Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Un couple d’aigles filmé 24 heures sur 24

Un couple d’aigles filmé 24 heures sur 24

Pour mieux connaître une espèce d’aigle menacée de disparition, des chercheurs ont placé des caméras dans des forêts de l’archipel philippin, en Asie. Une initiative dont l’intérêt scientifique, mais aussi pédagogique, a éveillé la curiosité de 30millionsdamis.fr.

Pour mieux connaître une espèce d’aigle menacée de disparition, des chercheurs ont placé des caméras dans des forêts de l’archipel philippin, en Asie. Une initiative dont l’intérêt scientifique, mais aussi pédagogique, a éveillé la curiosité de 30millionsdamis.fr.

Un couple d’aigles filmé 24 heures sur 24C’est une technique de plus en plus utilisée pour observer les espèces sauvages dans leur milieu naturel sans leur causer le moindre dérangement : installer des webcams au plus près des animaux et suivre, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, leur vie quotidienne, leurs moeurs et leur intimité. C’est à Davao qu’un couple d’aigles des Philippines peut donc être suivi depuis le mois de février 2013. Ces oiseaux, qui font partie d’un programme de sauvetage de l’espèce - et donc maintenus en captivité dans un milieu identique à leur habitat naturel - passionnent les internautes avides de connaissances ornithologiques.

Aigle géant

L’aigle des Philippines est en effet mal connu. Devenu extrêmement rare du fait des nombreuses menaces qui pèsent sur sa population - déforestation, chasse et pesticides utilisés en agriculture - il est aujourd’hui au coeur des préoccupations de la Philippine Eagle Foundation (PEA), une structure ayant mis en place un programme de naissances à Davao. Cette ville - la plus grande du pays et dont la superficie est constituée pour moitié de forêts et de marécages - est en effet le seul lieu où se rencontre ce rapace majestueux, qui peut mesurer jusqu’à 2,50 mètres d’envergure et peser près de 8 kg. Le processus de reproduction se déroule généralement en novembre ou décembre ; un oeuf unique est pondu un mois plus tard et est couvé environ 3 mois. Le jeune aiglon passera 22 semaines dans le nid, entouré de ses parents. Puis, à 17 mois, il prendra son envol à la recherche de son propre territoire.

En danger d’extinction

L’expérience menée par la PEA consiste à suivre cette période de gestation puis de l’éclosion de l’œuf, ainsi que la croissance de l'aiglon. Or un couple adulte ne pond qu’un oeuf tous les deux ans, rendant le renouvellement des populations déjà fragilisés par d’autres facteurs, plus qu’insuffisant. Pour Rolando Pinsoy, porte-parole de la PEA, cité par l’AFP, « cette étude permettra à chacun d'en savoir plus sur cette espèce et de comprendre pourquoi nous devons la sauver ». L’aigle de Philippines est considéré comme « en danger critique d'extinction » par l’IUCN*, qui estime le nombre d’adultes à moins de 250 couples. 36 aigles vivent actuellement au sanctuaire de la Philippine Eagle Foundation.

A découvrir sur le site Ustream 

En savoir plus sur le site de la Philippine Eagle Foundation

*Union internationale pour la conservation de la nature

Photo : © DR