Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Les ânes de Pétra en Jordanie en voie d’être sauvés !

A terme, les équidés et camélidés ne seront plus victimes du tourisme à Pétra. © Pixabay.com

Chaque jour, plus de 1300 équidés transportent dans des conditions choquantes des visiteurs à Pétra, le site touristique phare de la Jordanie. Après des années de sensibilisation par les ONG dont la Fondation 30 Millions d’Amis, des mesures radicales vont enfin être prises par le gouvernement grâce à un très gros don accordé par le Prince Khaled bin Alwaleed d’Arabie Saudite.

Les équipes de 30 Millions d'Amis étaient venues filmer les conditions de vie des équidés de Pétra.

A l’initiative du prince saoudien devenu vegan et très engagé pour le bien-être animal, les équidés de Pétra en Jordanie vont enfin pouvoir souffler grâce à une entente conclue avec le gouvernement et des fonds mis à la disposition du site (30/07/2018).  

Classé par l’UNESCO, considéré comme l’une des 7 nouvelles merveilles du monde, le site archéologique de Pétra en Jordanie accueille des centaines de milliers de visiteurs par an. Mais ce site magnifique est aussi le théâtre de la grande souffrance des 1300 ânes, chevaux, mules et chameaux qui transportent quotidiennement les touristes sur leur dos ou dans des calèches. Ces équidés avancent sur des chemins accidentés, glissants sous la menace des coups de fouet et travaillent de longues heures par jour sans repos, ni eau, sous un soleil de plomb.

Bientôt, ce calvaire sera terminé : le prince saoudien Khaled bin Alwaleed va mettre en place des voiturettes électriques qui pourront transporter les touristes. Les équidés seront recueillis dans un sanctuaire spécialement créé pour l’occasion. « Il n’y aura plus aucun animal qui montera ces marches. Utiliser les animaux pour transporter des touristes ruine la beauté et la sainteté de ce lieu. Pas parce que ce sont des bêtes, mais parce que la montée est quelque chose que les touristes doivent expérimenter par eux-mêmes. », a indiqué le prince dans une interview accordée au site Plant Based News.

Des améliorations progressives

Déjà en 2014, les équipes de 30 Millions d’Amis étaient venues filmer ces conditions de vie terribles pour les dénoncer. Peu à peu, grâce à deux ONG soutenues par la Fondation - Four Paws et la Fondation jordanienne de la Princesse Alia-, des améliorations avaient été apportées. Depuis mars 2015, des écuries et des aires de repos à l'ombre avaient été installées à l'entrée du site et une clinique équine avait été rénovée afin de mieux soigner les chevaux blessés. En mai 2016, un nouveau règlement prévoyait la suspension ou le retrait de l'autorisation de travailler sur le site touristique pour tout propriétaire de chevaux qui épuisait ou maltraitait les bêtes. Ceux qui faisaient galoper les équidés à vive allure ou leur faisaient porter de lourdes charges étaient aussi sanctionnés.

Le sort des bêtes de somme de Pétra va s’améliorer, mais ailleurs dans le monde, des sites touristiques continueront à exploiter les animaux d’une manière indécente, à nous d’éviter d’être complices de ces maltraitances en restant vigilants quant au bien-être des animaux.

Commenter

  1. Anna Spg 15/11/2018 à 16:00:54

    Bonjour, je reviens tout juste d'un séjour en Jordanie (novembre 2018 avant les inondations) pendant lequel avec des amies nous avons passé deux jours à Petra pour admirer cette magnifique cité antique. Je tenais à informer que ces comportements sont toujours d'actualité. Nous avons été outrées. Devant la facade du Trésor arrivent de nombreux chevaux à bout de souffle, complètement épuisés, attachés à des calèches transportant plusieurs touristes. Ils sont à la limite du coup de sang. Nous avons voulu donner à boire à l'un de ces chevaux, il ne réagissait même plus et le conducteur de la calèche (un jeune homme agé entre 16 et 20 ans) a commencé à nous dire en anglais "c'est pas mon problème - it is not my business" puis en carressant ce pauvre cheval et en demandant qui était le propriétaire, ce jeune homme à commencer à tirer violamment sur les reines pour relever violamment la tête du cheval en nous regardant et en rillant. Ce n'est pas le premier. Les chevaux sont au triple galop dans le Siq avec calèches et touristes sans scrupule. Nous avons également vu de nombreux chiens amaigris et assoifés du Siq jusqu'au Monastère, des chats également. Des ânes, des chevaux et des dromadaires attachés pendant de longues heures au soleil jusqu'à ce que des touristes décident de grimper dessus. Nous avons même vu un âne attaché au soleil sans eau ni nouriture affaibli et écorché à vif par la chaine qui lui servait de licol. Des dromadaires attachés les uns derrières les autres. Avant de partir du site le dernier jour, j'ai rencontré un petit chiot en liberté que j'ai caressé et qui ma suivit jusqu'au Siq. Accroupie devant lui pour le caresser, j'ai entendu de violent grogrements derrière moi et d'un coup un chien adulte appartenant à l'un des locaux a bondi sur le chiot en le mordant quand à ce moment là deux touristes passaient. L'un deux a faillit se faire mordre par le chien adulte (ce chien ne cherchait pas à mordre les touristes à proximité mais tellement préoccupé par la défense de son territoire qu'un accident aurait pu vite arriver). Ce chien adulte a été ensuite frappé à la tête par son jeune propriétaire qui lui crillait dessus. Un âne parmis d'autres attaché aux pattes par une ficelle très serrée à une porte, des coups de bâton ou de cravache violents pour les faire avancer plus vite. Des balades à cheval proposées dès l'entrée du site à proximité du Guest house. Des chevaux d'apparence en bonne santé mais très jeunes (entre 3 et 5 ans environ), exploités, majoritairement des juments notamment des juments qui venaient tout juste de mettre bas (du lait coulait des mamelles de l'une d'elles et le propriétaire de celle-ci était fière de montrer cela) ou une jument pleine également nous a été proposée à la monte. Des touristes de corpulence moyenne voir plus montaient sans scupule sur le dos d'ânes amaigris, fatigés et frappés par leurs propriétaires pour avancer plus vite et pour monter les marches amenant parfois jusqu'au Monastère. Ces atrocitées et cette viloence humaine pour l'argent nuisent à la beauté de Petra et à l'image du pays. Sans compter les nombreux déchets déversés aux abords et dans les villes et villages attirants de nombreux chiens et chats errants entre Amman et Petra.

    La Jordanie est un magnifique Pays très acceuillant où nous avons pu rencontrer de très belles personnes et échanger. Un veritable coup de coeur cependant, ces comportements ternissent son image auprès de touristes sensibles à la cause animale. 

  2. rm 20/08/2018 à 12:35:16

    l argent bien investi princesse Alia et prince Khaled merci pour les animaux

  3. aniwatata 13/08/2018 à 11:14:46

    bravo a ce tres grand prince devenu vegan, quel courage, mille fois merci pour ces pauvres anes, mais comment font les touristes e pour accepter ce genre de transport ???? comme pour les elephants, il faut boycotter tout cela une bonne fois pour toute !!!!

  4. Jaïa 09/08/2018 à 16:39:33

    Bravo à ce prince ; ce qu'il a fait est beau

  5. Loona77 09/08/2018 à 10:41:18

    Bien dit 100 !! Tellement d'accord avec vous !

    Tout ceci est la faute de ces gros fainéants de touristes qui ne savent plus faire un pas sans enfourcher un animal ou se faire tracter dans une calléche ! Honte à eux qui n'imaginent pas la souffrance de ces bêtes 5 x moins grosses qu'eux et qui n'ont même pas le bonheur de pouvoir se rafraichir à l'ombre, elles !!! 

    Bravo à ce prince qui donne un exemple novateur dans des pays où l'animal est en général le cadet de leur souci !

    M. MACRON et tant d'autres devraient en prendre de la graine !!!!

     

  6. Tabata 07/08/2018 à 19:19:50

    Mille mercis à tous pour vos combats.

  7. 100 07/08/2018 à 17:37:55

    Il manque aux humains la compassion  envers leurs semblables et envers les animaux. Je pense que certains touristes refusent de monter sur le dos des chevaux, sans doute pas assez pour faire réfléchir les autres.....

  8. 100 05/08/2018 à 10:01:59

    Bravo pour cette initiative. en jjanvier dernier, j ai vu un gros p*** de touriste suer à en vomir après quelques pas enfourcher un pauvre âne 3 fois plus maigre que lui pour monter 850 marches sur 400 m dénivelé !!!  Moi 49 ans asthmatique d effort et une peu enrobee, j'y suis parvenue petit à petit. 

    Reste admirer Petra dans ton canapé GROS P***, sur Arte ou la 5 les reportages sont excellents

  9. AnneV 04/08/2018 à 17:44:26

    Dommage que nous n'ayons pas de prince comme celui-ci ! Nous avons "Jupiter" mais le nôtre est loin d'être un Dieu, ni même un prince........

  10. Ponyo_the_cat 03/08/2018 à 16:03:47

    Bravo pour tout ce que vous faites