Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

Un caracal sauvé dans un appartement en banlieue parisienne

Le caracal a été sauvé par la Fondation 30 Millions d'Amis. © P.BURNER/BSPP

Appelée en urgence par le Commissariat de Champigny-sur-Marne (94), la Fondation 30 Millions d’Amis s’est portée au secours d’un caracal détenu illégalement dans un appartement. L’animal, sain et sauf, a été placé provisoirement dans un centre spécialisé.

Un fauve dans un appartement. C’est une scène surprenante mais désormais banale… En début de soirée ce 11 septembre 2018, la Fondation 30 Millions d’Amis a reçu un appel urgent du Commissariat de Champigny-sur-Marne (94). Les policiers ont en effet découvert, grâce à un signalement, un jeune caracal enfermé dans un logement. Aussitôt prévenue, et en présence des Pompiers de Paris, la Fondation 30 Millions d’Amis a tout organisé pour prendre en charge l’animal immédiatement.

Une détention sans autorisation

Le caracal, enfermé dans un enclos à l’extérieur de l’appartement, était détenu illégalement.

L’homme qui retenait le félin l’aurait acquis il y a 2 mois. Il ne disposait ni d’une autorisation d’ouverture d’établissement ni d’un certificat de capacité, des autorisations nécessaires pour la détention d’un tel animal. Le caracal est un animal protégé par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction).

Dans l’urgence, le fauve a été placé dans un centre spécialisé, en Seine-et-Marne, le temps de rejoindre un sanctuaire soutenu par la Fondation 30 Millions d’Amis.

Une plainte a été déposée par la Fondation.

Un véritable trafic

Malheureusement, ce jeune animal n’est pas le seul à se retrouver dans des conditions inadéquates pour servir d’animal de compagnie ou à poser pour des selfies. La Fondation 30 Millions d’Amis a constaté qu’en moins d’un an, elle a porté secours à 36 animaux sauvages détenus par des particuliers. Le dernier fauve en date étant ce lionceau trouvé au domicile d’un particulier à Noisy-le-Sec (93) dans des conditions déplorables.

Ces animaux, acquis illégalement, font l’objet d’un véritable trafic, comme nous vous l’expliquions dans notre article : Se procurer un animal sauvage : une lubie malheureusement facile à satisfaire !

Commenter

  1. lolies 19/09/2018 à 13:00:56

    Je ne suis pas contre d'enfermer ces gens dans les mêmes conditions qu'ils mettent ces animaux pour leur faire comprendre qu'ils ont un grave problème mental !!

  2. Nadya 18/09/2018 à 19:35:57

    Cela prouve une  grande defaillance quant au contrôles douaniers ou les trafics nationaux. 

    C'est une catastrophe ! Peut être exagéré, mais, demain, des animaux sauvages seront vendus sur les marchés. Nous en avons l'exemple pour les animaux domestiques vendus en toute impunité. 

  3. Nadya 18/09/2018 à 19:35:53

    Cela prouve une  grande defaillance quant au contrôles douaniers ou les trafics nationaux. 

    C'est une catastrophe ! Peut être exagéré, mais, demain, des animaux sauvages seront vendus sur les marchés. Nous en avons l'exemple pour les animaux domestiques vendus en toute impunité. 

  4. Littleyorky 18/09/2018 à 19:27:43

    J'espère que ce triste individu va prendre "cher" et qu'en plus pour lui donner un aperçu de la vie en captivité on va lui coller de la prison ferme. Mais là je suppute, je suis en pleine utopie avec la justice de brin que nous avons en France et un Président pro-chasse, faut plus rêver.

  5. 100 18/09/2018 à 18:05:02

    C'est une honte d'enfermer un animal sauvage dans un pays qu'il ignore et dans lequel il est prisonnier !!! Les responsables de ces horreurs doivent être punis très sévèrement par des peines d'argent, mais aussi et surtout par des emprisonnements durables, les animaux étant considérés de nos jours comme des êtres vivants !!!

  6. mookie 18/09/2018 à 17:18:13

    encore des crapules qui  s'arroge le droit égoiste de détenir des animaux sauvage. EN PRISON DIRECT

  7. LILI94 18/09/2018 à 15:03:33

     on devrait enfermer cet homme  dans l'enclos des lions du zoo de vincennes

     voila la france  elle est p******  !!!

     

  8. lukas64 15/09/2018 à 15:07:24

    C est honteux d\'enfermer un animal qui est censé vivre dans la jungle et non dans un immeuble\n

  9. celianeanimaux 14/09/2018 à 22:02:43

    c est horrible le pauvre

  10. totoml 14/09/2018 à 21:29:33

    Comment ces gens peuvent-ils se procurer ces animaux qui ne passent pas inaperçus ? Quel contrôle des autorités françaises y a t-il ? La stupidité humaine n’a pas de limite ! Faire des selfies, quelle débilité idem pour en faire des animaux de compagnie. Ces sont des fauves et il faut les laisser dans leur milieu et les surveiller d’autant plus que certaines espèces sont en voie de disparition ce qui est le cas du caracal !