Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

La Fondation aux côtés des singes laineux d'Amazonie (Vidéo)

Au Pérou, une association se bat pour préserver l’incroyable écosystème amazonien. Une nouvelle aide financière de 1 500 euros allouée par la Fondation 30 Millions d’Amis sera utilisée pour la sauvegarde des singes laineux, une espèce particulièrement menacée.

Fondée en 1997 par Hélène Collongues, l’association Ikamapérou - qui signifie « la forêt là-bas » en langue Jivaro - agit pour la protection de la faune de l’Amazonie péruvienne et la préservation de son habitat. La tâche est rude : dans cette région, de nombreuses espèces sont menacées, à l’instar du singe laineux, du titi des Andes ou de l’atèle, autrement appelé singe araignée. A l’origine de ce triste constat, la destruction des habitats naturels, le trafic d’animaux, et le peu de moyens dont disposent les autorités et réserves naturelles locales pour protéger les primates.

 

Un millier d’espèces endémiques

Ikamapérou a donc fondé deux sanctuaires pour sauvegarder ce patrimoine, considéré comme l’un des plus riches au monde. L’un est situé dans la vallée de l’Alto Mayo, tandis que l’autre est implanté dans le bassin de l’Amazone : « Ce sont des zones où vivent plus d’un millier d’espèces endémiques (que l’on ne trouve que dans cette zone, NDLR), précise Hélène Collongues. Et où le taux de déforestation est l’un des plus élevés du pays. » Une situation d’extrême urgence qui a conduit la Française à aménager ces centres de sauvegarde où vivent des primates, mais aussi des reptiles menacés de disparition.

Les deux sites accueillent également des spécimens victimes de trafic, pour les réintroduire en milieu naturel. Un véritable fléau entretenu par des pratiques locales : « Les singes laineux sont considérés comme du gibier et sont chassés à très grande échelle, explique Hélène Collongues. Et les particuliers adoptent des singes comme des animaux de compagnie. » Des pratiques encouragées par une impunité quasi totale, bien qu’elles soient illégales.

 

De nombreuses espèces sont menacées, à l’instar du singe laineux, du titi des Andes ou de l’atèle, ou singe araignée.

Changer les mentalités locales

Des actions sont donc menées auprès de la population par l’association. « Nous diffusons des messages à la radio, ainsi que des spots télévisés où nous avertissons le grand public des dangers de la consommation de la viande de brousse et la détention d’animaux sauvages, notamment pour la santé » précise Hélène Collongues. Une trentaine de familles péruviennes reçoivent une formation pour apprendre l’artisanat si elles s’engagent à ne plus chasser d’espèces menacées. Et les autorités ne sont pas oubliées : l’association leur fournit du matériel - des cages et des gants par exemple - pour qu’elles puissent confisquer en toute sécurité les animaux victimes du trafic.

La Fondation 30 Millions d’Amis - qui aide l'association grâce à un partenariat avec le restaurant Rainforest Café, à Disneyland Paris, depuis 2011 - renouvelle son soutien financier à hauteur de 1 500 euros.

En savoir plus sur le site d’Ikamapérou

Connaître les aides de la Fondation à l’étranger

Photo : © Ikamapérou
Vidéo : © 30 Millions d’Amis