Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Santé

8 erreurs à ne pas commettre avec votre chat

La liste des erreurs à ne pas commettre avec un chat ! © Pixabay.com

Même si on les aime, on peut parfois nuire ou brusquer sans le vouloir nos chers matous… Avec l’aide de notre vétérinaire Laetitia Barlerin, 30millionsdamis.fr vous dresse la liste de ces choses à ne PAS faire aux chats.

1- Penser qu’il est tellement autonome qu’il n’a besoin que d’une gamelle et d’un toit

Le chat traîne depuis longtemps une réputation d’animal indépendant et opportuniste. Un préjugé qui lui cause du tort car il est souvent plongé dans la solitude… « Opportuniste, il l’est quand il chasse ce qui se présente, mais cela ne veut pas dire qu’il est juste intéressé par le gîte et le couvert chez l’humain ! Il a besoin d’interactions sociales et de présence humaine, sinon il dépérit… ou va se trouver un autre foyer », décrit la vétérinaire Laetitia Barlerin, dans son livre Chats, tout ce qu’ils essaient de nous dire.

Le conseil en + de 30millionsdamis.fr : Il est donc essentiel de s’occuper de votre chat lorsque vous rentrez chez vous. Au programme, séance de caresses ou jeux pendant au moins 15 à 20 minutes !

2- Lui donner seulement 2 repas par jour

Une gamelle matin et soir ? Si c’est certainement le plus pratique pour les maîtres, ce n’est pas forcément le mieux pour nos félins… « Le chat est un grignoteur né et a besoin d’une quinzaine de mini-repas par jour. Dans la nature, il chasse des petites proies et doit en chasser entre 10 et 15 fois par 24 heures pour répondre à ses besoins nutritionnels. Ne lui donner qu’un repas matin et soir le pousse à chasser ou à visiter les gamelles des voisins. » affirme Laetitia Barlerin.

Le conseil en + de 30millionsdamis.fr : On pense à lui offrir en continu une alimentation variée et équilibrée qu’il pourra grignoter lorsqu’il le souhaite. Attention à ne pas chercher non plus à le gaver et à le priver d’activité physique au risque de le rendre obèse !

3- Le punir…

Le chat est un sensible qu’il faut manier avec des pincettes… « Quand vous punissez directement le chat, il associe une émotion négative (la peur, la douleur) au contexte et à l’individu et non à ce qu’il vient de faire. Il va ensuite associer votre venue dans une pièce à quelque chose de très désagréable, vous fuir ou vous agresser si vous vous approchez de lui. » indique-t-elle.

Le conseil en + de 30millionsdamis.fr : Comme pour tous les animaux, la récompense est préférable à l’usage de la punition (friandise, caresses, jeu…). Vous pouvez aussi utiliser un son (son vocal, claquement de mains…) qui va surprendre le chat ou alors utiliser un objet pour qu’il ne l’associe pas à vous : un objet non-dangereux lancé à côté de lui ou encore un vaporisateur à eau.

4- Ne pas le faire vacciner car il ne sort pas

Certains maîtres pensent - à tort- qu’un chat qui ne sort pas est un chat qui ne risque rien ! « Même au chaud à la maison, il n’est pas à l’abri de certaines maladies contagieuses. Comme le typhus, dont le virus, très résistant dans l’environnement, peut être transmis indirectement par le chien de la maison - qui, lui, sort- ou vous. Le chat peut aussi porter en lui depuis son enfance des microbes qui se « réveillent » lors d’une baisse de forme et des défenses immunitaires : c’est le cas du coryza. », précise le livre Chats, tout ce qu’ils essaient de nous dire.

Le conseil en + de 30millionsdamis.fr : On n’oublie donc pas d’emmener son animal chez le vétérinaire pour un suivi régulier même si généralement, pour un chat d’appartement, le protocole vaccinal est généralement allégé : rappels tous les 3 ans environ.

5- Penser qu’il doit se reproduire au moins une fois dans sa vie

« Quelle idée anthropomorphique ! Les chattes et les chats ne souffrent pas de ne pas avoir de descendance : le mâle n’élève jamais ses chatons et la femelle ne sait pas ce qu’est d’en avoir avant sa première portée. Celle-ci n’est ni utile ni nécessaire pour sa santé physique ou morale. Une telle idée reçue favorise la prolifération des chats, les abandons de chatons, les refuges saturés et les euthanasies. Les associations de protection animale peuvent en témoigner ! » déclare Laetitia Barlerin.

Le conseil en + de 30millionsdamis.fr : On prend donc ses précautions le plus rapidement possible pour procéder à la stérilisation de son animal en demandant conseil à son vétérinaire.

6- Lui proposer du lait…

Du lait de vache pour notre matou adoré ? Pas sûr que cela soit une si bonne idée ! « La plupart des chats digèrent mal le lait de vache ou plutôt son lactose, le sucre du lait. Une question de lactase, l’enzyme qui dégrade le lactose : au sevrage, quand le chaton passe d’une alimentation lactée à une alimentation solide, le taux de lactases chute dans le tube digestif. Or, mal digéré, le lait fermente dans l’intestin et provoque ballonnements et diarrhée », nous apprend l’ouvrage.

Le conseil en + de 30millionsdamis.fr : Si vous souhaitez faire plaisir à votre minou, proposez-lui plutôt une friandise adaptée ou une pâtée qu’il adore. Vous pouvez aussi verser un petit peu du jus de la boîte de thon dans sa gamelle d’eau : un vrai régal !

7- Le laisser sortir la nuit

Les chats aiment particulièrement sortir la nuit, car leur instinct de chasseur les pousse à sortir à ce moment-là pour débusquer les petits rongeurs. C’est aussi la nuit qu’ils se métamorphosent en Roméo à la recherche d’une potentielle partenaire ou d’une bagarre ! Malheureusement, « c’est aussi la nuit qu’ont lieu le plus d’accidents mortels de la route. Les voitures roulent plus vite et ne distinguent les félins imprudents dans l’obscurité qu’au dernier moment… », avertit L. Barlerin.

Le conseil en + de 30millionsdamis.fr : On rappelle donc son chat en fin de journée s’il est sorti et on le garde bien au chaud toute la nuit !

8- Ne pas l’éduquer

Eduquer son chien coule de source, mais son chat… c’est moins courant ! Pourtant, il est essentiel de lui apprendre aussi certaines règles pour une cohabitation sereine et harmonieuse. « La première des choses à lui apprendre est à se contrôler et à contrôler sa morsure et ses griffes. On lui apprend à ne pas saccager le canapé, ni les fils électriques, ni les plantes. Et on lui apprend à être un chat sociable et non sauvage en le mettant en contact tôt avec des personnes et des animaux-amis différents », liste la vétérinaire.

Le conseil en + de 30millionsdamis.fr : Et on n’oublie pas que éducation rime avec récompense et non punition ! Laissez à sa disposition un grattoir pour lui permettre de se faire les griffes ainsi que différents jouets pour l’occuper.

En savoir plus :
« Chats, tout ce qu’ils essaient de nous dire » de Laetitia Barlerin
Editions Albin Michel
12,50 €

Voir la fiche de lecture

Commenter

  1. 100 30/10/2018 à 08:59:30

    mes chats vivent jusqu'a 21 ans je les nourris et m'occupe bien . sans conseil des autre chaque animal comme chaque etre humain est à part .

  2. 100 27/10/2018 à 09:27:17

    Petite question suite à cet article : vous indiquez que les chats ne sortant peuvent être vaccinés tous les 3 ans seulement. Est ce un vaccin spécial a durée d'efficacité de 3 ans ou peut on ne pas faire certains rappels annuels du vaccin classique?  Merci de votre avis.