenue entre Bonifacius Van Ranst – gérant de la SCEA Pérault, et les habitants excédés par le projet (7/09/19).

Suivie par les journalistes du Démocrate vernonnais et de France 3 Normandie, l’entrevue a permis aux riverains d’exprimer leurs craintes concernant le risque de pollution des sols, les odeurs, la circulation d’engins agricoles… Mais aussi et surtout en termes de bien-être animal ; les vaches restant cloîtrées dans des hangars, sans accès aux pâturages. « Nous souhaitons augmenter de 20 % le nombre de vaches laitières qui passerait à 624 têtes. Nous allons moderniser le site », a minimisé l’exploitant face à son auditoire sceptique et hostile à un tel déploiement. « Nous aimerions que les nuisances actuelles soient traitées avant de penser à une extension », s’est exaspérée Véronique, dont le domicile se situe à proximité de la ferme.

« Fatiguées, maigres, les vaches marchent dans leurs excréments »

A Drucat-Le Plessiel dans la Somme, la toute première "ferme des 1000 vaches" en France est en activité, malgré une mobilisation portée par l’association Novissen (Nos villages se soucient de leur environnement) depuis le lancement du projet en 2011. Finalement autorisée par la préfecture à n’accueillir "que" 500 vaches, l’exploitation a dépassé à maintes reprises ce chiffre… comptant jusqu’à 900 bovins ! Un enfer pour ces animaux, qui souffrent de l’enfermement et du manque de soin. « Dans le troupeau, il y a au moins 300 vaches qui boitent. Elles sont fatiguées, maigres. Elles ont des ongles trop longs ou des sabots qui pourrissent. Elles marchent à longueur de journée dans leurs excréments », confiait un ancien salarié de l’exploitation au média Reporterre en 2015.

La Fondation 30 Millions d’Amis – qui vient de signer un appel pour la fin de l’élevage intensif aux côtés de 200 autres organisations et personnalités – demande au préfet de l’Eure Thierry Coudert de ne pas délivrer d’autorisation d’agrandissement à la SCEA Pérault. Aujourd’hui, plus de 8 Français sur 10 sont opposés à l’élevage industriel (sondage Fondation 30 Millions d’Amis/Ifop, 2019).

Commenter

  1. phoenix35 29/09/2019 à 14:05:12

    Une honte !!

    J'ai envoyé un message à la préfecture de l'Eure pour leur donner mon avis sur ce projet et leur demander de ne pas autoriser l'agrandissement de cette exploitation:

    www.eure.gouv.fr/Contactez-nous

     

     

  2. Bandy86 20/09/2019 à 12:43:26

    Mais c'est quoi cette France et ces gens de Me***, qui ne respectent rien, qui veulent de l'argent, toujours de l'argent, qu'ils en crèvent avec leur argent, mais sans les animaux. Il faut arrêter tout ça le plus vite possible et empêcher cette individu d'agrandir son élevage, il faudrait lui faire fermer car il ne respect pas les animaux, il ne s'occupe pas de leur bien être. Quand est ce les animaux seront en paix ???

  3. Clairette2 19/09/2019 à 22:11:39

    On nous parle de mieux manger, de mieux consommer, de manger bio et a coté de ça on continue a faire et autoriser des élevages intensifs ou l'on se fiche complètement du bien être animal. Ces pauvres bêtes sont juste là pour être élever à faire du chiffre qu'elles puissent rapporter du fric aux "éleveurs" le reste ils s'en contre fiche - De manger de la viande me dégoute et je ne veux surtout pas cautionner ça

  4. guilaine 80 19/09/2019 à 12:53:33

    C'est écœurent comment on peut elevé des bêtes de cette façon c est pas de l élevage c est de la maltraitance.

  5. pouguy 18/09/2019 à 18:31:54

    ce n'est pas de l'élevage, c'est de l'esclavage animal qui lui n'a pas été aboli et ne le sera peut etre jamais avec les idiots qui nous gouvernent, où sont les écolos eux qui nous prèchent tant la préservation de l'environnement ? on ne les voit et entend pas pour ces choses là

  6. AnneV 18/09/2019 à 11:23:45

    Que ce soit pour la biodiversité, le climat et l'élevage intensif, tout le monde sait que nous allons dans le mur et malgré la mobilisation des citoyens, on continue, on en rajoute jusqu'à ce que........Et ce jour là, on aura beau se mordre les doigts en pleurant, il sera trop tard ! Notre président ? Le roi du blabla (que dis-je, l'empereur !) il serait moins nocif comme vendeur de voitures ! Capable de vendre une Ferrari à un chômeur !!!! Tout cela est pitoyable. Sans parler des "chasses en boîte" légale dans notre pays ! Y'a pas ! Avec Macron, on est servis !!   

  7. lacachequipleure 18/09/2019 à 11:14:58

    une manifestation aura lieu ce samedi 21 septembre à 9h30 devant la mairie de Houlbec-Cocherel dans l'Eure (27) lors de la permanence du commissaire-enquêteur pour stopper ce projet qui va à contresens de la lutte contre le changement climatique et la préservation de la diversité

  8. lotus2003 17/09/2019 à 22:34:48

    les vaches doivent être dans les prés pas dans des bâtiments sans pouvoir gambader. ce préfet est un monstre. stop à l'élevage intensif. stop à la maltraitance animal. une vache est un être sensible. il faut respecter l'animal avant de l'envoyer se faire tuer. les vaches et autres animaux n'ont pas demander à être tuer. ils demandent qu'une chose comme nous vivrent très longtemps

  9. BABABIBI 17/09/2019 à 21:30:27

    Vive l'Europe, vive aussi la mondialisation et vive l'incompétence, l'incapacité, l'inutilité de nos gouvernants !

  10. Milka73 17/09/2019 à 18:25:01

    Le monde doit devenir vegan pour éviter la fin du monde mais rien ne bouge, nous allons à la catastrophe