Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Peut-on s'habiller de laine sans faire souffrir d'animaux ?

Exploités pour leur laine, les moutons souffrent atrocement. © Olexandr_Fotolia.com

A l'approche de l'hiver, le froid nous pousse à renouveler notre garde-robe. Or, comment être certain qu’aucun animal n’a souffert pour fabriquer pulls et manteaux de laine ?

Quoi de plus naturel que la laine ? Elle protège les animaux du froid durant l’hiver. Mais au printemps, elle devient très encombrante. Les moutons d’élevage doivent donc être tondus une fois par an. Ils sont ensuite plus légers, plus propres et débarrassés de leurs parasites externes (tiques, myiase, gales, mélophages…). En 2015, après plusieurs années d’errance, Chris le mouton avait été libéré de 40,4 kilos de laine accumulée qui le faisaient atrocement souffrir.

La productivité, mère de souffrance animale

Hélas, tous n’ont pas la chance de connaître une tonte artisanale faite dans le respect de l’animal. La laine de la quasi-totalité des vêtements est produite à une échelle industrielle. En 2014, des vidéos tournées en caméra cachée en Australie, deuxième producteur de laine au monde derrière la Chine, montraient des moutons tondus à la chaîne, sans ménagement. Les éleveurs rémunérés au volume et non à l’heure, manipulent les animaux avec brutalité, les frappent au sol, les tondent si violemment qu’ils provoquent de larges entailles qu’ils recousent sans antalgique ni même de désinfectant. Une autre pratique courante est le « museling » qui consiste, sans aucune anesthésie, à couper la queue et l’arrière train des agneaux à la cisaille pour lutter contre le développement de larves de mouches et éviter que leurs déjections… ne salissent la laine (!).

Le « Made in France » ne garantit pas le bien-être animal

Le lapin angora possède lui aussi une fourrure très convoitée : il est épilé à vif tous les 100 jours. C’est pour garder le « soyeux » et les qualités esthétiques de son poil que le lapin est épilé plutôt que tondu. Ainsi sa peau très fragile est souvent arrachée lors de cette épilation. Le lapin est ensuite exposé au froid ce qui lui est souvent fatal. Une vidéo de septembre 2016 montre les terribles conditions d’élevage et de tonte dans des élevages français.

La chèvre du cachemire vit en Mongolie et au Népal. © Pixabay


D’autres animaux victimes de leurs poils

De nombreux autres animaux paient un lourd tribut à la production de laine souvent issue de pays où la protection animale est inexistante. Comme la chèvre du cachemire exploitée en Mongolie mais aussi au Népal où ses poils servent à la conception de la laine du même nom. Ou la chèvre de l’Himalaya, dont la toison permet de tisser la laine pashmînâ, aussi appelée « l’or en fibres ». Ou bien encore en Amérique du Sud où l’alpaga, un camélidé cousin du lama, dispose d’une laine plus chaude et plus résistante que celle du mouton. Une liste qui pourrait être encore plus longue en tenant compte des animaux utilisés pour produire le cuir et la fourrure.

Vers une mode éthique ?

Autant d’animaux exploités pour nous vêtir alors qu’il existe de nombreuses matières à privilégier qui ne causent de tort ni aux animaux ni à l’environnement. Parmi celles-ci, il y a les fibres naturelles et végétales comme le coton biologique, le chanvre, le lin, le bambou ou encore l’ortie. Avec un peu de volonté, il est donc très facile de leur sauver la peau !

Commenter

  1. scootifle 03/12/2018 à 21:48:53

    J'ai bani à tout jamais le cachemire, le mohair, l'angora et tout ce qui est produit à base de l'animal maintenant j'achete de la viscose, et autre matière qui tien aussi chaud au moins je ne porte pas la souffrance animale sur moi, je ne mange en aucun cas du foie gras, de la viande, et j'en suis fière surtout quand on vois les barbaries commises dans les abattoirs, regardez l'abattoir d'Espagne sur le site L214 et vous serez écoeuré.

  2. Enzo2014 01/12/2018 à 22:41:03

    Oui ont peu s'habiller sans laine et sans fourrure de chien et de chat j'ai vu une vidéo c'est horrible ce qui font à ces animaux

  3. PecheMelba09 01/12/2018 à 09:27:21

    Je n arrive toujours pas a comprendre pourquoi on ne passe pas a des matières non animale ou pourquoi pas profiter juste de la tonte d'été pour fabriquer de la laine artisanale et faire une production francaise dans le respect de l animal. Importé exporté. .. Sans savoir se qui se passe derrière. .. Cest bien désolant de voir encore tant de malheur en 2018 !

  4. guilaine 80 30/11/2018 à 20:49:39

    On est incapable de faire les choses bien alors pourquoi la tonte les humains sont incapable d être correct c'est lamentable

  5. respectanimal78 24/01/2017 à 10:41:05

    Il devient de plus en plus facile de se passer de matière animale pour se vêtir, alors pourquoi continuer à exploiter les animaux pour satisfaire nos besoins et folies égoïstes. Le coton et le synthétique sont parfaits en été. En hiver, l'acrylique remplace la laine et l'hollophile remplace la plume en ayant de plus l'avantage de ne pas de désagréger au fur et à mesure des lavages. Ces matières sont très faciles à entretenir. Par ailleurs, j'ai remarqué que le coton bio est plus chaud que le coton industriel.

    Il est plus que temps de quitter l'âge de pierre...

  6. pichounette 13/01/2017 à 09:10:42

    je suis sûre qu'il existe des gens qui tondent dans le respect de l'animal mais notre monde est tellement fou et à la recherche de toujours plus qu'on considère les animaux comme des objets. on doit changer impérativement nos mentalités. mes parents m'ont toujours appris à vivre avec et respecter les animaux. les nouvelles générations sont collées devant les jeux vidéos car les parents s'en f****** et ne montrent même plus l'exemple... certains continuent mais malheureusement pas assez. c'est maintenant qu'il faut changer nos comportements..... et faire en sorte de ne pas acheter n'importe quoi

  7. big-mama 28/11/2016 à 23:10:56

    je ne suis pas tout à fait d'accord.

    Il suffit d'arrêter les pratiques barbares venues du désir de fric à tout prix des producteurs. Dans le temps, les agriculteurs tondaient les animaux avec calme et mesure, ce qui contentait tout le monde.

    vous dites vous-même que l'animal se sent mieux après la tonte. Malheureusement, c'est sûrement vrai, car ils ont été tellement trafiqués par la sélection génétique, qu'ils ont une quantité de laine complètement anormale, qui ne serait pas possible dans la nature..... donc il faut bien les soulager de toute cette laine, sinon ils en meurent....

  8. karinacardrib@gmail.com 19/10/2016 à 12:25:42

    Bonjour SAWDIEN

    Savez-vous m'indiquer quelle marque ou dans quel magasin en France peux-je achetter de la laine issue des fermes sans maltraitance animal?

    Je vous remercie par avance.

  9. iwanjoy 18/10/2016 à 21:29:42

    Moi au moins j'ai ma conscience tranquille car je ne porte aucun vêtement issu d'animaux et j'espère que jour tout ça va changer ou beaucoup mieux réglementé.

  10. phoenix35 18/10/2016 à 20:50:34

    Merci pour cet article.

    Je connaissais cette pratique ignoble du "museling"...

    Je n'achète plus de laine depuis longtemps et n'achète que des vêtements en coton ou fibres synthétiques.