Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

La Fondation 30 Millions d'Amis invitée à s'exprimer au Sénat

La Fondation 30 Millions d'Amis invitée à s'exprimer au Sénat

Photo : © gianliguori - Fotolia.com

Le 7 février 2014, Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, interviendra dans le cadre du colloque « Nous et l’Animal » organisé par Ecolo-Ethik, think tank* pour l’innovation écologique. L’occasion de revenir sur la nécessaire évolution du statut juridique de l’animal, l’un des grands combats de la Fondation.

« Nous et l'Animal » : c’est le thème du colloque qui se tiendra le vendredi 7 février 2014 au Sénat, au Palais du Luxembourg à Paris. Organisé par Ecolo-Ethik - groupe de réflexion coprésidé par Chantal Jouanno, sénatrice et ancienne secrétaire d'État chargée de l'Écologie et Laurence Vichnievsky, magistrate - cet événement présentera les conclusions des tables rondes et auditions qui ont réuni pendant plusieurs mois près de 80 experts (dont la Fondation 30 Millions d’Amis) sur la place des animaux dans l’éducation, le droit, l’économie ou la science. Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, s’exprimera sur la question - très actuelle - du statut juridique de l’animal. Parmi les invités à ce colloque, les philosophes Elisabeth de Fontenay et Florence Burgat, le psychiatre et éthologue Boris Cyrulnik et le professeur de droit Jean-Pierre Marguénaud, tous signataires du manifeste demandant que les animaux soient reconnus comme des êtres « vivants et sensibles » dans le Code civil.

Engagement de François Hollande

Si des textes européens et le Code rural reconnaissent le caractère « sensible » de l’animal et le Code pénal réprime toute forme de maltraitance à leur égard, le Code civil français, lui, considère encore l’animal comme un « bien meuble » (article 528, NDLR), l’assimilant, de fait, à une chose inanimée. Une aberration pour les défenseurs des animaux, qui réclament une réforme de ce statut, mais également pour bon nombre de nos concitoyens. Une pétition, lancée sur 30millionsdamis.fr, a réuni en l’espace de quelques mois plus de 500 000 signatures. Selon un sondage**, 9 Français sur 10 se déclarent favorables à une modification du Code civil sur cette question, tandis que 7 Français sur 10 considèrent qu’il est important qu’un débat public ait lieu sur le sujet. La révision du statut juridique de l’animal était par ailleurs l’un des engagements de François Hollande avant l’élection présidentielle de mai 2012. Interrogé par la Fondation 30 Millions d’Amis, le candidat socialiste avait déclaré être favorable à « une distinction entre l’animal et les choses, comme en Allemagne ».

Vers une nouvelle proposition de loi

L’objectif de ce colloque est de voir élaborer une proposition de loi globale qui permettrait de tenir compte des avancées des connaissances scientifiques et sociétales. Présenté devant les représentants du monde agricole, industriel, syndical, associatif, scientifique, universitaire et politique, ce rapport « devra marquer une nouvelle étape dans la reconnaissance du rôle important que joue l’animal dans la société française, et ainsi soutenir un nouvel élan des actions de l’Union européenne sur le bien-être animal » indique Ecolo-Ethik.

Créé en 2013, Ecolo-Ethik rassemble des personnalités telles que Jane Goodall, Yann Arthus-Bertrand ou encore Matthieu Ricard. En savoir plus sur le site d'Ecolo-Ethik

*Groupe de réflexion
**Enquête IFOP pour la Fondation 30 Millions d’Amis réalisée du 29 au 31 octobre 2013 auprès d’un échantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus - méthode des quotas