Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Adoption

Tout savoir sur la procédure d’adoption

Photo : © Mila Supynska - Fotolia.com

Votre décision est prise : vous allez adopter un chien ou un chat dans un refuge. Où aller ? Comment se déroule la procédure d’adoption ? Quels sont les papiers à fournir ? Tout savoir sur cette procédure simple qui permet de donner une seconde chance aux animaux abandonnés.

Où adopter ?

De très nombreux refuges, dont certains soutenus par la Fondation 30 Millions d’Amis, proposent des chiens et des chats à adopter. Le mieux est de trouver un refuge près de chez soi : cela permettra, le cas échéant, de maintenir des liens avec le personnel du refuge qui peut vous prodiguer des conseils et assurer un suivi personnalisé les premières semaines qui suivent l’adoption. Leurs coordonnées sont répertoriées dans les annuaires et chez les vétérinaires et de nombreux refuges disposent de leur site Internet et/ou de leur page Facebook.

L’adoption

Lors de votre visite au refuge, un membre du personnel va vous questionner : où vivez-vous ? Avez-vous de jeunes enfants ? Disposez-vous d’un grand jardin, ou d’un parc à proximité ? Combien d’heures pourrez-vous consacrer, chaque jour, à votre animal ? Il ne s’agit naturellement pas de défiance, mais bien de s’assurer que vous pourrez garantir des conditions de vie adéquates à votre futur compagnon. Durant cet entretien, n’hésitez pas à poser toutes vos questions.

Une fois ces informations communiquées, une personne du refuge vous accompagnera pour vous faire visiter les box. C’est là qu’un choix, souvent très difficile, se posera : quel animal choisir ? Comment trouver le compagnon idéal parmi tous ces laissés-pour-compte qui vous regardent d’un air implorant ? Laissez-vous guider par le personnel du refuge et choisissez votre compagnon en fonction de ce que vous pouvez lui offrir. Tous ces chiens et chats ont désespérément besoin d’un foyer, à vous de trouver celui qui est fait pour le vôtre.

Attention idée reçue ! Ce n’est pas parce qu’il est petit qu’il n’a pas besoin d’espace. Certains chiens de petite taille ont besoin de se défouler régulièrement, comme les yorkshires et les jack russell. A contrario, certains chiens de grande taille sont très tranquilles... et se satisferont d’un jardin de taille correcte, assorti éventuellement d’un jogging matinal quotidien. Certains félins ne peuvent pas vivre en appartement, d'autres adoreront la vie en intérieur.

Attention également à ne pas vous focaliser sur telle ou telle race ; les refuges sont remplis de croisés, et vous allez certainement rencontrer un animal plus original dotés de très nombreuses qualités.. sans compter qu’il vivra plus longtemps qu’un chien ou un chat de race.

Les formalités

Une fois votre décision prise, vous allez remplir un certain nombre de papiers qui prouveront que la procédure a été effectuée correctement... et que vous êtes le nouveau maître de ce chien très chanceux. Vous obtiendrez un certificat d’adoption et le carnet de santé de votre animal. Dans certains cas, vous serez invité à signer un accord d’adoption, semblable à un contrat.

En contrepartie de certaines charges - vaccination et identification par tatouage ou puce électronique - environ 130 euros vous seront demandées. Ce montant, qui couvre également parfois la stérilisation, permet de responsabiliser le futur maître de l’animal et d’empêcher ainsi toute adoption compulsive.

A connaître : les familles d’accueil

Parfois, un chien ne peut pas être proposé à l’adoption, du moins pas dans l’immédiat. Saisi à titre conservatoire par la justice, il doit faire l’objet d’une confiscation définitive prononcée par les tribunaux. Dans l’attente, parfois longue, de cette décision, les refuges confient les animaux à des familles d’accueil.

D’autres structures choisissent de faire appel à une famille d’accueil par précaution : lorsqu’un animal présente un profil un peu particulier, le refuge préfère le placer à titre temporaire afin de vérifier que l’adaptation entre le maître et le chien se déroule dans de bonnes conditions.

Parfois, l’animal reste au refuge et c’est au futur maître de se rendre dans les locaux de la structure pour prendre soin du chien. Il doit le promener, nettoyer son box ou encore lui offrir quelques séances de caresses. Un moyen très efficace pour poser les bases d’un attachement solide !

Au même titre que des adoptants, les familles d’accueil doivent prendre soin au quotidien d’animaux parfois maltraités et traumatisés. Ce n’est qu’une fois la confiance installée - et le cas échéant la décision de justice rendue - que le chien prendra définitivement ses quartiers chez son nouveau maître.

Commenter

  1. airis 03/11/2014 à 16:22:42

    bonjour  j 'aimerais adopter un animal malheureux mais à l 'étranger enfin à Corfou, en Grèce,; Lors de mes vacances, un chien érrant était à l 'hotel, et j 'ai craquer , pe lour lui, mais j 'avais 1 semaines de  vacances , et trop court pour rapatrier ce chien. Déjà, il faut lui faire les vaccins, là pas de problème un vétérinaire serait venu à l 'hotel. Au mois de mai je rétélphnerai pour voir si il est revenu, pour l 'adopter. J'aimerais poser une question : sera t-il mis en quarantaine?? si je le ramène en FRANCE . Merci pour vos réponses. Salutations. STELLA