Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Evénement

Les animaux nocturnes au centre d’une exposition à Paris

Des chouettes hulotte. Photo : © François-Gilles Grandin / MNHN

Terrifiante pour les uns ou fascinante pour les autres, la nuit est pour de nombreuses espèces animales un moment privilégié. C’est le thème d’une exposition passionnante à voir jusqu'au 3 novembre 2014, au Jardin des Plantes de Paris.

Les animaux dorment-ils ? Rêvent-ils ? Quel est leur cycle de sommeil ? Ont-ils des positions favorites ? Que se passet-il la nuit dans la nature ? Le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris explore cette année le monde de la nuit sous tous ses aspects : astronomie, biologie, éthologie, physiologie, anthropologie, neurologie... Le site 30millionsdamis.fr s’est plus particulièrement penché sur la vie animale nocturne : dans une forêt fictive, habitée par 250 spécimens d’animaux du monde entier et couvrant toute la diversité des espèces, les visiteurs déambulent et partent à la découverte de ce monde à la fois poétique et mystérieux. « La nuit véhicule beaucoup d’idées préconçues, explique Sophie Grisolia, l’une des trois conceptrices de l’exposition. L’objectif est de montrer que de nombreuses espèces vivent, se nourrissent et communiquent la nuit sans que nous nous en apercevions ».

Ultrasons et discrétion

Tout au long de la déambulation, quatre espaces dotés de dispositifs interactifs, sonores, olfactifs et multimédias, dévoilent les différentes stratégies et adaptations à la vie nocturne. « Les femelles vers luisants fabriquent de la lumière pour se manifester auprès des mâles, poursuit Sophie Grisolia. Les mâles souris émettent des ultrasons inaudibles pour les chats, afin de ne pas se faire repérer ». A chaque espèce sa méthode pour se débrouiller dans le noir, le plus discrètement possible pour ne pas attirer les prédateurs. « Ce sont des animaux qui se caractérisent par un pelage ou un plumage sombre afin de ne pas se faire remarquer la journée, lorsqu’ils se reposent » précise la jeune femme.

Pour mieux comprendre ces différents mécanismes, des conférences, des débats, des projections de films, des animations et ateliers pour les familles et les enfants sont également organisés. Sur des silhouettes d’arbres de 3 à 4 mètres de hauteur, les spécimens sont placés au sol ou perchés, selon leur mode de vie. « L’exposition présente aussi bien des espèces de nos contrées - comme le crapaud, la taupe ou la chouette hulotte - que celles plus lointaines, comme les espèces de marsupiaux, dont grande majorité est nocturne » poursuit la muséologue.

Danger des pollutions lumineuses

Si les animaux montrent, comme à leur habitude, d’exceptionnelles facultés d’adaptation, l’homme ne leur facilite guère la tâche. « La lumière artificielle, comme celle des lampadaires en ville, donne des fausses informations aux animaux, explique Sophie Grisolia. Elle perturbe leur horloge biologique interne et ils confondent le jour et la nuit, l’hiver et l’été… Cela peut avoir de graves conséquences sur leur cycle de reproduction ». Des insectes, à l’instar de certains papillons, sont irrésistiblement attirés par la lumière artificielle, autour de laquelle ils tournent et s’épuisent des heures durant. « Cela leur fait penser à la lumière de la lune, qui leur sert de repère » explique la muséologue.

Pour réduire les effets nocifs des pollutions lumineuses sur la faune et la flore, l’exposition livre différents conseils. « Il suffit d’utiliser les ampoules moins puissantes, ou tout simplement d’éteindre la lumière » précise la jeune femme. Des réflexes qui, en plus de préserver la biodiversité, permettent de faire des économies d’énergie. Programme détaillé sur le site jardindesplantes.net et dans les programmes quadrimestriels téléchargeables sur mnhn.fr.

Infos pratiques

Exposition « Nuit »
Jusqu’au 3 novembre 2014 au Jardin des Plantes
Grande Galerie de l'Evolution, 75005 Paris
Horaires : tous les jours de 10 h à 18 h, sauf le mardi
Dernier accès aux caisses 45 min. avant la fermeture
Plus de renseignements sur le site du 
Jardin des Plantes 
Voir la bande-annonce de l'expo