Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Santé

S'occuper de son lapin (Vidéo)

La Fondation 30 Millions d'Amis donne un coup de projecteur sur le lapin et les soins à lui prodiguer. Et rappelle le sort guère enviable de ses cousins d'élevage.

Contrairement à une idée largement répandue, le lapin est un lagomorphe et non un rongeur. A ce titre, il a des besoins très spécifiques et propres à son espèce, mais qui demeurent parfois mal connus. La symbolique autour de cet animal est flatteuse : douceur de vivre, calme et tranquillité, amitié... Tout un programme !

Un animal « interactif »

Ceux qui ont succombé à son charme discret ne cessent de vanter les qualités de cette adorable boule de poils, qui gagne peu à peu sa place dans les foyers français : « C’est le numéro 1 des NAC [Nouveau animaux de Compagnie, NDLR], confirme le Dr Charly Pignon, chargé de consultations au Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire d'Alfort. En tant que vétérinaire, je suis de plus en plus sollicité pour des lapins ». Un succès grandissant pour cet animal dont le comportement n’est pas toujours bien compris par ses maîtres. « Il est très tranquille, silencieux... Et pourtant, il est très interactif avec les humains. La plupart des personnes qui en adoptent un sont ravies de leur choix ! » précise le jeune vétérinaire. Il recommande cet animal à toutes les familles, « à l’exception de celles qui ont des tout-petits, à cause du bruit et de l’agitation ». Au programme, séances de câlins et de jeux, comme avec un chien ou un chat.  

Sus aux idées reçues

© Serg Zastavkin - Fotolia.com

Un merveilleux compagnon donc, qui, pour être parfaitement heureux, a besoin de maîtres attentifs à son environnement. « L’idéal est lui réserver un couloir au calme, sans trop de passage, rappelle le Dr Pignon. Les fils électriques doivent être absents ou du moins hors de sa portée. Il lui faut également une litière, comme pour un chat, et une cage où il puisse se cacher s’il ressent le moindre danger. » Mais contrairement au chat, le lapin doit apprendre à être propre. Il suffit pour cela, dès son arrivée, de ramasser ses excréments et de les placer dans la litière. Le lapin comprendra rapidement ce qu’il doit faire.

Autre point méconnu, son alimentation. « Les maîtres ont tendance à nourrir leur lapin de granulés, comme s’il s’agissait d’un animal d’élevage, indique Charly Pignon. Or l’alimentation du lapin doit être composée à 90 % de foin, qui lui permet d’user correctement ses dents. Ajoutez-y 5 % de verdure et 5 % de granulés - en évitant de préférence les produits bas de gamme - et votre lapin aura une alimentation parfaitement équilibrée. » Et pour qu’il soit en pleine forme, ne pas oublier de lui aménager des plages d’exercices : « Un lapin qui ne bouge pas assez souffrira de calculs urinaires », prévient le spécialiste. A favoriser en particulier au crépuscule, lorsque se déclenchent ses pics d’activité. 

Le triste sort des lapins d’élevage

Mais cet engouement ne doit pas faire oublier ses cousins d’élevage, dit lapins de chair, qui vivent la plupart du temps dans des conditions incompatibles avec leur bien-être. Chaque année en France, ce sont 40 millions de lapins de chair*, soit 2 sur 3, qui sont élevés en batterie. Ils passent leur courte vie – en moyenne 74 jours – dans des cages exigües, au sol grillagé. Selon l’association L214, un tiers des femelles reproductrices meurent chaque année, et un quart des lapins meurent avant d’atteindre l’âge moyen d’abattage.

Dans les élevages de lapins destinés à la fourrure, leur sort n’est guère enviable. La Chine - premier producteur mondial de peaux de lapin - est régulièrement pointée du doigt par les associations de protection animale pour les conditions très cruelles utilisées par son industrie textile. Une réalité très éloignée de l’image d’Epinal associée à cet animal dans l’inconscient collectif. 

*Dossier et données disponibles sur http://www.l214.com/lapins

Photo : © Serg Zastavkin - Fotolia.com

Commenter

  1. Mibrounette 27/09/2012 à 15:11:09

    Les lapins ne sont pas à mettre entre les bras de tout le monde ...en veillissant ils deviennent  fragiles . Bcp de gens prennent des nacs et les laisse enfermer dans leur cage (pas propre ) ça me révolte ! Tous comme ces humains qui se disent aimer les animaux et qui en consomment !! C'est un animal qui demande bcp de temps d'affection car seul il déprime vite . Je rajouterai une dernière chose :D et qu'il ne faut pas hésiter à leur mettre  de la paille de bonne qualité dans leur cage !!!

  2. ilikethepet's16 28/02/2011 à 00:12:16

    Si vous aviez tous vue sur terre les moyen d'abattage des lapins il sont tué avec une telle barbarie!!beaucoup de lapins ne sont pas bien assomé avant que l'on leur tranche la gorge ils reprennent conscience et se vide de leurs sang j'ai vue tout sa mais les gens ferme trop souvent les yeux et ses surement parce que l'on dit loin des yeu loin du coeur qu'il faudrait faire comme les nouveau paquet de cigarette il faudrait mettre une foto du petit lapin de 74 jours qui a vécu dans une cage minuscule et qui a eu une entaillle petite mais profonde (petite sinon sa abime la peau)j'ai vue le lapin se réveiller et gigoter tellement fort il aurait voulue hurler partager sa soufrance coment peut ont dire « avoir causé des souffrances inutiles à un animal » parce qu'il y a des soufrance utile?j'aimerait etre wonderwoman et pouvoir me rendre partout pour sauver les animaux mais quand je regarde autourd de moi peut de gens partage mon avis "il faut bien qu'ont mange ","sa a toujours été comme sa","tu n'a que 15ans crois tu que tu peut sauver tout les animaux de la terre ?" je n'ai que 15 ans ont semble croire que mes cionviction ne sont qu'une crise d'adolescense que les gens espere croire 'passagére" mais la souffrance animal me fait toujours aussi mal. je sais que ces lignes ne changeront pas le monde des cruauté mais j'éspère réèlement qu'elle fera prendre conscience a certaine persone que la jeune génération n'a pas que Lady gaga en tete ou bien les nouveau vétement a la mode Fashion!

  3. dolmia 25/02/2011 à 22:45:56

    je veux bien comprendre que les lapins soient des animaux de consommations, comme les poules pour pondre. mais pourquoi ne pas leur donner dans leur peu de vie qu'ils ont une liberté de mouvement. je serais au gouvernement j'interdirais de détenir des lapins dans des clapiers.

    c'est pour ça que moi j'ai voulu acheter des lapins papillons pour ne pas qu'ils soient manger et aujourd'hui elle vit (car il ne m'en reste qu'une sur les 2) en liberté dans ma pelouse, et tous les soirs je la rentre dans sa cabane en bois, elle et ses petits car elle nous a fait 9 bb, mais 2 ont survécus. je pense qu'ils sont heureux, en tous les cas je n'ai jamais vu un lapin comme la mienne (la mère) on dirait un chat, elle cours vers nous quand elle nous voit pour qu'on la caresse, c'est un amour. 

     si l'animal doit etre manger, il doit etre respecter et vivre dans un milieu naturel.

    delphine 

  4. anonyme 19/02/2011 à 00:38:04

    J'a adoré la manifestaion lors de l'année du lapin en chine de la Peta de les voir faire ça était trés bien.