Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

L’horreur d’un élevage de lapins des Deux-Sèvres révélée en vidéo

Enfermés toute leur vie dans des cages métalliques, les lapins de chair ne pourront jamais sauter ni se cacher. ©L214 /Capture d'écran

Dans un élevage de lapins en Nouvelle-Aquitaine, l’association L214 a filmé les conditions de vie monstrueuses de quelque 8000 animaux qui y sont élevés pour leur chair (20/08/2019). La Fondation 30 Millions d’Amis se scandalise du traitement ignoble infligé à ces êtres vivants sensibles, et participe à l’Initiative citoyenne européenne pour mettre fin à l’élevage en cages.

Les lapins survivants côtoient les cadavres de leurs congénères. ©L214

Insoutenable ! Les pattes blessées par le contact permanent avec un sol grillagé, plusieurs milliers de lapins entassés dans des cages surpeuplées luttent pour survivre… Dans un élevage intensif situé sur la commune de Nueil-les-Aubiers (79), filmé en mai et en août 2019 par les lanceurs d’alerte de L214, ce sont au total 8000 lapins élevés pour leur chair qui subissent en permanence ces conditions de vie désastreuses. Chaque individu disposant d’une surface équivalente à une demi-feuille de papier A4 ! Un cauchemar pour ces animaux vifs et agiles qui ont besoin de sauter, de se cacher et de creuser.

Envoyés à l’abattoir à l’âge de 2 mois et demi, les survivants auront côtoyé les cadavres de leurs congénères, la mortalité dans les élevages de lapins atteignant 22 % – soit plus de 8 millions de lapereaux morts avant d'atteindre l'âge d’être abattus. D’après le bilan consigné dans un cahier de l’éleveur, pour 500 lapines inséminées (420 mises bas effectives), 3 700 lapereaux sont gardés, tandis que plus de 200 petits sont éliminés… assommés sur le bord d’une caisse !

99 % des élevages français de lapins utilisent des cages

 

Seule une véritable volonté politique permettra de s’assurer d’un réel progrès en termes de bien-être animal.
Reha Hutin

L’exploitation épinglée par les lanceurs d’alerte ne fait malheureusement pas figure d’exception : en France, plus de 99 % des élevages de lapins utilisent des cages, et aucune réglementation n’encadre spécifiquement leur activité. Notre pays constitue pourtant le 2e plus gros producteur européen de viande de lapin après l’Espagne. « 30 millions de lapins ont été tués dans les abattoirs en France en 2017, précise Sébastien Arsac, porte-parole de L214, dans un communiqué. La quasi-totalité d’entre eux auront passé toute leur vie enfermés dans des conditions de promiscuité extrême, sans autre horizon que les barreaux de leur cage. »

Alors que la résistance aux antibiotiques constitue aujourd’hui « l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement » selon l’Organisation mondiale de la santé, les lapins sont les animaux d’élevage qui reçoivent la plus grande quantité de ces substances. Les enquêteurs ont d’ailleurs trouvé dans les poubelles de l’exploitation de nombreux antibiotiques, ainsi que des antiparasitaires et des vaccins. Pour maximiser la reproduction en synchronisant les chaleurs, les lapines reçoivent également de la gonadotrophine chorionique équine ou eCG, une hormone extraite du sang de juments gestantes qui subissent un véritable calvaire !

Pour la fin des cages dans l’Union européenne

« Même si les principaux acteurs de la filière lapin se sont récemment engagés à lancer des élevages sans cage d'ici 2020, seule une avancée concrète de la législation et une véritable volonté politique permettra de s’assurer d’un réel progrès en termes de bien-être animal », souligne Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. La Fondation 30 Millions d’Amis se scandalise du traitement aujourd’hui infligé à ces êtres vivants sensibles et contribue à l’Initiative citoyenne européenne la fin des cages dans l’Union européenne initiée par l’association CIWF. Pour donner à cette "super-pétition" toutes les chances d’aboutir, il est encore temps d’ajouter votre signature.

Commenter

  1. ritonriripas 11/09/2019 à 12:45:26

    Faut pas s'etonner que les personnes  mangent de moins en moins de viandes ou deviennent végetariennes. Apres les bouffeurs de steaks prennent les vegetariens pour des " illuminés". Revenons à un élevage raisonnable et raisonnés et surtout diminuons notre consommation de viandes. PAUVRES ANIMAUX, la race humaine est la pire éspèce

  2. renegarcia40 25/08/2019 à 16:15:12

    Faites comme moi,NE MANGEZ PLUS de LAPIN ou de PORC:

    Il faut que les FRANCAIS boycottent ces secteurs de M....de,et le soufrance des LAPINS et PORCS cessera,c'est aussi simple que ça!N'ACHETONS PLUS ces  aliments......par contre ,je continue à acheter de poulet de "LOUE" qui est en liberté dans un espace correct par exemple....je ne suis pas  un VEGAN completement t*** qui va s'attaquer au petit boucher du coin,alors que ces VEGAN devrait s'attaquer aux abattoirs..........

  3. nala 1248 25/08/2019 à 10:40:25

    c est horrible se qu'il font les humains sont vraiment stupide

  4. guilaine 80 22/08/2019 à 09:57:59

    Si on a les images de cette horreur pourquoi le gouvernement ne bouge pas ils ont de la merde dans les yeux ou ils se foutent complètement de tout cette maltraitance je pense que c'est plutôt sa. Pour eux c'est pas important et pourtant qu'elle honte d élevé des animaux de cette sorte. Cela n'arrêtera jamais c est le rendement qui compte donc l argent alors le gouvernement en a rien à faire ils sont trop moux. Ils ont la places aux gouvernement c est tout ce qui compte pour eux. En attendant c'est l horreur dans beaucoup d élevages et dans les transports oui ils sont fait pour mourir mais ont doit les respecter jusqu a la fin. On n en revient toujours à la même chose on punir pas assez alors ils se foutent de tout j'espère qu un jour sa changera mais vite

  5. JMPCOMPUTER 21/08/2019 à 07:03:03

    Bonjour,

    Un exemple de plus de la cruauté humaine envers nos amis les animaux que nous élevons pour leur viande dans des conditions déplorables ! Ces éleveurs sans scrupules devraient tester les cages pendant quelques années pour comprendre le calvaire des lapins...

    Notez que je ne mange pas de lapin.

    Merci.

  6. Marie-Thé/75 20/08/2019 à 18:40:59

    Argent argent..........voilà pauvres bêtes c'est honteux comment cet éleveur peut vivre normalement et son entourage ne dit rien. Le ministre de l'agriculture ..........rien???et le bien être animal, non??? je suis de plus en plus écoeurée. Merci L214 de dénoncer tous ces atrocités et 30 millions d'amis de réagir aussi.

  7. pouguy 20/08/2019 à 18:34:12

    je préfère pas regarder car je trouve ça dégueulasse, [***] pour les animaux on ne fait rien, c'est scandaleux, car ce sont des etres sensibles comme nous et doivent le meme respect

  8. Clairette2 20/08/2019 à 17:56:30

    Quelle horreur ! Pauvres bêtes - Qui sont ces gens, qui n'ont aucune pitité et ce n'est pas le Ministre de l'Agriculture actuel qui va les défendre (corrida oblige !!!) Comment peut on autoriser de tels évelages, des pratiques plus que cruelles. Ca me donne envie de pleurer et à la fois je suis révolté - IL faut sortir ces pauvres petits lapins de leur calvaire, qu'ont ils fait pour mériter tel chatiment ?

    Voilà pourquoi je ne veux plus manger de viande.

  9. Karine B 20/08/2019 à 17:35:50

    Pas de place pour les sentiments. Faut faire du fric, du fric et encore du fric. Les politiciens en ont rien à foutre. Quand je pense qu'il y en a qui vont assister à des corridas, alors l'élevage de lapins ou autre, vous pensez bien ................ !!!!

  10. getine 20/08/2019 à 17:26:18

    Quelle honte et le mot est faible ! Comment peut-on affliger une telle souffrance à ces lapins, comme aux autres espèces avec l'élevage intensif. Il est urgent, pour le bien-être animal et notre santé, d'abandonner ces pratiques barbares insoutenables. Revenons à la raison et que nos politiques aient le courage de s'opposer à ces élevages de la mort.