Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Le vol de l'aigle Sherkan (Vidéo)

Le parc animalier des Aigles du Léman (74) vient de passer les 48 heures les plus longues de sont histoire. Sherkan, l'aigle star du parc a mystérieusement disparu dans la nuit du 27 au 28 janvier 2009 avant d'être miraculeusement retrouvé le lendemain dans l'après-midi. Ce pygargue à tête blanche de 15 ans - symbole des Etats-Unis - avait participé deux fois à l'émission 30 Millions d'Amis. Une fin heureuse rendue possible par la grande mobilisation des amis des animaux.

Le parc animalier des Aigles du Léman (74) vient de passer les 48 heures les plus longues de sont histoire. Sherkan, l'aigle star du parc a mystérieusement disparu dans la nuit du 27 au 28 janvier 2009 avant d'être miraculeusement retrouvé le lendemain dans l'après-midi. Ce pygargue à tête blanche de 15 ans - symbole des Etats-Unis - avait participé deux fois à l'émission 30 Millions d'Amis. Une fin heureuse rendue possible par la grande mobilisation des amis des animaux.


Jacques-Olivier Travers et Sherkan

Cela faisait plus de deux jours que l'information tournait en boucle sur les radios locales du département de Haute-Savoie, reprise sur les sites Internet de plusieurs associations de défense animale de la région : Sherkan, l'aigle vedette du parc animalier des Aigles du Léman a été volé... Et depuis deux jours, son maître fauconnier Jacques-Olivier Travers vivait un véritable cauchemar. Prévenue parmi les premiers, la Fondation 30 Millions d'Amis a activé son réseau pour retrouver l'oiseau. Selon la gendarmerie et le personnel du parc, un groupe d'inconnus aurait pénétré par l'arrière du parc dans la nuit du 27 au 28 janvier, et sans hésiter, aurait ouvert la cage du rapace, s'en serait emparé avant de prendre la poudre d'escampette. Au petit matin, le fauconnier découvre une cage vide. Lui et l'oiseau de 15 ans né en captivité vivent cote à cote depuis plus de deux ans et c'est une véritable relation d'amitié et de respect qui s'est tissée entre eux.

La gendarmerie est sur le qui-vive, une enquête est lancée. Plusieurs pistes sont suivies. Partout, les habitants se mobilisent. C'est finalement Eric Hannapp, un habitant de Larringues (74) qui va retrouver l'oiseau. Alors qu'il retourne travailler après sa pause déjeuner, il longe le mur d'une ancienne maison abandonnée du côté de Sciez (74). Arrivé au niveau du portail, il aperçoit dans la cour de celle-ci, un immense tas de plumes ébouriffées en mouvement. "Pas possible..." murmure Eric sans quitter du regard l'animal qui sautille dans la cour. Intrigué, il arrête son véhicule et regarde plus attentivement. Comme tous les habitants du coin il sait que l'oiseau vedette du parc animalier des Aigles du Léman a été volé. Eric descend de sa voiture et attrape une vieille couverture dans son coffre. Il franchi le portail avec sa couverture sous le bras et avance vers le rapace terrorisé. L'oiseau affolé tente de fuir, mais l'homme lui jette la couverture dessus et l'emprisonne dans le tissu, utilisant la même méthode que s'il s'était agit d'un merle... La seule différence, c'est que le "merle" Sherkan pèse 4 kilos, mesure 90 centimètres de haut, fait la bagatelle de 2,5 mètres d'envergure et laisse apparaître des serres et un bec impressionnants.

"Il a eu un sacré culot commentera Jacques-Olivier Travers. Ce n'est tout de même pas tous les jours qu'on ramasse un aigle dans une cour !" Eric lui, s'est contenté de mettre rapidement sa trouvaille dans son coffre et de foncer vers le parc où il a déposé son précieux paquet dans les bras du maître fauconnier éberlué. "Un gars simple, adorable, incroyable. Il est juste resté le temps d'une petite photo et puis il est reparti comme il était arrivé ! Parce qu'il ne voulait pas être en retard à son travail" raconte Jacques-Olivier Travers admiratif. Sherkan, a été remis à l'abri de sa cage et reprend petit à petit des plumes de la bête. "Il était un peu sonné en sortant du coffre, mais il va bien, il va vraiment bien !" confie Jacques-Olivier Travers encore ému. Le maître fauconnier qui, le matin même, ne conservait que peu d'espoir de retrouver son animal vivant se sent à nouveau pousser des ailes ! Après avoir descendu le Mont-Blanc qui en parapente, qui à tire d'ailes, l'homme et l'oiseau devraient relever un nouveau défi : la traversée de la Manche en mémoire de Louis Blériot.

Quant aux malfaiteurs, que les enquêteurs continuent à chercher, ils n'ont laissé aucune trace. Selon le code rural ils risquent jusqu'à 9000 euros d'amende et 6 mois de prison pour "destruction et recel d'espèce protégée", en vertu des articles L411-1 et L411-3 du code de l'Environnement. Le pygargue à tête blanche fait partie des espèces protégées par la convention de Washington.

Extrait de l'émission 30 Millions d'Amis du 13 décembre 2008, cliquer ici...

Commenter

  1. chypie2B 31/01/2009 à 09:23:44

    Cette aigle est vraiment magnifique heuresement qu'on la retrouvé très vite sinon personne ne sait comment il aurait finiFrown!

  2. sancharram 30/01/2009 à 21:23:29

    félicitation à MONSIEUR ERIC HANNAPP, très émouvant...