Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Harmonies

éditeur :
Stock
parution :
9.10.2019
prix éditeur :
18,50 €
pages :
250

Norin Chai

Résumé du livre

En musique, l’harmonie est l’émission simultanée de plusieurs sons pour donner un sentiment de beauté ou du moins de cohérence. C’est ce que nous voyons dans la Nature et ses milliers d’espèces, pourtant différentes, qui vivent ensemble. D’où vient ce sentiment harmonieux ? Sommes-nous capables, nous humains, d’autant d’équilibre dans nos relations ? Mais aussi en nous-mêmes, siège de nombreuses dissonances ?

Pour le vétérinaire Norin Chai, adepte de la méditation et de la philosophie bouddhiste, la clé de l’harmonie réside dans la communication. Selon lui, les humains ont partagé une langue commune avec les animaux. Cette langue était une langue d’avant les mots, une langue de la sensibilité et du coeur. Depuis que l’homme s’est coupé du monde animal, elle a été oubliée. Mais il en reste des traces.

C’est en explorant toute la palette des modes de communication des animaux (les postures, les comportements, les sons, les odeurs, les couleurs, les signaux électriques, les infrasons, etc.) que Norin Chai cherche à retrouver les chemins oubliés de cette langue universelle qui reliaient les êtres vivants. Il espère contribuer à dépasser la barrière qui sépare les hommes des animaux et à mieux échanger avec eux. Mais aussi avec nous-mêmes.

Ainsi, les hommes pourront retrouver une forme supérieure de sagesse, et leur harmonie originelle.

à lire aussi

Essai20.06.2022

Mon Reiki pour les animaux

Christine Lamour

Roman10.06.2022

Les Jours de Saveli

Grigori Sloujitel

Bande dessinée10.06.2022

Pizzly à la découverte des océans

MoPi

Jeunesse07.06.2022

Valembrume

Camille Salomon

Livres02.06.2022

Âmes animales

José Rodrigues dos Santos