Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Dernier tour de piste pour les éléphants de cirque au Danemark

Dans les cirques, les éléphants sont forcés à adopter des positions qui leur causent de terribles souffrances. ©M. Waltart /AdobeStock

Copenhague, 31 août 2019 (avec AFP) - Les quatre derniers éléphants de cirque du Danemark vont être rachetés par l’État pour pouvoir prendre leur retraite, a annoncé samedi le ministre de l'Alimentation Mogens Jensen.

Controversée, comme dans de très nombreux pays occidentaux, la présence d'animaux sauvages sur les pistes des cirques était très encadrée dans le pays scandinave. Seuls sont autorisés les éléphants, les otaries et les zèbres mais un projet de loi visant à interdire complètement les animaux sauvages va être déposé à la rentrée parlementaire, selon un communiqué du ministère.

Le gouvernement va débourser 11 millions de couronnes (près d'1,5 million d'euros) pour acquérir Ramboline, Lara, Djunga et Jenny, est-il précisé. La prochaine adresse des pachydermes n'est pas encore connue mais ce sera dans un zoo.

42 pays ont interdit les animaux sauvages dans les cirques

"Les éléphants seront remis à l'établissement qui peuvent leur offrir le plus haut niveau de bien-être", a souligné le communiqué. Une quarantaine de pays dans le monde, dont 19 en Europe, ont interdit les animaux sauvages, ou certains d'entre eux, dans les cirques.

Si les autorités danoises ont su se montrer courageuses sur le sujet des animaux sauvages dans les cirques – alors que la France n'a toujours pas légiféré en la matière, le pays reste toutefois sous le feu des critiques pour le massacre annuel des baleines sur les îles Féroé (Grindadráp)... toujours autorisé sous couvert d'une sorte de "dérogation culturelle" !

Commenter

  1. guilaine 80 07/09/2019 à 19:15:29

    Il y a longtemps que sa devrais être interdit il y a jamais rien de respecter il faut que sa soit obligatoirement interdit les animaux ne sont pas des jouets. Et le gouvernement français qu'elle bandes de nuls il y a que la place qui les intéresse tout c'est bon à rien c est écœurent