Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Suisse : des articles en peau de chat toujours commercialisés ?

La fourrure de chat, toujours commercialisée en Suisse ?

Photo : © Fondation 30 Millions d’Amis

Malgré la réglementation en vigueur - obtenue notamment par la Fondation 30 Millions d'Amis en 2008 - les interdisant, les produits dérivés à base de fourrure de chat continueraient d’être vendus dans la Confédération helvétique, selon plusieurs associations.

Dans un communiqué repris par différents médias, le Conseil d'Etat suisse rappelle la sanction encourue par les tanneurs qui poursuivraient le commerce et l'exportation des peaux de félidés, pourtant interdits dans le pays (30/05/2013). Bien que la vente de peaux de chat soit proscrite depuis 2008, l’interdiction n’est entrée en vigueur qu’au 1er janvier 2013. Un délai qui aurait permis à ce commerce de perdurer en toute impunité sur le territoire helvète : « Certains tanneurs en ont profité pour écouler leurs stocks » dénonce Luc Barthassat, conseiller national (Parti démocrate-chrétien) et auteur de la motion adoptée en 2008.

« Plaque tournante d’un trafic »

Car nul besoin d’aller jusqu’en Chine pour trouver des peaux de chats. La Suisse compterait toujours, selon les associations locales de protection animale, un circuit quasi officiel de ce type de produits. Ces associations de protection animale ont déposé de nombreuses plaintes, poussant Luc Barthassat à interpeller le Conseil fédéral : « Il fallait que les autorités remettent les pendules à l’heure, poursuit-il. La Suisse ne peut pas être le seul pays en Europe à commercialiser des produits à base de peaux de chats, ni devenir une plaque tournante d’un trafic très actif en Asie ».

En conséquence, il a été décrété que « quiconque enfreint intentionnellement cette interdiction est puni d’une amende de 20 000 francs suisses (16 000 euros, NDLR) au plus. Si l’auteur agit par négligence, l’amende peut s’élever à 10 000 francs suisses (8 000 euros, NDLR) ». Des amendes lourdes pour dissuader les tanneurs de continuer ces pratiques. « Les vieilles croyances perdurent, explique le conseiller national. Certaines personnes pensent encore que les peaux de chats permettent de soigner l’arthrose. »

Un scandale révélé par la Fondation

En 2005, la Fondation 30 Millions d’Amis était parvenue à acheter dans un commerce parisien plusieurs vestes qui, après analyse à l'école Nationale Vétérinaire de Toulouse, se sont révélées être confectionnées à partir de peaux de chats domestiques. L’année suivante, l'arrêté du 13 janvier 2006 interdisant l'introduction, l'importation et la commercialisation en France, de peaux de chiens et de chats, était voté par les députés.

En 2007, une enquête réalisée en caméra cachée menée par la Fondation avait  permis de révéler l’existence formelle d’une production franco-française de peau de chat malgré la législation existante, ainsi que d’un commerce de fourrures de chats sur le territoire suisse. Cette même année, Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, remettait à Madame Calmy-Rey, alors Présidente de la Confédération Suisse, 120 000 signatures d’une pétition demandant l’interdiction de cet odieux commerce. En Europe, une réglementation communautaire entrait en vigueur un an plus tard, en 2008.

>> Lire le dossier complet sur le commerce de fourrure en peaux de chats

Commenter

  1. launiko 10/02/2015 à 23:56:19

    Sa me donne mal au coeur n'acheter pas de fourure meme si on vous dit que c'est une fausse!

    On ne c'est jamais!

  2. louve687 24/06/2013 à 20:24:57

    Que dire de tout ça facile le nerf de la guerre l'ARGENT.

  3. Freenchy.Wisdom 21/06/2013 à 17:34:29

    Utiliser des animaux domestiques pour faire de la fourrure... Comme si on ne tuait déjà pas assez d'animaux pour faire cette fourrure inutile.. La c....... humaine poussée par l'envie obcessionelle de se faire de l'argent -_-

  4. chatchien 18/06/2013 à 01:59:09

    que l'ont fasse la peau à ces tanneurs imbéciles,à quand des actions massives toujours pas faites.

    A quoi servent les associations qui dénoncent mais ne font rien de concret.