Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Corpus Equi

éditeur :
Perrin
parution :
5.09.2013
prix éditeur :
14,50 €
pages :
168

Diane Ducret

Résumé du livre

Ni Pégase ni Bucéphale, ni Babieca ni Morzillo et autres montures chargées de mythologie et d’histoire, son cheval à elle s’appelait Zascandyl, et le monde de cette jeune fille se concentrait en lui. Cet amour était-il trop exclusif pour durer ? Lui mourut vilainement, elle eut un accident terrible. On peut vous dire à quatorze ans que vous ne remarcherez jamais plus, et se retrouver pourtant à trente ans sur un cheval au galop, dont le corps sacré et bouillant vous guérit de ces années de désespoir. Telle est la vertu de l’alliance millénaire entre l’homme et sa plus noble conquête, où brillèrent Bellérophon et Alexandre, le Cid et Hernan Cortès…, évoqués ici en miroir d’une destinée d’aujourd’hui.

Car ce livre, parcouru d’un frémissement envoûtant, est un moment d’histoire, servi par une écriture enchantée et inspirée, où se fondent le récit de la narratrice et l’expérience personnelle de l’auteur. Le cheval, ici, est aussi la métaphore du retour à l’enfance, du deuil éprouvé et surmonté, et du refus de la fatalité. La relation unique de l’homme et du cheval est un thème qui remonte au fond des âges, et n’a jamais cessé de susciter intérêt et passion. La variation contemporaine qu’en offre Diane Ducret, et qui est aussi une exploration des voies de la liberté, s’inscrit au premier rang de cette littérature saisissante et splendide.

à lire aussi

Roman20.01.2023

L'inconscient des animaux

Florence Burgat

Arts et grands formats21.12.2022

Chats pachas

Eric Sander (photographie), Nicolas Ruolt (textes).

Essai30.11.2022

Les guetteurs d'ombres, face à la bête noire

Julie Delfour

Essai28.11.2022

Chlorophylle & bêtes de villes

Nicolas Gilsoul