Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Delphinariums : l’interdiction de la reproduction des cétacés confirmée !

L'arrêt de la reproduction des cétacés en captivité confirmé par le Conseil d'Etat. © Pixabay.com

Le Conseil d’Etat, saisi par trois delphinariums, maintient l'interdiction de la reproduction des dauphins et des orques en captivité, conformément aux demandes des associations de protection animale. La Fondation 30 Millions d’Amis reste néanmoins vigilante.

C’était la mesure phare de l’arrêté de Ségolène Royal et elle est sauve... pour le moment ! L’arrêt de la reproduction des cétacés en captivité, qui signifie à terme, la fin des delphinariums, a été maintenu par le Conseil d’État (01/08/2017). Saisi par trois delphinariums (Marineland, Parc Astérix et Planète sauvage), le juge des référés a donc donné raison aux associations de protection animale qui se battent pour défendre cet arrêté.

Une eau chlorée néfaste aux animaux

En revanche, le juge a décidé de suspendre l'application des mesures qui interdisent « l'utilisation des produits chlorés dans un délai de six mois » à compter de la publication de l'arrêté, c'est-à-dire à partir du 7 novembre 2017. Selon lui, « compte tenu des conséquences qu'aurait l'interruption brutale du traitement des eaux par des produits chlorés », le délai « manifestement insuffisant » de six mois avant l'entrée en vigueur de l'interdiction, est « de nature à créer, dans cette mesure, un doute sérieux sur la légalité de l'arrêté ». Ce délai rallongé - censé permettre aux delphinariums de lancer des études de faisabilité concernant la suppression des produits chlorés - est malheureusement préjudiciable à la santé des animaux. L'eau chlorée attaque et brûle leurs poumons, leurs yeux et leur peau.

Des mesures en sursis

Le reste des mesures de l’arrêté (arrêt des spectacles nocturnes, échouages volontaires pour les photos, agrandissement des bassins…) est en sursis, le Conseil d'État doit se prononcer après l'été.
 
La Fondation 30 Millions d’Amis se félicite de cette première bataille gagnée et restera attentive à ce que les autres mesures de l’arrêté ne soient pas remises en cause par le Conseil d’État.

Commenter

  1. Deck 06/08/2017 à 15:28:26

    Pourquoi ils ont pas fait ça plutôt

  2. Deck 06/08/2017 à 15:27:18

    Mais pk il font ça

  3. mayarex 05/08/2017 à 23:43:13

    Déjà une bonne chose de faite il faut continuer à essayer de fermer les delphiniums pour protéger ces pauvres cétacés qui n\'ont rien fait pour mériter d\'être enfermer et faire des tours de bidon ! Merci à ceux qui ont enfin décidé ça !

  4. frimousse 05/08/2017 à 15:14:09

    C'est bien, mais malheureusement tout n'est pas fini ! Il y a beaucoup d'argent derrière et cela ne va pas se faire du jour au lendemain !! Moi je reste encore pessimiste !

  5. Polluxopoil 03/08/2017 à 22:14:58

    Je suis contente de cette décision, il est urgent de mettre un terme à l exploitation des cétacés et les gens doivent imaginer la souffrance des animaux qui ne sont pas dans leur milieu naturel 

  6. India.A 03/08/2017 à 11:51:30

    ENFIN !! Le moment que l\'on attendait tous ! Bravo à tous !! 

  7. lotus2003 02/08/2017 à 16:25:26

    là je suis ravie car il faut vraiment que les delphinariums ferme. marre de penser que ces pauvres cétacés souffrent dans leurs bassins prison