Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Comportement

Arrivée d’un enfant : bien préparer son animal (Vidéo)

La naissance d’un enfant est un immense bouleversement... pour les animaux de la maison aussi ! Pour que votre compagnon accueille cet événement avec sérénité, 30millionsdamis.fr fait le point sur le meilleur comportement à adopter.

Prendre en compte la sensibilité de nos compagnons est très important lorsqu’un changement notable se produit dans la famille : un déménagement, un départ en vacances, l’arrivée d’un autre animal, ou celle... d’un bébé. Il faut observer d’éventuels signes avant-coureurs qui indiquent que votre animal - chien ou chat - peut être perturbé par cette future « cohabitation ». Plusieurs difficultés peuvent surgir, et ce avant même l’arrivée du nourrisson. Certains animaux ressentent très tôt le fait que leurs maîtres sont accaparés plus qu’à l’accoutumée et se sentent alors délaissés. L’aménagement de la chambre du bébé - où l’animal n’a en général plus ou pas accès - la présence accrue de la future maman au foyer ou encore un manque d’attention des maîtres envers leur animal sont autant de changements qui influent sur son comportement.

Créer des rituels

L’animal peut alors devenir très demandeur, et chercher à accaparer son maître ou sa maîtresse. Essayez dans la mesure de possible de lui conserver tous les moments d’interaction - séances de jeux, de câlins et de promenade - et de les ritualiser au maximum. Si le temps manque, à vous de définir de nouveaux rituels et d’inculquer à l’animal vos moments de disponibilité, tout en les diminuant progressivement. Votre compagnon sera plus serein en comprenant qu’il reste, quoi qu’il arrive, l’objet de votre attention. Par mimétisme, certaines chiennes font parfois des grossesses nerveuses. Ce dérèglement hormonal peut être soigné rapidement et simplement grâce à une petite visite chez le vétérinaire.

Extrait de l’émission 30 Millions d’Amis du 5/5/2013 - rediffusion

Ne pas stresser l’animal

Chaque maître doit se poser la question suivante : l’animal a-t-il déjà été sociabilisé aux bébés et jeune enfant ? Cela permet en effet d’anticiper certains comportements et même certaines appréhensions. Pour l’animal en effet, l’arrivée du bébé est synonyme de nouvelles odeurs, bruits, habitudes... Surtout, laissez-le sentir les affaires du nouveau-né, de façon naturelle, afin de ne pas augmenter son anxiété. Inutile cependant de le « forcer » à flairer certains objets ; il le fera de lui-même, et à son rythme ! De même, lorsque le bébé arrive, nul besoin d’organiser des présentations. Gardez le même comportement que d’habitude.

La règle d’or : patience et vigilance. Ne forcez pas les choses, c’est au fur et à mesure que votre enfant et votre animal feront connaissance. Plus il se sentira en sécurité, moins il y a aura de risque de comportements agressifs. Mais soyez attentifs : gardez à l’esprit qu’un enfant ne doit jamais rester seul en présence d’un animal, quelle que soit la race ou la taille de celui-ci.

Quelques conseils

Tous les trois mois, pensez à vermifuger votre chien pour éviter les infections pulmonaires du nourrisson et de l’enfant en bas âge. Pour le chat, un élément important est à savoir : un félin porteur de la toxoplasmose - transmissible à la femme enceinte - peut causer des séquelles graves au bébé. La maladie n’atteint que les chats en contact avec la nature, susceptibles d’avoir été contaminés par une proie ingérée. Comme la contamination à l’homme se transmet par les selles de l’animal, il suffit à la femme de ne pas approcher la litière ou d’utiliser des gants pour la nettoyer.

>> L'animal et l’enfant (Vidéo)

Photo : © elessard - Fotolia.com
Vidéo : © 30 Millions d'Amis

Commenter

  1. fleurines 23/05/2013 à 15:34:25

    Bonjour

    excusez moi mais ce si n'a pas de rapport ....Embarassed

    Ce si est pour poser une question:

    je possède un labrador de bientôt 7 ans j'aimerai l'emmener en vacances mais elle est très difficile...

    est ce possible que son comportement change??? 

  2. Zara24 04/05/2013 à 18:17:30

    De bons conseils, comme toujours mais, en plus de bien "préparer" son animal, il serait parfois (voire souvent) nécessaire de bien "préparer" également les maîtres! Car il faut quand même rappeler que, chez l'espèce humaine, les changements notables sont malheureusement, de plus en plus synonymes de manque d'attention, de rejet voire d'abandon d'un animal domestique. Les chiffres le montrent: les abandons montent en flèche durant les grandes vancances et les propriétaires qui ont la dernière "sympathie" de laisser leur animal au refuge plutôt que sur le bord d'une route donnent souvent les mêmes explications: "Nous déménageons", "Nous sommes allergiques" (la connerie les gratte) ou bien, enfin, "La cohabitation bébé ou enfant-animal ne se passe pas bien, Médor est devenu agressif". Je suis bénévole au sein d'un organisme de protection animale et je vois donc des cas concrets. Lorsqu'on adopte un animal, quel qu'il soit, on l'adopte pour sa vie entière. On ne s'en sépare pas au moindre changement. On ne le néglige pas au moindre petit ou grand évènement. Une femme enceinte n'est pas une femme malade ou handicapée: elle peut continuer à nourrir et à sortir son chien (je ne parle pas d'une promenade quotidienne de 3 km, je veux dire simplement, une sortie "besoins", vitale pour son animal). Si elle ne le fait pas, ce n'est pas parce qu'elle ne le peut pas, c'est parce qu'elle ne le veut pas.

     En ce qui concerne les chiens "agressifs" à l'arrivée d'un enfant dans une famille, c'est souvent également lié au comportement des maîtres. Un chien qui continue à vivre sa vie normalement et qui n'est pas mis de côté ne se sentira pas négligé et ne sera donc pas "jaloux". Un animal sociable et affectueux de nature ne devient pas un monstre à l'arrivée d'un enfant. Cela n'existe pas, sauf dans les films d'horreur!

    Il s'agit donc effectivement de préparer son animal mais de comprendre aussi, en tant que maître,  que cet animal en question est arrivé avant l'enfant, qu'on l'a adopté parce qu' on l'aime et qu'on ne doit donc pas le mettre de côté du jour au lendemain. Car lui, il ne comprend pas le changement et il n'est responsable de rien. Un animal bien préparé est, de plus, un animal content de l'arrivée d'un nouveau petit être dans la famille. Il en sera donc beaucoup plus protecteur...