Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

6 mois de prison ferme pour avoir privé de soins et affamé ses chevaux

Les chevaux et les ânes, d'une maigreur extrême, ont trop longtemps souffert de la faim. ©Fondation 30 Millions d'Amis

Des ânes, des chevaux et des poneys contraints de se battre pour se nourrir… Leurs propriétaires ont été condamnées par le TGI de Saintes à 6 mois de prison ferme (24/05/19). La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’était portée partie civile, a pris acte de cette condamnation exemplaire et continue de prendre soin des 11 équidés qui lui ont été confiés.

Sur un terrain de moins de 8 hectares situé à Chatenet (17), deux femmes détenaient une centaine d’ânes, de chevaux et de poneys, sans soins, sans abri pour se protéger des intempéries. Insuffisamment alimentés, les équidés devaient se battre pour se nourrir. « 80 % du cheptel présentait un score de maigreur de 1/5, ce qui est considérable », souligne Me Eva Souplet, avocate de la Fondation 30 Millions d’Amis. A l’extérieur, mâles et femelles se reproduisaient de façon anarchique sans pouvoir nourrir leurs petits. D’autres vivaient en bâtiment et se trouvaient aussi dans un état de santé catastrophique.

« Une décision justifiée et conforme à la jurisprudence »

Mauvais traitements envers des animaux, maintien d’équidés en plein air sans dispositif pour les prémunir des variations climatiques et dans une installation pouvant être cause de souffrance, privation de soins et de nourriture adaptée… Déjà mises en demeure pour ces faits, les deux propriétaires s’étaient soustraites à plusieurs reprises aux décisions de placement des animaux, déménageant régulièrement au fil des ans pour échapper aux sanctions.

Les prévenues ont été condamnées en première instance à six mois de prison ferme, à des amendes et à des dommages et intérêts, ainsi qu’à à une interdiction définitive de détenir un animal et d’exercer une activité en lien avec les animaux (24/05/2019). Le Tribunal a également prononcé la confiscation des équidés. Si les propriétaires ont encore la possibilité d’interjeter appel, la Fondation 30 Millions d’Amis se réjouit de cette condamnation exemplaire. « C’est une décision qui est justifiée, et conforme à la jurisprudence, affirme Me Souplet. Un équidé en souffrance se manifeste par des comportements de détresse, on ne peut donc pas prétendre aimer les animaux et les laisser dans cette situation ».

« Ces personnes discréditent la protection animale »

Les deux femmes présentaient leur activité à la fois comme un "élevage" et comme un "refuge", prétendant venir en aide aux animaux en danger. « Acheter des chevaux destinés à la boucherie soi-disant pour les "sauver", puis les laisser mourir de faim dans leur pré, ce n’est pas de la protection animale. C’est maladif, s’insurge Laëtitia Bos, Directrice du refuge pour équidés* de la Fondation 30 Millions d’Amis. Des gens comme ça ne font que discréditer la protection animale. »

Les équidés sauvés de cet enfer bénéficient enfin de toutes les attentions prodiguées par les équipes de la Fondation 30 Millions d’Amis. « Aujourd’hui, ils vont bien, rassure Laëtitia Bos. Mais la jument la plus maigre reçoit encore des soins. Elle a trop souffert de la faim. Par peur de manquer à nouveau, elle ne supporte plus d’aller au pré et elle fait tout pour rester dans son box, là où elle est sûre de trouver du foin. »

Si vous souhaitez devenir famille d’accueil pour l’un de ces équidés, contactez nos équipes.

*Vous êtes en recherche d’un emploi et souhaitez travailler au service d’une noble cause et prendre soins de nos équidés sauvés de la maltraitance ; vous êtes motivé, sérieux ; apte à effectuer des tâches physiques ; adressez-nous votre candidature. Postes de palfrenier-soigneur à pourvoir dans le Cher (18).

Commenter

  1. pouguy 07/06/2019 à 18:06:40

    c'est déjà pas mal, mais ça méritait bien plus ce n'est pas encore assez et j'espère qu'ils les feront sans remise de peine

  2. murgod@outlook.com 06/06/2019 à 21:43:18

    C'est toujours ça. Heureusement que la fondation 30 millions d'amis est là pour s'occuper des animaux.

  3. wik 06/06/2019 à 18:30:16

    pas assez 6 mois quand est ce que la justice va etre plus sévère se sont des etres vivants comme nous

  4. aniwatata 06/06/2019 à 08:39:37

    Ce sont de véritables S... 6 mois de prison ferme ce n'est pas assez, il faut beaucoup plus, c'est cela la justice Française ? trop laxiste comme d'habitude, 

  5. nancyvaltova@hotmail.com 05/06/2019 à 00:50:11

    Bonjour à tous,

    Les inculpés ne feront jamais de la prison FERME. C'est de la vanne ! 6 mois ??? La justice française reste encore trop laxiste sur les abominations faites aux animaux.

    Ce genre de personnage encours de deux annnées de prison ferme et 30K€ d'amende mais la justice ne l'applique JAMAIS.

  6. amabicho 05/06/2019 à 00:44:44

    Je crois qu'il y a vraiment un effort à faire pour sensibiliser davantage les juges lors de ces procès afin qu'ils n'hésitent pas à sanctionner lourdement les maltraitances faites aux animaux. Heureusement que 30 Millions d'Amis est là pour se porter partie civile, mais il y a tellement de cas, c'est terrible. Plus les condamnations seront lourdes, avec prison ferme, plus il faudrait que  tous les medias soient alertés, que les coupables soient identifiés sur la place publique,afin que les gens comprennent qu'il n'y a plus d'impunité, qu'ils risquent gros. Peut-être que cela les fera réfléchir.

  7. h-libois@skynet.be 04/06/2019 à 20:03:51

    A quand la justice Belge va t'elle réagir contre la maltritance des animaux, on saisis des animaux ils sont soignés et après on les rend au propriétaire

     

  8. invariant 04/06/2019 à 17:52:31

    LORSQUE LA FRANCE AURA UN GOUVERNEMENT PRENANT EN CONSIDERATION LA CAUSE ANIMALE CE GENRE DE CONSTAT SERA BEAUCOUP MOIN FREQUENT.

    MAIS COMME J'AI DEJA EU L'OCCASION DE L'ECRIRE A LA MANIERE DU REGRETTÉ PIERRE DESPROGES :

     

    CAUSE ANIMALE -  COMPASSION. -  MACRON : CHERCHEZ L'INTRUS !

  9. icare7 04/06/2019 à 14:46:02

    J'espère que ces individus cruels trouveront en prison des gens qui, eux, aiment les animaux !

    La Justice n'est toujours pas assez sévère ... comme toujours envers ce genre de sinistres personnages !

  10. queniart.56 04/06/2019 à 13:16:10

    6 mois c'est pas assez 25 ans auraient ete mieux avec 300.000 euros d'amende,la justice est trop laxiste avec ces gens