Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Delphinariums : aidez-nous à mettre fin au calvaire des cétacés

Les animaux sont sous-alimentés afin d'être plus flexibles lorsqu'ils font les spectacles. © skampixelle - Fotolia.com

La Fondation 30 Millions d’Amis intensifie son action auprès du gouvernement en faveur des cétacés en captivité. Soutenez-nous avec l’opération Oblitération.

Une trentaine de cétacés demeurent captifs dans les 4 delphinariums de France. Leurs conditions de vie sont particulièrement incompatibles avec leurs besoins élémentaires.

C’est pourquoi la Fondation 30 Millions d’Amis soutient activement l’opération « Oblitération » lancée par l’association « C’est Assez ! » en octobre 2015. Les amis des animaux sont invités à signer un courrier pour demander que « la captivité spectacle cesse, que l’ouverture de nouveaux delphinariums en France soit interdite, qu’il soit mis un terme à la reproduction et à l’importation de nouveaux cétacés sur le territoire français ». Des milliers de courriers ont déjà été reçus et les associations de protection animale dont la Fondation 30 Millions d’Amis ont sollicité un rendez-vous à Ségolène Royal Ministre de l’Environnement et Barbara Pompili Secrétaire d'État chargée de la biodiversité pour les remettre officiellement. Vous pouvez encore participer à cette action jusqu’au 12 août 2016 sur le site de l'association C'est Assez !

Par ailleurs, une manifestation organisée par « C’est Assez ! » aura lieu devant le Marineland à Antibes le 14 août 2016 : soyez nombreux !

Delphinarium = souffrance

Confinés dans des bassins, dressés pour exécuter de multiples spectacles par jour et assourdis par une musique constante, les orques et dauphins retenus prisonniers dans les delphinariums souffrent terriblement. Ils sont d’ailleurs traités depuis des années avec des hautes doses d’anxiolytiques et d’antidépresseurs (les ordonnances de ces cétacés ont été révélées dans des parcs mondiaux).

Quant à leur état de santé global, il n’est guère réjouissant : « ils sont maintenus à une sous-alimentation pour des fins de divertissement, malades à cause de l’eau chlorée qui attaque leurs poumons et le soleil qui brûle leur peau… » détaille Christine Grandjean, de « C’est Assez ! ».

Leur souffrance a fait l’objet d’un documentaire « Blackfish* » rediffusé à la télévision française début juillet 2016. Plus récemment, une vidéo montrant la tentative de suicide de l’orque Morgan qui est restée de longues minutes hors de l’eau au « Loro Del Parque » aux Canaries, a suscité un véritable émoi.

L'orque Morgan, capturée en pleine mer en 2000, est détenue par le Loro Parque où elle tente régulièrement d'attenter à sa vie.

La France à la traîne

En France, 4 delphinariums subsistent encore : Marineland (qui est le plus important), Planète Sauvage, celui du Parc Astérix et enfin le Moorea Dolphin Center, en Polynésie française. Les associations de protection animale dont la Fondation 30 Millions d’Amis ont engagé un dialogue avec le gouvernement à propos de ces établissements : les propositions seront discutées avec le cabinet de la Ministre de l’Environnement.

Sur le plan européen, la France est à la traîne : « En Europe, douze pays ont fait le choix de ne pas posséder de delphinariums sur leur territoire. Au Royaume-Uni, les delphinariums ont finalement fermé leurs portes après l’instauration de nouvelles normes. Le seul delphinarium de Finlande a été fermé en 2015 » précise Christine Grandjean.


* "Blackfish" est un documentaire de Gabriela Cowperthwaite sorti en 2013.

Commenter

  1. compte.perso.clara@gmail.com 25/07/2016 à 18:43:00

    Les conditions de vie de ces animaux sont intolérables mais arrêtez de dire qu'il faut relâcher ces pauvres bêtes !

    Ces animaux sont pour la plupart nés en captivité et il leur est impossible de survivre dans la nature.

    Il faut arrêter de les faire se reproduire mais les garder en améliorant leurs conditions de vie.

  2. rosarno 23/07/2016 à 21:29:56

    Mais comment celà peut il être autorisé. Je ne pensais pas que ces bêtes souffraient. D ailleurs je croyais qu\' ils etaient tous nés en captivité donc qu\' ils étaient habitués à ces espaces mais je lis qu\' on les drogues pour qu\' ils soient calmes ç est inhumain et tout ça encore pour le fric. .Ça me dégoûte 

  3. kenzoamour 23/07/2016 à 17:57:42

    les premiers a incriminer se sont les spectateurs ! HONTEUX

  4. Rougee 20/07/2016 à 23:18:59

    Je souhaitais vraiment aller dans ce genre de parc car j\'aime tout ce qui touche aux animaux mais j\'ai eu la chance d\'être sensibilisée avant ! Il faut faire circuler cette information car tout le monde ne sait pas la réalité de ces attractions...

  5. 100 20/07/2016 à 18:25:19

    Amis des animaux il faut se mobiliser pour envoyer la lettre a l'association oblitration, et partager un MAX, plus nous serons nombreux plus les cétacés auront la chance d'echaper a cet enfer qu'ils vivent au quotidien!!!, merci à vous tous!!

  6. moliktania 19/07/2016 à 14:04:08

    en tout cas ils n auront jamais mon argent je suis contre tout ça mais je ne comprends pas ce que font les gens qui passent il ne peuvent pas intervenir ?? et les soignuers ils sont ou ??? les humains sont  toujours en train de critiquer les faits de soutenir la souffrance animal  mais is voient ça ou la corrida ou un chien ferme dans une voiture ils ne font rien   drole de mentalite les humains!!!!!!

  7. trexelife 19/07/2016 à 11:56:02

    Soyons responsables : expliquons à nos enfants pourquoi on refuse d'aller voir ces spectacles : c'est une simple leçon  d'humanité 

  8. do.geus@orange.fr 19/07/2016 à 11:42:33

    Les animaux sauvages sont nés pour vivre LIBRES dans leur milieu naturel et non servir les hommes pour des raisons essentiellement MERCANTILES : Honte à tous ceux qui exploitent et font souffrir ces animaux !

  9. Isengrine 19/07/2016 à 10:10:01

    Bonjour!

    Je ne suis jamais allée, ni n'irai jamais voir ce genre de spectacles qui font gagner de l' argent facile à leurs organisateurs. C' est évident! Mais, ce n'est pas le tout de dire que l' on est contre ces choses, encore faudrait-il faire des propositions. Que va-t-on faire de ces animaux si on les relâche, alors qu'ils ont vécu en captivité? Pourquoi ne pas faire comme le Canada qui organise des sorties en bateau pour apercevoir les baleines?

  10. frimousse 18/07/2016 à 21:09:04

    Je n'ai jamais enrichi ce genre de spectacles, parce que je suis une fervente défenseure des animaux ! Ni cirques, ni zoo rien ! Les animaux sont hélas trop malheureux et j'assimile cela à de la maltraitance ! Arrêtons tout ça...