Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

1ère pétition franco-espagnole pour sauver l’ours de Pyrénées

Première pétition franco-espagnole pour sauver l’ours de Pyrénées

Photo : © ONCFS Equipe ours - Réseau ours brun

Les associations de défense de l'ours lancent une pétition pour demander le renforcement des populations de plantigrades dans le massif pyrénéen. Une initiative relayée par 30millionsdamis.fr.

La protection des animaux n’a pas de frontière. C’est de ce constat qu’est née l’idée d’une nouvelle pétition lancée le 16 mai dernier par 19 associations françaises et 10 espagnoles, regroupées sous la bannière du « Collectif Ours Pyrénées », qui lutte pour le renforcement de la présence de l’animal dans cette région : « L’idée germait depuis longtemps dans l’esprit des pro-ours, explique Aurélia Puerta, chargée de mission auprès de l’association Ferus. Son objectif est de faire bouger les choses ! » Car au-delà des polémiques suscitées par l’ours, celui-ci n’a bénéficié d’aucun lâcher depuis 2007.

Non-pérennité de l’espèce

Si la population de l’ursidé est stable - on l’estime à 22 individus - elle n’est pas suffisante pour permettre le maintien durable de l’espèce sur le massif pyrénéen. « On distingue deux noyaux, précise Aurélia Puerta. Celui des Pyrénées centrales, qui compte 20 spécimens, et qui ne dispose que d’un seul mâle. Et celui des Pyrénées occidentales, composé de deux individus - mâles qui plus est - et qui est au bord de l’extinction alors qu’il couvre la moitié de l’aire de répartition pyrénéenne ». Les conditions ne sont donc par réunies pour assurer la pérennité de l’espèce.

Sans compter le manque de diversité génétique : « L’unique mâle slovène du premier noyau s’est reproduit avec ses descendants, c’est donc le père, voire le grand-père de la plupart, si ce n'est de tous les oursons nés dans le massif depuis son arrivée » explique la jeune femme.

La France mise en demeure

La pétition réclame une meilleure protection juridique de l'ours brun en France et en Espagne, et des mesures efficaces qui favorisent la cohabitation, la prévention et la compensation des dommages à l'élevage pyrénéen : « Dans les deux pays, les blocages sont identiques, analyse Aurélia Puerta. Bien que l’ours soit très populaire, les éleveurs et les lobbies continuent à faire pression sur les élus ». Cette initiative intervient en effet quelques mois après la décision du gouvernement de ne pas lâcher d'ours supplémentaires dans les Pyrénées dans l'immédiat (30/1/2013), bien que le Parlement européen rappelle régulièrement le gouvernement français à ses obligations.

Les signatures seront remises au président de la République Française, au Premier ministre d’Espagne et aux Présidents des gouvernements régionaux de Navarre, Aragon et Catalogne. 

La pétition est disponible - en  français, espagnol, catalan, italien, anglais et allemand - sur Internet. Elle compte à ce jour plus de 18 000 signatures.

Commenter

  1. 30-millions-d' amis 19/06/2013 à 12:51:12

    Bonjour, super cette pétition ! Même si il manque beaucoup de personnes pour achever celle-ci. Elle est très efficace pour la mobilisation des Ours des Pyrénnées.

    Cordialement,

    Grande admiratrice de 30 millions d'amis.