Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

Neuf poneys pris en charge par la Fondation

Neuf poneys pris en charge par la Fondation

Photo : © Chem

Des équidés en détresse ont été saisis, sur décision administrative et à titre conservatoire, dans la Meuse. La Fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte pour abandon à l’encontre du propriétaire. Une enquête a été ouverte par le parquet de Verdun (55).

Les services de la DDPP* de la Meuse et les gendarmes des communes de Stenay et de Montmédy ont procédé à la saisie de neufs poneys de race Welsh (18/3/14). Cette opération, ordonnée par arrêté préfectoral à titre conservatoire, a nécessité l’intervention de la Fondation 30 Millions d’Amis qui a assuré la prise en charge et l’acheminement des poneys vers des pensions de la région, en partenariat avec le Centre d’Hébergement pour Equidés Maltraités (CHEM).

Animaux livrés à eux-mêmes

Les autorités vétérinaires enquêtaient depuis deux ans sur les conditions de vie de ces équidés. Une mise en demeure avait été adressée au propriétaire par la DDPP au printemps 2013 afin d’améliorer les conditions de vie des animaux, mais aucun changement n’a été réalisé depuis. Des poneys auraient même disparu après ce premier avertissement. Un étalon vivait enfermé dans un box de 9 m² dont le sol était recouvert d’objets contondants. Sur un petit terrain dépourvu d’herbe, huit poneys, dont trois poulains nés en 2013, vivaient sans abri, sans fourrage et sans eau.

Sur le sol, de nombreux déchets et objets dangereux - débris de verre et ferraille - auraient pu occasionner de graves blessures aux animaux. L’une des femelles était gestante. Les poneys commençaient à montrer des signes de maigreur et aucun d’entre eux n’étaient ni vaccinés, ni identifiés correctement, en dépit de la réglementation en vigueur.

Autre affaire de mauvais traitements

Le propriétaire des animaux a fait l’objet d’une plainte pour mauvais traitements. Il est par ailleurs mis en cause pour des faits similaires dans une autre affaire qui sera jugée en appel par le tribunal de grande instance de Verdun le 9 avril 2014.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’est constituée partie civile, demandera la confiscation définitive des animaux à son profit. Ils sont actuellement hébergés, soignés et nourris dans des pensions.

*Direction Départementale de la Protection des Populations

Commenter

  1. BébéChien 21/03/2014 à 10:20:09

    ça me donne la chaire de poule toutes ces horreurs... Je ne comprends pas ce genre de personnage... Pauvres animaux qui n'ont rien demandés...

  2. chatchien 20/03/2014 à 23:08:04

    C'est sur les services vétérinaires sont tout simplement NULS et incompétents,de plus le gars est un récidiviste bien de voir que ce Pays tolére les criminels comme ça en liberté.

  3. kenzoamour 20/03/2014 à 14:25:53

    Tout ce temps !! les animaux ont eu le temps de souffrir !! le propriétaire sera jugé sur deux affaires ? bravo ! la justice a tout intérêt de punir sévèrement cet individu !!!! Je suis vraiment révoltée de lire chaque jour des actes de maltraitances envers les animaux ....

  4. alchimiste 19/03/2014 à 22:16:25

    comment faire pour que ces gens soient punis par le retrait de leurs animaux avant que la justice n'entre en jeux ? le doute ne devrait pas avoir sa place dans de tels cas 

    2ans !!! c'est honteux !

    les gens sont si indifférents aux autres et surement encore plus aux animaux ! que de questions ! combien d'entre eux sont régulièrement vus par un vétérinaire ??? 

  5. chantal66 19/03/2014 à 17:12:33

    2 ans d'enquête?? Un avis au printemps 2013??

    Je constate que les services vétérinaires français ne sont pas plus rapides que les belges!