Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Evénement

Bo, un chien à la Maison Blanche

Bo, le nouveau pensionnaire à quatre pattes de la Maison Blanche

Comment un toutou peut-il déchaîner à ce point les médias ? Un spécialiste de l'Histoire Américaine livre des éléments de réponse à la Fondation 30 Millions d'Amis.

L'affaire qui tient l'Amérique et le monde en haleine depuis des mois, connait (enfin) son épilogue : Bo, le chien d'eau portugais, nouveau compagnon des habitants de la Maison Blanche, est arrivé sous les vivats d'une foule venue l'accueillir à la Maison Blanche. Comment un toutou – si présidentiel qu'il soit – peut-il déchaîner à ce point les médias de la planète ? Thomas Snegaroff, spécialiste de l'Histoire Américaine livre quelques éléments de réponse à la Fondation 30 Millions d'Amis.

Pour sa présentation à la presse, mardi 14 avril 2009, Bo arborait un collier de grosses fleurs multicolores, de ceux dont on orne les nouveaux arrivants à Hawaï, île dans laquelle le président US Barack Obama a passé une partie de son enfance. Ce chien d'eau portugais au pelage frisé noir, avec le dessous du museau, le plastron et le bout des pattes blancs, est sorti de la Maison Blanche avec toute l'allégresse de ses six mois, difficilement contenue par la laisse au bout de laquelle le tenait Michelle Obama, la First Lady.

Bo entouré de sa nouvelle familleIl faut dire, cela fait bientôt neuf mois que chacun y allait de son pronostic pour imaginer à quoi ressemblerait le futur compagnon des deux fillettes du Président américain, Malia (10 ans) et Sasha (7 ans). Après avoir respecté un processus rigoureux – qui passait par la tentative d'adoption dans un refuge – et le choix d'une race à laquelle l'aînée des deux soeurs ne serait pas allergique, c'est finalement sur Bo que les coeurs de la famille Obama se sont arrêtés.
Certes, il ne vient pas du premier chenil du coin de la rue... C'est un cadeau du célèbre sénateur démocrate du Massachusetts, Edward Ted Kennedy, frère de John Fitzgerald Kennedy, le président assassiné en 1963 et un proche de l'actuelle famille présidentielle et propriétaire reconnu de chien d'eau portugais. Les deux fillettes Obama ont choisi le prénom de "Bo" comme celui du chat de leurs cousins.

Suite à la bronca médiatique suscitée par l'arrivée de ce chiot sous le toit de la Maison Blanche, la Fondation 30 Millions d'Amis a demandé des explications à Thomas Snegaroff, historien spécialiste de l'Amérique du Nord.

Thomas Snegaroff historien spécialiste des Etats-UnisFondation 30 Millions d'Amis : Pourquoi un tel engouement des médias autour de cet animal ?
Thomas Snegaroff :
Historiquement, les chiens présidentiels ont toujours eu droit à ce genre de déferlement médiatique, ce n'est pas une nouveauté en Amérique. Il suffit de se souvenir de Sala, le chien de Roosevelt qui accompagnait son maître dans tous ses déplacement. C'est un moyen d'entrer aussi un peu mieux dans l'intimité du Président de la première puissance mondiale. En particulier du Président Obama qui est assez peu connu, attendu qu'il n'est sorti de l'ombre qu'en 2005 lors de son accession au poste de sénateur de l'Illinois. Cela participe aussi d'une "pipolisation" des politiques nord-américains, fort courante du reste.

F30MA : Pourquoi est-ce si important pour les résidents de la Maison Blanche d'avoir un chien ?
Thomas Snegaroff :
Pour le coup, c'est un peu Barack Obama qui s'est pris à son propre piège en évoquant une promesse faite à ses deux filles. Promesse familiale qui s'est peu à peu transformée dans les colonnes de la presse américaine en une forme de promesse électorale. Il l'avait évoqué durant sa campagne, puis le soir même de l'élection lors de son premier discours et dans sa première conférence de presse aussi. Ce chien devait d'ailleurs lui "ressembler", ce devait être "un croisement comme [lui]" avait-il dit. C'est finalement un chien auquel sa fille ne sera pas allergique qui aura ses faveurs.

F30MA : L'arrivée de Bo chez les Obama ne leur permet-il pas aussi d'apparaître comme une famille américaine classique ?
Thomas Snegaroff :
Effectivement. La famille américaine parfaite c'est une femme, deux enfants et... un chien ! L'Amérique des chiens n'étant pas forcément l'Amérique des chats : on se souvient que lorsque Bill Clinton avait adopté un chien au cours de son second mandat, c'était justement pour ce rapprocher de cette Amérique canine plus rurale que celle des félins. Et puis c'est une tradition. Beaucoup de Présidents américains se sont vus offrir un chien parmi lesquels celui offert par le Président soviétique Khrouchtchev à John Kennedy.

F30MA : Le chien de la Maison Blanche a-t-il un rôle d'ambassadeur ?
Thomas Snegaroff :
On ne peut tout de même pas aller jusque là. Même si certains sont allés jusqu'à prétendre que le chien soviétique offert aux Kennedy était un chien "espion". Le compagnon de Gérald Ford aboyait sur ordre (de son maître) pour signifier qu'une réunion devait prendre fin. Le Président aurait ainsi usé plusieurs fois de ce stratagème pour abréger d'ennuyeuses entrevues ... En revanche cet animal peut devenir un personnage à fort quotient de sympathie. Le chien des Bush avait sa propre page sur le site Internet de la Maison Blanche. Peut-être Bo en aura-t-il une aussi !

Pour plus d'informations sur l'histoire des animaux de la Maison Blanche, cliquer ici...

Pour plus d'informations sur les chiens d'eau portugais, cliquer ici...

Commenter

  1. alainhoye@orange.fr 21/04/2009 à 11:37:41

    Il est trop mignon Wink

  2. Sue 19/04/2009 à 18:03:56

    Dommage que le toutou de la famille OBAMA n'ait pas été adopté "au chenil du coin de la rue" !

    Il ne faut pas perdre de vue que OBAMA avait, lors de sa campagne électorale, promis à une asso de protection des animaux américaine d'adopter un chien...

  3. chypie2B 18/04/2009 à 09:15:30

    Ce chien est vraiment trop mignon éspèrons qu'il se plaira à la maison blanche!Wink

  4. gamin51 16/04/2009 à 18:55:17

    Bravo pour le choix du chien , sympa d'avoir tenu parole et de respecter la tradition.

  5. Juju-fox 16/04/2009 à 18:15:08

    Et encore des chiens qui vont être abandonné par leur maître grâce au fameux "Obama a ce chien je dois l'avoir" !!! N'importe quoi la presse aussi !