Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Vacances

Mon animal a peur de la voiture

Photo : © kalafoto - Fotolia.com

Votre chien ou votre chat est terrorisé par la voiture. Il faut identifier les origines de ce traumatisme pour mieux y remédier... et rassurer votre animal.

Le plus souvent, il s'agit d'un jeune chien qui refuse de monter dans le véhicule parce que cela lui rappelle quelque chose qu'il déteste (une visite chez le vétérinaire par exemple). Plus rarement, on se retrouve avec un chien qui a peur de tout : des bruits de la ville, des lumières, des passants… la peur de la voiture ne faisant qu'allonger la longue liste de ses phobies. Il est important de faire la différence, car la solution n'est pas tout à fait la même.

La peur par association d'idées…

Si votre chien refuse de monter dans votre véhicule, demandez-vous quelles sorties vous lui avez proposées ces derniers jours. Etait-ce uniquement pour aller chez le vétérinaire, pour l'emmener sur votre lieu de travail alors que le bruit l'impressionne ou encore était-ce pour qu'il vous suive à votre entraînement de tir à la carabine alors qu'il déteste les pétards ? Bien souvent, la peur de la voiture s'explique par le fait que votre compagnon anticipe ce qui va se passer. En fait, ce n'est pas tant le trajet qui l'inquiète que la suite (les piqûres, le bruit des machines…). Seule solution pour en finir avec sa peur, c'est lui montrer que la voiture peut aussi servir à l'emmener faire des choses très agréables, comme une promenade sur la plage ou en forêt. Cependant, pour cela, vous devez vous y prendre très progressivement.

Première étape : voiture à l'arrêt, faites-le monter pendant quelques minutes et laissez-le descendre quand bon lui semble. Répétez la séance tous les jours pendant une semaine.

Seconde semaine : la voiture étant toujours à l'arrêt, donnez lui quelque chose à manger ou bien, jouez avec lui dans la voiture ou encore, faites-lui un câlin.

Troisième semaine : tandis qu'il est dans le véhicule, mettez le contact et laissez tourner le moteur deux minutes sans bouger.

Quatrième semaine : avancez de 50 mètres, puis 100, puis emmenez-le faire une balade qui va lui plaire. Avec un peu de patience, vous ne devriez plus avoir de problème.

La peur de tout et partout

C'est le cas du chiot qui a été très mal sociabilisé : il n'a ainsi jamais été mis au contact du bruit, des lumières et des humains, de sorte que tout l'effraie. Pour le rééduquer, mieux vaut s'y prendre le plus tôt possible, avant qu'il ne soit devenu adulte. Sortez-le dans la rue, dans les gares, mettez de la musique à la maison… et s'il manifeste sa peur, faites comme si de rien n'était (surtout ne le caressez pas et ne lui parlez pas). Pour les mêmes raisons, mettez-le dans la voiture en rallongeant très progressivement la durée des séances. Habituez très vite votre chiot à la voiture. Dès l'âge de 6-7 semaines, un chiot devrait monter en voiture - ne serait-ce que quelques minutes pour s'y habituer et pour faire des petites promenades.

Lorsque vous ramenez votre chiot à la maison, vers deux  mois, continuez à faire de même et ce, dans un contexte positif : promenades, visites à un ami... jusqu'à ce que la voiture lui soit devenue quelque chose de familier. Ne vous inquiétez pas s'il est un peu malade et s'il vomit les premiers temps. Cela arrive mais, dans la très grande majorité des cas, disparaît en grandissant (sinon votre vétérinaire pourra vous conseiller un traitement préventif avant de prendre la route).

Dr Monique Bourdin / Article réalisé en collaboration avec le magazine 30 Millions d'Amis