Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

12 chevaux sauvés de l’abattoir grâce à une forte mobilisation

Les chevaux de l'Escadron du Grand Parc à Neyron ont pu être sauvés par des personnes dévouées /DR

Promis à la boucherie après la fermeture d’un club équestre dans l’Ain, les équidés ont pu compter sur une forte mobilisation sur les réseaux sociaux. Une ancienne cavalière, à l’origine du mouvement, s’est confiée à 30millionsdamis.fr pour témoigner de ce sauvetage réussi.

Happy end ! Victimes collatérales de la faillite du centre équestre de l’Escadron du Grand Parc de Neyron (01), douze chevaux ont été sauvés d’un destin funeste grâce à des cavaliers du club et un formidable élan de solidarité sur les réseaux sociaux.

Victimes collatérales de la faillite du centre équestre

 

Ces chevaux méritent une fin de vie paisible. Julie Trossat, cavalière

Alors que début juin 2018, le propriétaire du centre hippique, en proie à des difficultés financières et de santé, cherche à trouver un acheteur pour son établissement, les huissiers décident de le saisir. Douze chevaux, dont deux poulains, s’apprêtent à être vendus pour l’abattoir à l’occasion d’une vente aux enchères. Mais une ancienne cavalière entend parler du redressement judiciaire et se mobilise pour sauver ces animaux.

« J’ai fait partie de ce club et je ne voulais pas me résoudre à les voir partir pour la boucherie, confie Julie Trossat (38 ans) à 30millionsdamis.fr. Au départ, le propriétaire m’affirmait qu’il n’y avait que deux chevaux. J’ai  donc pris une jument. Mais l’huissier m’en a confirmé 12. J’ai donc commencé à mettre des publications sur ma page Facebook pour contacter d’autres cavaliers. La mobilisation avait commencé ! »

Près de 25 000 euros récoltés pour les sauver

Intitulée « Chevaux Escadron à sauver », la page Facebook interpelle les internautes et les cavaliers ont décidé de mettre en ligne une cagnotte Leetchi pour s’approprier les équidés éparpillés dans différents centres par les huissiers. Le succès est immédiat. « Nous avons reçu énormément de messages, se réjouit Julie. Une fois la cagnotte mise en place, près de 700 participants ont fait des dons. Grâce à cet argent, nous avons pu racheter les chevaux. » Le montant des dons atteint près de 25 000 euros : un cheval ne pouvant plus être monté étant généralement revendu autour de 1000 euros, le collectif a amassé une somme suffisante pour pouvoir tous les sauver.

Le triste sort des vieux chevaux de club

A travers cette histoire,  Julie T. souhaite profiter de l’occasion pour sensibiliser le plus grand nombre au sort des chevaux de club envoyés en boucherie une fois trop vieux. Le surplus d'argent servira par ailleurs à financer les associations luttant pour sauver les vieux chevaux des abattoirs. « Le combat continue, estime Julie Trossat. Ces chevaux méritent une fin de vie paisible. Pour ma part, je trouve que les accompagner dans leur retraite est un moment très réjouissant. C’est pourquoi nous nous sommes battus. » La cavalière s’occupe désormais de Nyara (17 ans), une jument qui va pouvoir profiter d’une retraite heureuse à l’instar de ses autres compagnons du centre.

Commenter

  1. guilaine 80 24/11/2018 à 13:23:02

    Comment on peut faire ça on a eu besoin de ces bêtes ils ont fait ramener de l argent et aujourd\'hui l abattoir qu\'elle honte l humains et vraiment p*****

  2. lilinuchette 26/09/2018 à 17:49:33

    quel bonheur de savoir ces chevaux sauvés pour passer une retraite digne et bien méritée ! tous les combats pour le respect des animaux sont légitimes, même un hérisson a le droit de vivre.

  3. 100 26/09/2018 à 09:39:50

    merci ,tres belle histoire qui finit bien.

    une retaite bien meritee  bravo

    merci

  4. mookie 25/09/2018 à 18:26:29

    merci a vous pour votre altruisme et votre humanité qui devrait caractérisé l'etre dit HUMAIN

  5. pouguy 25/09/2018 à 17:51:24

    jesuis contente pour eux, ce n'est pas parce qu'ils sont vieux qu'ils doivent aller à l'abattoir.

  6. moliktania 25/09/2018 à 14:11:35

    merci Madame j ai eu la chance d  acheter a un proprietaire de comtois 2 chevaux qui devaient partir a la boucherie puis un est mort d une malformation alors j ai achete une vieille jument a un eleveur elle avait fait 16 bébés ça non plus les gens ne le savent pas dans les elevages de chevaux de trait pour la boucherie  la jument est saillie a 3 ans alors qu elle perd ses dents de lait et 11 mois apres le bébé nait un mois apres elle est remise au male et ainsi toute sa vie un bébé par an celle que j ai achete au tarif de l abattoir allait y partir car la saillie n avait pas marchée pendant 2 mois de suite  a 22 ans elle a eu des coliques et le veterinaire m a dit qu elle etait usee par ses grossesses malgre nos efforts nous n avons pas pu la sauver puis j ai recupere une jument par l association equidee 3 eme age une adorable selle francais qui venait de l armee elle a maintenant 28 ans c est un amour de vieille mémé  voila je voulais dire mes experiences tous ces chevaux sauvés nous apportent tant de bonheur et qu importe si ils sont trop vieux ou malades pour pouvoir les monter ils sont si beaux et tondent si le pré qu il ne faut pas hesiter

  7. chatmama 25/09/2018 à 13:24:17

    La loi n'interdit elle pas la consommation humaine de cheval issu d'un centre équestre ou d'un poney club ou de course car leur viande contient du phénylbutazone antiinflamatoire utilisé couramment dans ces centres ou club ?

    ah oui ils finissent à l'équarissage pour être transformés en nourriture pour chien. Une honte !

  8. totoml 24/09/2018 à 18:36:34

    Très belle histoire ! Si tous les vieux chevaux après avoir fait carrière pouvaient être sauvés de l’abattoir et vivre une retraite paisible, ce serait l’idéal. Mais voilà, un vieux cheval ne rapporte pas d’argent ! En tout cas bravo et merci pour eux !

  9. licorne pailleté 23/09/2018 à 11:26:39

    Vous montrez le bonne exemple ????????????

  10. 100 19/09/2018 à 20:54:04

    C’est vraiment une bonne nouvelle !

    j’espère sincèrement qu’elle arrivera à placer les 12 chevaux, pourrons nous avoir des nouvelles ? Faisant parti des donneurs j’aimerais bien connaître la suite de cette belle histoire !