Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Enquête

L’enfer d’un élevage de poules pondeuses fournissant le groupe Avril

Déplumées, affaiblies, les jeunes poules pondeuses ont un état de santé catastrophique. ©L214 Éthique & animaux

La Fondation 30 Millions d’Amis et l’association L214 révèlent de nouvelles images accablantes d’un élevage intensif de 190 000 poules pondeuses du Morbihan, qui approvisionne notamment le groupe Avril – 1er producteur d’œufs en France (11/06/19). Elles appellent le groupe Avril à s’engager à bannir l’élevage en cage, et portent plainte contre l’élevage mis en cause pour sévices graves et mauvais traitements.

Près des cadavres entassés de leurs congénères, plusieurs poules sont estropiées au sol. Assoiffées et affamées, elles n’ont plus accès à l’eau ni à la nourriture… certaines mourront de soif et de faim ! Tel est le funeste destin des poules pondeuses éjectées hors des cages lors des opérations de « ramassage » dans un élevage intensif situé à Caro (56), qui fournit le groupe Avril. Rendues publiques par la Fondation 30 Millions d’Amis et l’association L214, ces images tournées le 3 mai 2019 prouvent une fois encore que l’élevage en cage inflige aux animaux de terribles conditions de vie, totalement inacceptables !

L’enfermement et le ramassage brutal laissent les poules à l’agonie. ©L214 Ethique et animaux / Fondation 30 Millions d’Amis

« Aucun bénéfice économique ne peut justifier que de tels excès soient infligés à des êtres sensibles comme le fait l’élevage des poules en cage, réprouvé par 9 Français sur 10, déclare Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. J’appelle le groupe Avril à prendre ses responsabilités et à écouter les citoyens en s’engageant publiquement à abandonner l’élevage des poules en cage pour l’ensemble de ses activités. Plus aucun débouché ne doit être proposé à ce mode d’élevage archaïque, c’est pourquoi les associations se fédèrent pour lutter ensemble contre les cages ». Malgré une baisse ces dernières années sous la pression de l’opinion publique à la suite des révélations par les associations, l’élevage en cage représente encore 57,8 % de la production française d’œufs.

L’enfermement en batterie, l’agonie et la mort

 

Aucun bénéfice économique ne peut justifier que de tels excès soient infligés à des êtres sensibles.
Reha Hutin

Entassées et enfermées, incapables d’exprimer leurs comportements naturels, les poules pondeuses de cet élevage qui approvisionne des entreprises comme le groupe Avril – qui produit 3,5 milliards d’œufs par an, soit près d’un quart de la production totale française – ne connaissent qu’une vie de souffrances. Alors qu’une poule en bonne santé peut vivre entre dix et douze ans, les jeunes poules en élevage intensif sont déjà dans un état pitoyable à l’âge d’un an et demi en raison de leurs conditions de captivité en batterie ; elles sont « ramassées », c’est-à-dire sorties des cages et mises dans des caisses à destination de l’abattoir. Cette opération est souvent effectuée de manière très rapide et violente, et les animaux qui chutent hors des cages sont promis à l’agonie et à la mort. Les poules visibles sur ces images ont, depuis, toutes été envoyées à l'abattoir… remplacées par 190 000 nouvelles jeunes poules à l’état de santé probablement déjà dégradé.

Bannir l’élevage en cage y compris pour les « œufs cachés »

L’élevage en cage est une pratique ignoble pour les animaux. Cette exploitation aggrave encore leur supplice du fait du ramassage bâclé et de l’indifférence totale concernant les nombreuses poules tombées au sol, agonisantes ou déjà mortes. La Fondation 30 Millions d’Amis et l’association L214 ont décidé de porter plainte contre l’élevage en question – qui appartient à une représentante de la filière œufs en France – pour sévices graves et mauvais traitements.

Malgré les scandales répétés impliquant sa responsabilité, le groupe Avril ne s’est toujours pas engagé à tourner le dos à l’élevage en cage pour l’ensemble de ses activités. S’il a annoncé le 4 octobre 2018 qu’il cesserait de commercialiser des œufs provenant d’élevages en cage d’ici 2025 (marque Matines), le groupe Avril passe néanmoins sous silence les « ovoproduits », commercialisés sous forme liquide ou en poudre et présents dans de nombreux produits servis dans les cantines scolaires, les maisons de retraite ou encore les restaurants d’entreprise.

La Fondation 30 Millions d’Amis et l’association L214 appellent le groupe Avril à étendre son engagement aux « œufs cachés », pour lesquels le consommateur ne dispose d’aucune traçabilité sur le mode d’élevage.

Commenter

  1. mookie 16/06/2019 à 12:39:27

    n'achetez plus de nourritures a trés bas prix meme financièrement la qualité n'est pas beaucoup plus cher et surtout vous mettez en danger votre SANté  et celle de vos enfants et de plus cela évite que vous participiez a la torture des animaux qui sans eux vous ne feriez rien

  2. guilaine 80 14/06/2019 à 06:41:01

    Quand on va arrêter tout sa. Mais tout c est gent qui maltraite c est bêtes ils sont pas honteux

    Il faut que le gouvernement se bouge et plus vite on a besoin de ces bêtes pour leur œufs et ons les respecte même pas. Pourquoi on fait tout vite et mal le problème c'est sa aussi le rendement c'est les patrons qu'il faut punir car eux du moment que l argent rentre il regarde pas le reste la maltraitance que leurs ouvriers inflige à tout c'est pauvres bêtes

  3. Christian.galliano@wanadoo.fr 13/06/2019 à 12:15:36

    Dans tous les élevages intensifs,quelques soit l’animal vaches,poules, cochons etc.......c’est la même souffrance, et plus il y aura d’humains sur la terre, plus la demande sera importante, plus il y aura d’élevages intensifs, plus la souffrance animale augmentera.La France est le pays d’europe où il y a le plus d’élevages intensifs................ça veut tout dire du respect de la vie animale en France,honte à nous.

  4. nanou2017 12/06/2019 à 09:08:04

    C'et une honte comme tout ce qui concerne l'élevage et ce n'est pas près de s'arrêter...

  5. Xarimy 11/06/2019 à 23:29:24

    comment on peut faire ca a des êtres vivant et pourvu de conscience ?!

  6. phoenix35 11/06/2019 à 21:26:11

    Quelle horreur  !!

    Il est temps d'interdire ces elevages ignobles !

    A Runaway: merci pour le lien, je ne connaissais pas du tout la marque 'Poule House' !

  7. murgod@outlook.com 11/06/2019 à 20:18:29

    Il y a longtemps que l'on parle de l'enfer des poules et poules pondeuses mais les choses n'ont pas l'air de changer. Merci à 30 millions d'amis d'intervenir. 

  8. Loveanimals69 11/06/2019 à 19:26:56

    Je trouve ça juste innnadmissible. Ayant eue des poules, je trouve qu'elles sont bien plus sympas en exterieur. Ce ne sont que des boules d'amour et de tendresse !

  9. pouguy 11/06/2019 à 17:56:49

    c'est écolos ça ? pourquoi ne mettons nous pas des humains à la place comme si c'était une prison, là on se bougerait le popotin, mais contre ça, heureusement qu'il y a des associations pour y dénoncer, ce n'est ni plus ni moins de l'esclavage animal. c'est honteux de voir ces animaux dans cet état et dire qu'ils finissent dans nos assiettes, pas étonnant qu'on est malade après

  10. Clairette2 11/06/2019 à 17:54:32

    Une horreur de plus au palmaresse de la maltraitance animale !!!! Pauvres poules - Comment peut on encore autoriser ce genre d'élevage (rentabilité = cruauté) - Qu'ont elles fait pour mériter telle châtiment - L'homme est vraiment cruel - A quand L'INTERDICTION TOTALE de pareils élevages ???? Je préfère manger un oeuf qui me coutera surement plus cher mais  je sais que cette "cocotte" aura gouter au bonheur d'être en liberté - Ou sont passer les poules de nos grands parents ??? elles avaient la liberté d'un parc et un bon lit de paille pour y pondre leurs oeufs...