Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

16 chiens sauvés d’un squat insalubre à Aubervilliers (93)

L'un des chiens trouvés dans le squat à Aubervilliers. © Fondation 30 Millions d'Amis

La Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue dans un squat à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, pour secourir 16 chiens d’agents de sécurité détenus dans de très mauvaises conditions.

Un endroit souillé, rempli d’immondices, malodorant, plongé dans l’obscurité. C’est ce qu’a découvert l’enquêteur de la Fondation 30 Millions d’Amis dans l’ancien abattoir de volailles d’Aubervilliers (09/10/2015).

Là, vivaient 16 chiens dans de terribles conditions. Certains étaient attachés par un câble électrique de moins de 50 cm tandis qu’un autre était détenu dans un réduit cadenassé et baigné d’excréments. L’un d’eux était séquestré dans une pièce, dans une cage en fer, et semblait avoir été oublié à son sort depuis plusieurs jours. La plupart étaient enfermés dans des cages de transport sans eau ni nourriture.

Déposés « en pension » dans ce squat en attendant d’être récupérés pour la journée de travail des agents de sécurité, les animaux étaient surveillés par un homme, responsable du lieu, contre rémunération.

Intervenant à la demande de la DDPP* de la Seine-Saint-Denis, la Fondation 30 Millions d’Amis a pu porter secours à ces chiens en détresse. Ces bergers allemands et ces malinois, semblent relativement bien portants, même si plusieurs d’entre eux sont amaigris. Ils sont toutefois traumatisés par leurs conditions de vie : « Un des chiens ne se laisse pas du tout approcher depuis des jours, il est encore sous le choc » témoigne Arnauld Lhomme, enquêteur à la Fondation.

Une plainte pour « sévices graves »

Une procédure est en cours et la Fondation 30 Millions d’Amis a déposé plainte pour « actes de cruauté » et « sévices graves » contre le détenteur du squat et les propriétaires identifiés des chiens.

La Fondation, à qui les chiens ont été confiés provisoirement, les a placés en pension. Certains sont identifiés mais pas tous. Espérons que Volt, Dikson ou encore Indis pourront vite oublier leur terrible vie au sein d’une famille aimante...

* Direction départementale de la protection des populations

Commenter

  1. Gloutchik 30/10/2015 à 02:45:09

    Ces individus ne méritent pas le terme d'agents de sécurité... y'en a assez de ces barbares qui massacrent le métier!

    Propriétaire d'une Malinoise, je suis écoeurée par le sort de ces chiens... 

    Toujours les mêmes qui paient... les chiens! 

    Si les employeurs (sociétés de sécu...) étaient sérieux sur l'embauche... 

    Si des controles étaient effectués sur le terrain par les forces de l'ordre...

    On en serait pas à découvrir ces "squats" de malheureux! 

    30 Millions d'amis, ne pourriez vous pas tenter un renforcement de la loi? Ou une application de celles dèjà existentes?

    Merci pour ces chiens, en espérant que leurs monstres de "propriétaires" ne les remplaceront pas par de nouvelles victimes!

  2. droitsdevivre@gmail.com 25/10/2015 à 09:45:48

    La profession de conducteur de chien est censée être encadrée mais il en est strictement rien hormis les corolles des sociétés sur leur propres site et encore on est le contrôle pour le chien qui lui aussi reçois une rémunération alors allons simple IL FAUT FAIRE CESSER L'EXPLOITATION DES ANIMAUX DANS LE MONDE DU TRAVAIL . Tout est bon au profit et dans tout les domaine alors au lieu que l'état s'acharne à nous faire des lois contre.les.molosses qu'il fasse avant toute chose respecter et appliquer les lois au quels ils ont droit.  Qu'il arrête leur acharnement sur nos chiens catégorisé qu'ils restent censé et après on pourra peut être parler de justice équitable .

  3. alexandre.laage@gmail.com 20/10/2015 à 20:58:45

    Pauline la langue, cette profession est encadré...

    Pour pouvoir effectuer ce métier il faut un titre rncp. La formation comprend 350h obligatoire  avec dressage éthique cœur veto etc. 

    Le contrôle veto est obligatoire une fois ans. Vaccination obligatoire. 

    La permission de travailler est délivrée par un organisme qui s'appel le cnaps. 

    Ne generalisont pas une profession qui tend à se refaire une réputation honorable pour des personnes qui travail en dehors du système sans diplôme ni papier. Je travail en tant qu'agent cyno et j'aime mes chiens. 

    Cordialement 

  4. n.f010998@gmail.com 20/10/2015 à 17:33:10

    Quelle cruauté de voir tout ça, c'est inadmissible.

  5. Ma caille 16/10/2015 à 18:41:03

    Décidément, c'est pas la première fois ni la dernière. Je plains ces pauvres chiens et méprise leurs "maîtres" ce qui est un grand mot pour des êtres malfaisants.

  6. vivianedupre23@gmail.com0 16/10/2015 à 17:39:55

    mais ce n'est pas possible c'est une honte ces chiens travaille  et meme d'autres chiens

    pourquoi les laisser dans un endroit pareil ce n'est pas normal  .pourquoi tant de cruautée.

    que ces gens soit punie sévérement qu'on leurs enlevee le droit d'avoir des animaux

  7. Lovecaline 16/10/2015 à 16:52:05

     

     

    mais bon sang quand allons nous punir enfin ces humains qui n'en sont pas

     

    appliquer severement les lois. ce n'est pas la premiere fois que des agents

    de securite maltraites leurs animaux!!! 

     

  8. pauline.lalangue@gmail.com 16/10/2015 à 16:50:10

    Cette nouvelle ne m'étonne pas. Soyons logiques et clairvoyants : bon nombre d'agents de sécurité occupent ce poste non pas par amour des chiens mais parce qu'ils doivent gagner leur croûte. A plusieurs reprises j'en ai vu négliger leur animal, ne pas leur accorder la moindre attention. En outre, ce business de pension s'explique par de nombreuses situations dont ces deux suivantes : quand ces agents ne veulent pas les avoir chez eux avec les enfants ou quand ils se voient refuser l'animal dans leur logement par le propriétaire / bailleur, ils doivent bien trouver une solution, et la moins chère possible tant qu'à faire !

    Un chien de travail n'est pas un objet, et il est évident qu'il ne suffit pas de l'acheter et de lire un mode d'emploi pour s'en servir. Il est absolument indispensable de restreindre l'accès de cette profession selon des critères bien précis :

    1 / On ne travaille pas avec un animal si on ne l'aime pas. Le profil de ces travailleurs devrait être validé par la centrale canine ou des organismes de la protection animale.

    2 / Il faut absolument exiger des formations avec des éducateurs.

    3 / Un suivi vétérinaire strict doit être mis en place. Pensons à une fréquence de visite chez le vétérinaire élevée (tous les 3 mois par exemple).

    4 / On ne travaille pas avec un animal si on ne peut pas lui offrir des conditions de vie descentes. Le type de logement doit être déterminant, ainsi que la place qu'aura l'animal dans la famille, avec des visites impromptues d'un organisme dédié.

    Est-ce si difficile d'encadrer cette profession ? Non à une Princesse Bis !

    Ce commentaire a tout intérêt à être lu par l'équipe de 30 Millions d'Amis. 30 Millions d'Amis, vous pouvez frapper du poing sur la table avec des idées concrètes !

     

  9. frimousse 16/10/2015 à 16:24:08

    ignoble, impensable une chose pareille ! Il y a longtemps que je dis et redis que les agents de sécurité devraient être davantage surveillé, car souvent quand je regarde leur comportement envers leur chien, je vois bien que quelque chose cloche !! Et quand je regarde le chien, son regard et sa posture en disent long...... j'espère que ces pauvres bêtes malheureuses vont vite reprendre des forces et retrouver une vie tranquille sans peur de l'homme !!!

    Autre chose : c'est trop facile de s'improviser "agent de sécurité", on devrait faire une école spéciale. pour ça, c'est un métier et non un passe-temps au détriment de l'animal !

  10. kenzoamour 16/10/2015 à 16:08:05

    Déjà que je suis contre ces vigiles qui se servent des animaux en cas de violence et vraiment ce genre de cas se sont des o***** !!! on devrait leurs interdire la détention d' animaux !!!!