Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Accidents : saison noire pour les cirques

Photo : © Ekaterina Bykova - Fotolia.com

Alors que la Fondation se bat depuis de nombreuses années contre la présence d’animaux sauvages dans les cirques et leur exploitation cruelle, un argument de taille vient étayer cette position. Il s’agit du cas récent d’un bébé blessé par un dromadaire dans un cirque en Haute-Savoie. La Fondation 30 Millions d’Amis rappelle que les animaux sauvages n’ont pas à être enfermés leur vie durant pour le plaisir de quelques-uns et déplore cet accident qui aurait pu être évité.

La liste des accidents qui se sont produits ces derniers temps dans les cirques français ne cesse de s’allonger. Après une petite fille griffée par un lion à Ouistreham (14) et qui a dû subir une centaine de points de suture, c’est un nourrisson de 4 mois qui a été blessé à la tête par un dromadaire, à Megève (74). Ces deux accidents se sont produits en juillet et en août 2014 dans les ménageries de deux cirques différents, malgré des grilles et des barrières de sécurité censées assurer la sécurité des visiteurs. Si les deux enfants sont désormais hors de danger, ces événements font écho au tragique fait divers de juillet 2013 - le plus grave de ces dernières années en France - au cours duquel un octogénaire avait trouvé la mort, bousculé par un éléphant de cirque à Lizy-sur-Ourcq (77). « Pour ceux qui ne seraient pas sensibles à la détresse de ces animaux sauvages que l’on enferme leur vie durant, l’argument du danger réel qu’ils représentent incitera peut-être les parents à éloigner des cirques leurs enfants qu’ils exposent avec inconscience » précise Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Des animaux sauvages et instinctifs

La France n’est pas le seul pays concerné par ces tristes événements. En Afrique du Sud, un tigre s’est échappé d’un cirque à Johannesburg et a sérieusement blessé un employé de l’établissement (24/8/14). Au Pérou, c’est une institutrice qui a été attaquée, devant ses élèves, par un lion. Le dresseur du cirque l’avait invitée à entrer dans la cage du fauve afin de prouver aux enfants, selon le journal Metronews.fr, « que l’animal n’était pas une menace ». La jeune femme est par miracle hors de danger.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui lutte contre la captivité des animaux sauvages dans les cirques depuis de longues années, rappelle aux visiteurs les dangers que peuvent représenter ces animaux. Malgré la « domestication » dont ils font l’objet - avec des méthodes bien souvent cruelles - et le respect de règles élémentaires de sécurité, ils restent des animaux sauvages et instinctifs. Elevés dans des conditions incompatibles avec les besoins fondamentaux de leur espèce, isolés, enfermés dans des cages exiguës, les lions, tigres, éléphants et autres hippopotames n’ont pas leur place dans ces structures itinérantes.

30millionsdamis.fr a mis en ligne une pétition en faveur de l'interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques.

Commenter

  1. Kolinka 16/01/2015 à 21:54:30

    On devrait enfermer les diecteurs de cirque exploitant des animaux sauvages dans une cage ... en les fouettant quand ils ne font pas ce qu'on veut qu'ils fassent ... Et en les trimballant enfermés dans des cages exigues ... Ils disent qu'ils aiment leurs animaux ? Ce doit pas être réciproque alors ... Bande d'égoistes ...

  2. boubouherbie 14/09/2014 à 18:33:14

    Je suggère seulement que les gens du cirque puissent prendre EXEMPLE sur le CIRQUE DU SOLEIL, qui eux font des spectacles partout dans le monde sans utiliser aucun animal pour leurs spectacles.   Le CIRQUE DU SOLEIL a été fondé au Québec et ils n'ont pas besoin d' Elephants, de Lions, de Tigres, de Chevaux, de Chiens, de Perroquets et de Furets etc...pour faire salle comble.  Etant Québécoise, je suis fière de l'initiative du CIRQUE DU SOLEIL et la marque de commerce de ce cirque, c'est le talent des hommes et femmes qui font parti de la troupe.  Longue vie au CIRQUE DU SOLEIL  et à banir les cirques qui tirent profit des animaux...dont ceux-ci vivent dans des conditions non conforme à leur hygiène et ces animaux auraient une vie bien meilleure dans un environnement stable et adapté à leur mode de vie. Je suis assurée que 30 Millions d'Amis partage mon avis!